Iron Maiden - Bercy 27.06.2011

Avec une tournée par an, Maiden est fidèle au rendez-vous avec un album ou un best of à défendre. Le cru 2011 fait la part belle aux derniers albums.

Il est 19h00, les fans sont déjà presque tous à l'intérieur, le petit journal tourne sa rubrique "fan de" habituelle. Il fait chaud. A l'intérieur, c'est pire. La première partie est déjà sur scène et propose une sorte de metalcore technique plutôt convainquant. Ils sont jeunes, ils ont la gouache, il s'agit de Rise To Remain et leur chanteur n'est autre que le fils de Bruce Dickinson. Pour le coup, on ne pourra dire qu'il copie le style de papa... Pas sure qu'ils auraient pu obtenir une place de ce genre sans un petit coup de pouce paternel, mais ce qu'on entend ce soir là prouve que le groupe mérite sa place et que le piston ne fait pas tout.

"Scream For Me Pariiiiiissssss "

Après 30 minutes d'attente l'intro démarre avec un éclairage très fourni et deux projections vidéos de chaque côté de la scène. Le décor reste fidèle aux autres tournées, on retrouve l'éternelle plateforme qui les suit depuis des lustres (elle doit être amortie...) entourée par deux tours métalliques et un fond étoilée avec des LEDS qui sera par la suite recouvert par divers backdrops qui eux aussi sont plus que redondant pour certains.

Le groupe proposera toute une première partie de concert avec des titres plutôt récent issus des trois derniers albums. Des morceaux assez lents avec des longues intros façon ballade irlandaise. On notera que la nouvelle direction du groupe est à la limite de l'auto plagia tant tout se ressemble, bref le public est tiède, on s'ennuie un peu. Heureusement que " The Wickerman " et " Two minutes to midnight " viendront ponctuer cette diarrhée vaguement progressive pour réveiller tout le monde. Car dans le public, à part les fans qui de toutes façons aiment tout sans prendre de recul et les mecs bourrés, qui a bien y réfléchir sont également fan de tout mais pour des raisons plus éthyliques, les autres sont polis mais sans plus.

Réveil !

La seconde et dernière partie du concert réveille les troupes avec justement " The Trooper ", mais aussi " Fear of the dark " qui fait toujours sont effet. " The Evil that men do " verra l'intervention désormais obligatoire d'un Eddie. Le genre d'intervention sans surprise mais que si le groupe décide de retirer cela déclencherait des émeutes dans le flot conservateur des fans de tout temps.

Puis viendra le rappel avec l'indétrônable " Number of the beast ". Aucune surprise là non plus, mais encore une fois, le jour où le groupe décidera de changer ça il faudra s'attendre à de nombreux reproches. Maiden ne fait que répondre à une demande finalement. Le groupe clôturera le concert par " Running free " et là par contre c'est un peu nouveau puisque assez rare. Ce titre issu du premier album du groupe et chanté par Paul DiAnno à l'époque ne fait que trop rarement partie des set list. Ce fut donc plutôt une bonne surprise. En revanche l'idée de présenter le groupe sur ce titre ne m'a pas paru pertinent. A quoi bon présenter encore aujourd'hui un groupe qui rempli Bercy et qui à priori tout le monde connaît. D'autant plus qu'ils le font sur chaque tournée. Ce temps perdu aurait pu servir à un autre titre et puis ça fleur bon la ringardise quand même. On se croirait au baluche : "A la batterie Dédééééééé..."

Last time

Si on ajoute à tout ceci les quelques difficultés de Bruce Dickinson au chant qui commence à faire son âge vocalement et le manque évident de connivence du groupe sur scène entre les musiciens, on a la désagréable impression qu'Iron Maiden n'a proposé qu'un service minimum qui laisse un goût de trop peu par rapport à ce qu'on est en droit d'attendre d'un tel mastodonte du heavy metal. Le vieux est déjà trop vu, le neuf manque d'intérêt. Peut être qu'il serait temps pour Maiden d'espacer un peu les tournées pour éviter de créer une lassitude ?

Set List :

"S atellite 15... The Final Frontier "

" El Dorado "

" 2 Minutes to Midnight "

" The Talisman "

" Coming Home "

" Dance of Death "

" The Trooper "

" The Wicker Man "

" Blood Brothers "

" When the Wild Wind Blows "

" The Evil That Men Do "

" Fear of the Dark "

" Iron Maiden "

Rappel :

" The Number of the Beast "

" Hallowed Be Thy Name "

" Running Free "

Sur le même sujet