Démineur

Un film descriptif et réaliste sur la guerre en Irak, mais une mise en scène un peu frileuse.
  • Date de sortie : 23 Septembre 2009 Les films de 2009 ...
  • Réalisé par Kathryn Bigelow
  • Avec Jeremy Renner, Anthony Mackie, Brian Geraghty, Evangeline Lily, Ralph Fiennes, David Morse, Guy Pearce,
  • Film américain.
  • Genre : Guerre, Drame, Action
  • Durée : 2h 4min.
  • Année de production : 2008
  • Titre original : The Hurt Locker
  • Distribué par SND

Synopsis

Bagdad. Le lieutenant James est à la tête de la meilleure unité de déminage de l'US Army. Leur mission : désamorcer des bombes dans des quartiers civils ou des théâtres de guerre, au péril de leur vie, alors que la situation locale est encore... explosive.

Docu fiction ?

Ce film propose une vision qui se veut réaliste quant au déroulement des affrontements qui ont lieu en Irak. On suit une équipe de déminage à travers l'enfer d'une guerre qui s'avère largement aussi traumatisante que l'a été celle du Vietnam. Pas de scène d'héroïsme typiquement US avec cascades impressionnantes et cheveux qui restent coiffés. On se heurte à la réalité crue, sans artifice, sans fard, comme on se heurt à un mur sale.

Le sujet du film n'est pas la guerre en elle-même, mais ceux qui la font ou plutôt qui la subissent d'un côté comme de l'autre. La réalisatrice, Katheryn Bigelow (qui n'est autre que l'ex compagne de James Cameron pour la petite histoire) ne choisi pas son camp, ne porte aucun jugement, elle décrit simplement, à travers son personnage principal, les motivations qui peuvent habiter ces gens qui risquent leur vie régulièrement. Cette recherche d'adrénaline qui pousse à laisser famille et amis comme un junkie laisse tout tomber pour sa dope. Mais aussi cette souffrance qui accompagne tout comportement de ce genre. Un point de vue intéressant qui change de tout ce qu'on peut voir dans le genre : filme de guerre.

Une mise en scène hésitante

La mise en scène joue principalement sur le suspens, les émotions et dans une moindre mesure l'action. L'ensemble ne fonctionne pas tout le temps. Car entre ces trois axes principaux, la réalisatrice ne semble jamais vouloir choisir, on sent une envie de développer le tout sans approfondir vraiment. Du coup le film est plutôt plat, la psychologie des personnages reste un peu trop frileuse pour qu'on se sente concerné par le sort des héros, l'action n'intervient que trop rarement pour en faire un film de ce genre et le rythme est grévé par des enchainements et de scènes bouche trou. Dommage, car certains plans de bravoure auraient pu rattraper les choses. Bref, on trouve le temps long jusqu'à la fin et une fois celle-ci arrivé on ce dit juste : "Tout ça pour ça ?". Même la morale qui est de dire que la guerre est une drogue est présenté sans recul, sans saveur et surtout sans finesse.

Soldats inconnus

Mise à part la participation plus qu’anecdotique de Guy Pearce et de Ralph Fiennes, le casting fait la part belle aux nouveaux visages. On retrouvera Jeremy Renner dans l'excellent "The Town" réalisé par Ben Affleck, mais à l'époque il était fort peu connu. Là encore miser sur un casting neutre pour un film de guerre c'est quelque chose d'assez nouveau. On a plutôt l'habitude d'avoir au moins une ou deux têtes d'affiches pour accompagner l'action.

Un goût de trop peu

Si vous aimez les films de guerre ou d'action, vous resterez sur votre fin et si vous rêviez d'un film profond sur l'univers psychologique des acteurs vous serez également un peu déçu. Malgré une idée de départ ambitieuse, un talent certain pour le placement de caméra et un traitement de ce style de cinéma original, K. Bigelow n'arrivent pas à choisir sa trame et se perd à courir plusieurs lièvres à la fois.

3/5

Lien utile :

Bande Annonce

Sur le même sujet