EeePad Transformer - Le test

Mon premier est Asus créateur du netbook, mon second est Androïde le numéro 1 des OS pour téléphone portable, mon tout donne un coup de vieux à l'Ipad.

Depuis maintenant une paire d'années, l'Ipad d'Apple règne en maître incontesté sur le marché de la tablette numérique (ou tablette tactile). Pourtant il manque encore quelques options qu'Apple refuse de placer dans son produit malgré les multiples demandes des clients et la version 2 n'apporte rien de plus qu'une cure d'amincissement un peu plus de puissance et une seconde caméra en façade. Le principale grief reproché était pourtant le manque d'ouverture du système...

Google Androïd 3 ou Honeycomb

Google a bien compris la demande du peuple geek, le désir de liberté de disposer de ses appareils comme bon lui semble. Ici pas d'Itunes tout puissant dictant ce qu'on peut ou ne peut pas faire, ici pas de fil à la patte et ouverture maximum. Et c'est sans doute pour cette raison qu'Androïd rencontre un succès énorme auprès des possesseurs de smartphones dans le monde. Restait à ce géant de proposer une version adaptée aux tablettes afin de faire jeu égal avec Apple. C'est ainsi que Honeycomb est né. Il s'agit de la version 3.0 d'Androïd spécialement programmé pour tirer parti des tablettes pc. Cet Os que tout le monde attendait pour enfin avoir une réelle réponse de la concurrence et offrir un vrai choix aux utilisateurs désirant une alternative au monde de la pomme.

L'offre Pad

Cette année de nombreux modèles concurrents de l'Ipad voient le jour. On notera une tendance forte, tout le monde tourne soit sur Honeycomb soit préfère se tourner vers Windows 7. Le premier étant plus destiné à concurrencer l'Ipad et le second à concurrencer les netbooks. Acer, Asus, Dell, HP ou encore les français d'Archos ont leur modèle. L'autre tendance c'est qu'ils sont tous ou presque moins cher qu'Apple à version égale et qu'ils proposent tous plus de connectivité et donc d'ouverture vers l'extérieur.

Asus Eee Pad Transformer

Le modèle qui nous occupe pour le moment c'est l'Asus. Le transformer porte bien son nom puisqu'il a la particularité originale de pouvoir se transformer en véritable petit netbook. Pour se faire il faudra lui ajouter son doc. Nous y reviendrons. Comme les autres il tourne avec Androïd 3.0, il embarque un processeur Tegra 2 de chez Nvidia grâce auquel il concurrence directement la puissance de l'Ipad 2. L'avance d'Apple sur ce point aura été de courte durée.

Tablette tactile

La tablette se compose d'une dalle IPS protégée par un verre Gorilla de Corning réputé solide et incassable (en théorie). Son angle de vision de 178° permettra à plusieurs personnes de profiter de son affichage HD de 1200 x 800. Intéressant surtout si on regarde un film à deux lors d'un voyage par exemple. Pour l'audio l'appareil reçoit un sytème SRS 3D Stéréo et surround 5.1. On pourra profiter du son au casque, directement en utilisant les deux mini hp caché sous la coque ou en branchant la sortie audio sur un ampli qui gère le 5.1. La qualité des HP embarqués n'est pas énorme, cela servira de dépannage plus qu'autre chose. Mais ils ont le mérite d'exister. Deux webcams complètent la panoplie, une première à l'arrière de 5 megapixels et une seconde en façade de 1,2 MP.

Niveau connectivité on trouve une sortie mini HDMI qui permettra de brancher l'ensemble sur un écran plus grand, une télévision par exemple et on retrouve du Wifi afin de se connecter partout où celà est possible. Pour profiter d'autres connexions il faudra se tourner vers le clavier.

L'appareil paraît solide, le poids est honnête (680g), à peine plus lourd que l'Ipad 2. On peut même dire que l'objet est attirant tant par son design que par les possibilités offertes.

Le clavier

Quelle formidable idée ce doc faisant office de clavier transformant ainsi la tablette en véritable mini pc. Asus a su rassembler le meilleur des deux mondes en un seul produit. Le clavier, outre son aspect pratique pour taper de longs textes va apporter quelques options et non des moindres. Il faudra en effet passer par lui pour profiter de l'USB et du lecteur de carte micro SD. Mais c'est aussi grâce à lui que l'autonomie déjà généreuse de la tablette se voit doublée. On passe de 8h à 16 d'un coup.

Le clavier est à l'image de ceux des minis pc, agréable avec ses touches fines, il faudra tout de même prendre un moment pour s'habituer, car il faut bien appuyer au centre de la touche pour un fonctionnement optimum. On reste loin du pratique d'un clavier de portable, mais c'est toujours mieux que le tactil. Néanmoins, sur les prochaines versions ce sera à mon sens un point à améliorer. La pavé tactiles pourra être un peu petit pour ceux qui sont habitués à des portables 17 pouces, mais il rendra de bons services. De plus il n'est pas indispensable puisque même sur son doc, le tactile de l'écran est toujours actif. Il faudra faire attention au raccordement de l'appareil sur son doc car c'est la partie fragile de l'ensemble. Il y a de forte chance pour qu'avec le temps et les nombreuses manipulations la jonction prenne un peu de jeu.

A l'usage

L'utilisation de l'Eee Pad transformer n'a rien à envier à celui de l'Ipad. Le tactile réagit avec la même fluidité, Androïd 3.0 est un régale pour les yeux et s'avère bien plus riche et customisable que l'OS d'Apple. Mieux, l'Asus est capable d'afficher du Flash ! Fini la galère des sites tout en flash impossible à visionner avec un appareil Apple ! L'ouverture est totale. Ouverture également pour les transferts de fichier qui s'opère facilement. L'Asus est reconnu comme un disque dur sous Windows 7, il suffit de faire un copier/coller et le tour est joué.

En conclusion

Asus frappe fort avec cet appareil, exactement comme il a frappé fort avec ses netbooks auxquels personne ne croyaient au début. L'Ipad a du soucis à se faire, mais il possède encore quelques arguments qui peut faire hésiter. D'abord, l'iOS d'Apple a fait ses preuves durant presque deux ans, Androïd joui certes du savoir faire Google, mais personne n'a encore de recul pour savoir si l'évolution sera à la hauteur des enjeux. Pour le moment, l'Ipad possède également plus d'applications directement faite pour les tablettes. Trop frais, Honeycomb pèche encore un peu de ce côté là, il faudra dans un premier temps se contenter des applications pour smartphone. Sur ce dernier point, on peut faire confiance au monde Google et gager que de nombreuses applications vont voir le jour très prochainement pour combler ce manque face à la concurrence.

Dans la catégorie regret, une prise USB supplémentaire directement sur la tablette aurait été un plus indéniable quitte à se contenter d'une minI USB même et le lecteur de carte est micro SD on aurait préféré un SD tout court.

L'Asus Eee Pad Transformer est proposé en deux versions avec ou sans doc.

16G° pour un prix de 399 €

32G° pour un prix de 499 €

Il faudra ajouter 100 € pour le doc ce qui fait passer le prix à 499 et 599 €. A titre de comparaison l'Ipad 2 32 G° sans 3G est vendu 599 € soit 100 € plus cher que l'Asus sans son clavier.

Pour en savoir plus : http://fr.asus.com/

Test d'un étui de protection luxe en cuir pour cet appareil par le même auteur.

Sur le même sujet