Les Promesses de L'Ombre

Un film de gangster montrant une nouvelle facette du réalisateur David Cronenberg qu'on connaît mieux pour ses films d'horreur.
  • Date de sortie cinéma : 7 novembre 2007
  • Réalisé par David Cronenberg
  • Avec Viggo Mortensen, Naomi Watts, Vincent Cassel,
  • Titre original : Eastern Promises
  • Interdit aux moins de 12 ans
  • Long-métrage américain, britannique.
  • Genre : Thriller
  • Durée : 1h40 min
  • Année de production : 2007
  • Distributeur : Metropolitan FilmExport

Synopsis

Bouleversée par la mort d'une jeune fille qu'elle aidait à accoucher, Anna tente de retrouver la famille du nouveau-né en s'aidant du journal intime de la disparue, écrit en russe. En remontant la piste de l'ouvrage qu'elle tente de faire décrypter, la sage-femme rencontre Semyon. Elle ignore que ce paisible propriétaire du luxueux restaurant Trans-Siberian est en fait un redoutable chef de gang et que le document qu'elle possède va lui attirer de sérieux problèmes...

Pour Nikolai, chauffeur et homme de main de la toute-puissante famille criminelle de l'Est, c'est le début d'une remise en cause. Entre Semyon et son fils Kirill, prêts à tout pour récupérer le journal, et l'innocente Anna, sa loyauté va être mise à rude épreuve. Autour d'un document qui se révèle de plus en plus explosif, plusieurs vies sont en jeu, dont la sienne, alors que se déchaînent les meurtres et les trahisons dans la famille comme dans la ville...

Des horreurs aux gangsters

On connait plus Cronnenberg comme scénariste et réalisateur de films d'horreur reposant sur le surnaturel et le paranormal. On pourra citer des films devenus cultes tel que " Scanners " (avec Michael Ironside), " Vidéodrome " (avec James Wood), " Chromosome 3 " ou encore le film qui l'a rendu célèbre auprès du grand public " La Mouche " (avec Jeff Goldblum). La plupart de ses films ont été monté avec des budgets très lights ce qui obligeait le réalisateur à avoir des idées. Depuis sa reconnaissance, Cronenberg profite de ses entrées à Hollywood pour explorer un autre genre, le film de gangster. Après " A History Of Violence " déjà avec Viggo Mortensen dans le rôle titre, voici Les Promesses de l'Ombre.

Noir c'est noir...

Cronenberg signe là un film noir sur le monde de la mafia Russe implanté en Angleterre. Viggo porte littéralement ce film sur les épaules, Cassel démontre qu'il est capable de tout jouer, même des rôles dégradant pour son image et Naomi Watts montre qu'elle peut être fade au possible et totalement inexistante ce qui n'est pas dans ses habitudes.

Reste que le film est quelque peu bancale. L'action n'y est pas omniprésente, mais surtout on ne reconnait que trop peu la patte de son réalisateur pourtant d'habitude si présente. Pourquoi ? Aurait-il cédé aux critiques qui depuis des lustres essayent de lui faire comprendre que son cinéma est médiocre ? Quel dommage car ces critiques ont tort. Cronenberg possède son style, on le reconnait un peu dans le détail des scènes violentes de ce film d'ailleurs, un style cru où le beau n'existe pas pour faire place à un réalisme sordide. Les Promesses de l'ombre n'ont d'ombre que celle du parti pris, celui de faire un film lisse et plus grand public.

N'est pas Coppala ou Scorceses qui veut et on reste sur sa faim avec ce film de gangster, seul Viggo tire réellement son épingle du jeu. Sans surprise et surtout sans saveur qu'on regardera une fois sans y revenir.

2/5

Liens Utiles :

Bande Annonce

Interview

Sur le même sujet