L'Arbre

Charlotte Gainsbourg qui tourne dans le premier film de Julie Bertuccelli. L'Arbre, un poème triste où les panoramas de rêve souligne la mélancolie.
11

  • Date de sortie cinéma : 11 août 2010
  • Réalisé par Julie Bertuccelli
  • Avec Charlotte Gainsbourg, Morgana Davies, Marton Csokas, Aden Young, Penne Hackforth-Jones, Gillian Jones, Tom Russell, Christian Bayers, Gabriel Gotting, Zoe Boe.
  • Titre original : The Tree
  • Long-métrage français , italien , australien .
  • Genre : Comédie dramatique
  • Durée : 01h40min Année de production : 2009
  • Distributeur : Le Pacte

Synopsis

En Australie, Dawn et Peter vivent heureux avec leurs quatre enfants à l'ombre de leur gigantesque figuier. Lorsque Peter meurt brutalement, chacun, pour continuer à vivre, réagit à sa manière. Simone, la petite fille de 8 ans, croit que son père vit à présent dans l'arbre. Un jour, elle initie Dawn à son secret... Peu à peu Dawn retrouve des forces, un travail. Peut-être un nouvel amour ? La vie reprend mais l'arbre devient envahissant : ses branches, ses racines, et même son peuple de grenouilles et de chauves-souris se lancent à l'assaut de la maison et menacent ses fondations ! Dawn n'a plus le choix : elle doit le faire abattre...

Psycholgie

L'Arbre n'est pas le genre de film qu'on va voir le cœur léger, on sait qu'à priori on va voir un film triste qui traite d'un sujet assez grave. La perte d'un être cher, voilà un sujet mainte fois traité avec plus ou moins de bonheur. L'angle d'attaque de Julie Bertuccelli c'est la psychologie. Pas forcément celle des cabinets, mais celle qui se sert de la poésie, celle qui guide l'enfance. C'est pour cette raison que l'Arbre c'est avant tout une histoire de petite fille triste, qui trouve le salut à travers lui pour combler un vide affectif.

Ecologie

L'Arbre c'est aussi un symbole fort de ce qui préoccupe notre société aujourd'hui. L'écologie qui se heurte aux peurs et aux mauvaises habitudes des humains. Une vision d'une nature grandiose et fragile qui peu pourtant renverser des maisons et sauver les âmes de ses habitants. Une sorte d’allégorie entre l'abri et le piège. Les paysages ont donc aussi la part belle dans ce film dont l'action se déroule en Australie. On ne saurait dire si le but est de surfer sur une mode ou simplement d'exposer des convictions personnelles sur le sujet, mais le message passe plutôt bien et s'intègre parfaitement dans l'histoire de manière plus fine que dans " Avatar" par exemple.

Touché

Autant le dire tout de suite, le film fait mouche et touche son auditoire à coup sure. On se met très facilement à la place des protagonistes et on se demande quelle serait notre propre réaction si un jour une telle chose nous arrivait. Du coup on en ressort assez démoralisé pour peu qu'on soit un peu sensible. Le film sonne juste, car il se déroule sans trop en faire, dans une simplicité palpable qui crédibilise la mise en scène. Vous l'aurez compris, il faut prévoir le stock de mouchoirs.

Casting

Le film repose également beaucoup sur la distribution. Deux rôles ressortent tout particulièrement. Celui tenu par Charlotte Gainsbourg bien entendu, qui de base possède ce regard mélancolique parfait pour le rôle de la mère en perdition dans sa solitude. Mais le petit bijou insoupsonné c'est la petite Morgana Davis qui joue le rôle de Simone. Un rôle très important, car quoi de pire pour une petite fille que de perdre la figure paternel ? C'est par elle que tout transite dans le film, on peut même dire que c'est son histoire qu'on raconte. Lorsqu'on pense que du haut de ces huit ans, elle porte littéralement le film ecclipsant presque Charlotte qui lui cède la place bien volontier. Le relève est là, en ambuscade, et elle fait plaisir à voir !

L'Arbre va tomber... L'Homme est décidé (F. Cabrel)

Il n'y a pas vraiment de fin à ce film. On reste sur une ouverture vers une suite qu'on ne désire pas voir, mais qu'on préfère déviner chacun à sa manière avec son vécu et sa poèsie. L'Arbre est par bien des côtés un cinéma qui s'éloigne des standards hollywoodiens. Et même si on n'est pas de ceux qui snobent le cinéma pop-corn par principe, un petit film de ce genre ne peut être que rafraichissant. Un film qui prend le temps de respirer, une vrai pose dans notre culture du "tout de suite". A Voir absolument.

4,5/5

Liens utiles :

Site Officiel : http://www.thetreefilm.com/

Bande Annonce : http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19113992&cfilm=142643.html

Sur le même sujet