Home, le bilan

Presque 3 ans après cet évènement planétaire que reste-t-il du message écologique, social et sociétal qu'il véhiculait. YAB continue le combat. Et vous ?
12
  • Date de sortie : 05 Juin 2009
  • Réalisé par Yann Arthus-Bertrand
  • Avec Jacques Gamblin, Yann Arthus-Bertrand, Salma Hayek
  • Film français.
  • Genre : Documentaire
  • Durée : 2h.
  • Année de production : 2007
  • Distribué par EuropaCorp Distribution

Synopsis

En 200 000 ans d'existence, l'homme a rompu l'équilibre sur lequel la Terre vivait depuis 4 milliards d'années. Réchauffement climatique, épuisement des ressources, extinction des espèces : l'homme a mis en péril sa propre demeure. Mais il est trop tard pour être pessimiste : il reste à peine dix ans à l'humanité pour inverser la tendance, prendre conscience de son exploitation démesurée des richesses de la Terre, et changer son mode de consommation.

Le 5 Juin 2009

Ce soir là, comme 9 millions de personnes dans le monde j'ai regardé HOME ! Comme beaucoup de ces gens j'y ai appris énormément de choses sur notre planète et notre façon de l'exploiter sans retenue. J'ai vu l'avenir de l'humanité comme un trou noir désert et triste se profiler à l'horizon. Autant le dire tout de suite, HOME n'est pas une comédie... Malgré des images d'une rare beauté, même lorsqu'elles montrent des horreurs, le propos dans un premier temps n'est pas très optimiste. Déforestation, désertification, fonte des glaciers, montée de la mer, l'homme scie la branche sur laquelle il est assis avec une telle ardeur qu'on se demande si nous ne sommes pas tous des candidats au suicide. Les images ce succèdent pour nous montrer tous les dérèglements de la planète dont nous sommes à priori responsables. La nature prend cher, mais l'être humain également, les chiffres font mal, rien ne nous est épargné et c'est d'ailleurs tout l'intérêt du film. On ne cherche pas à nous ménager. Il s'agit d'un documentaire sans langue de bois. L'information est brut.

Heureusement, HOME ne se limite pas à la dénonciation et au message alarmiste. Ce propos anxiogène aurait un impact décourageant sur le moral et pourrait déclencher l'inverse de ce qu'on cherche à obtenir avec ce genre de film. A la fin, le documentaire montre enfin quelques points positifs. C'est plus rapide, mais vraiment encourageant car ils prouvent qu'on peut encore faire quelque chose pour sauver l'humanité. Car c'est bien, à terme, l'humanité qui est en danger. La planète survivra et la vie se passera de notre présence. Nous avons les clefs en main, chacun d'entre nous a le pouvoir de faire un petit effort personnel en essayant de prendre des habitudes durables, économisant nos ressources. Mais aussi les états et autres organisations mondiales.

Au final, s'il ne faut retenir qu'une seule information, c'est que nous avons 10 ans pour inverser la tendance. C'est court, il faut agir dés maintenant ! Pour nos enfants mais aussi pour nous même, car les répercussions de nos actes pourraient arriver bien plus rapidement qu'on ne le pense...

Le bilan 3 ans après

Force est de reconnaître qu'en trois ans peut de choses ont réellement changées en matière d'écologie. Depuis nous avons eut une nouvelle catastrophe nucléaire dans l'un des pays les plus densément peuplés du monde, le gouvernement français a reculé sur la question de la taxe carbone, le G20 s'enlise dans les discussions alors qu'il est plus que temps d'agir et l'Europe se préoccupe nettement plus de la dette et de sa débacle économique que de la santé de la terre... Si Yann Arthus Bertrand a raison, il ne nous reste que 7 ans pour agir. L'humanité n'a plus qu'a espérer qu'il se trompe, car nous sommes loin du chemin qui nous mettra à l'abri de tout bouleversement climatique.

Il n'y a pourtant pas que du noir. De nombreuses actions écologiques sont menées à des échelles plus petites comme des constructions qui respectent un certain nombre de normes répondant à cette demande verte, l'installation de récupérateur d'eau et de panneau solaire se propage et les états, malgré tout, sont bien forcés de se concerté sur le sujet. On notera une avance certaine des pays du nord de l'Europe sur ses voisins latins. Mais le plus important c'est qu'aujourd'hui l'écologie devient un vecteur de communication, on s'en sert pour la publicité ou pour faire passer des informations sociales ou pour monter un programme politique. Si nos entreprises choisissent de nous vendre de l'écologie à tous les niveaux (même quand le produit ne l'est pas vraiment), cela nous indique que l'opinion publique juge que c'est important. Et dans un monde démocratique, c'est cette opinion publique qui fait bouger les choses. Aujourd'hui c'est l'inertie de notre société qui pourrait être fatale.

Démographie

Aujourd'hui notre planète subvient plus ou moins bien à 7 milliards d'êtres humains et d'ici la fin du siècle cette population aura très certainement doublée. Hors Home n'aborde jamais la question de la démographie, comme si le sujet était tabou. Pourtant des scientifiques comme Hubert Reeves soulèvent ce problème qui paraît primordial dans le changement de nos comportements afin d'enrailler le réchauffement climatique.

6/5 d'utilité publique

Liens Utiles :

Bande Annonce

Interview Luc Besson

Site Officiel

Adresse écologiques utiles :

http://www.defipourlaterre.org/

http://www.arche-photographique.org/

http://www.goodplanet.org/

Il est toujours possible de voir le film sur internet : HOME sur Youtube

Sur le même sujet