L'Immortel

Jean Reno dans un film de Berry sur la Mafia Marseillaise, une histoire de vengeance et un Kad Merad méconnaissable.
12
  • Date de sortie cinéma : 24 mars 2010
  • Réalisé par Richard Berry
  • Avec Jean Reno, Kad Merad, Jean-Pierre Darroussin, Richard Berry
  • Long-métrage français
  • Genre : Policier
  • Durée : 01h55min Année de production : 2009
  • Distributeur : EuropaCorp Distribution

Synopsis

Charly Matteï a tourné la page de son passé de hors la loi. Depuis trois ans, il mène une vie paisible et se consacre à sa femme et ses deux enfants. Pourtant, un matin d'hiver, il est laissé pour mort dans le parking du vieux port à Marseille avec 22 balles dans le corps. Contre toute attente, il ne va pas mourir... Cette histoire est inspirée de faits réels, mais où tout est inventé, au cœur du Milieu marseillais.

Maffia

Avez-vous remarquez comme le monde de la pègre fascine les esprits ? Les hommes de mains capables d'abattre un type de sang froid juste parce que le patron l'a demandé, la manière de risquer sa vie sans même y penser etc. Il est vrai que le cinéma US nous a donné de tout temps de quoi assouvir notre curiosité en la matière avec des Scorsese, des De Palma et des Coppola. Mais en France aussi nous avons des histoires mafieuses, bien que nettement moins démonstratives que de l'autre côté de l'atlantique. Richard Berry nous propose donc de raconter l'histoire du dernier parrain de la pègre Marseillaise. Soyons clair, le film est basé sur une histoire vrai, mais le déroulement dans le détail relève de la pure fiction (du moins c'est ce que l'équipe du film dit à qui veut l'entendre).

Vengeance

Il s'agit donc d'une banale histoire de vengeance. Mais c'est dans la manière de la filmer que viendra l'originalité. Car le déroulement de l'action fait dans l'action plutôt musclée, mais sans tomber dans la caricature. Berry distille juste ce qu'il faut de moments de tension, rythmant son film avec des passages narratifs plus lent. Assez scolaire, mais ça reste efficace. La violence se fait très présente dès le début du film, elle n'est pas là comme une surenchère pour choquer, mais au contraire pour livrer une froide réalité. Quand on tire à bout portant sur un type, ça gicle, ce n'est pas propre.

Contre emploi

On saluera tout spécialement l'apport des acteurs avec un Jean Reno clairement taillé pour ce rôle, un Kad Merad à contre emploi qui surjoue un peu le mafieux mais qui s'en sort bien mieux qu'on peut le lire dans certaines critiques et un Darroussin toujours aussi passe partout. Mais la vrai bonne surprise du casting c'est Marina Foïs qui sort enfin de son perpétuel rôle de crétines vulgaire pour camper un flic cassé par son job et qui va se débattre tant bien que mal au milieu de ce règlement de compte.

Au final, on n'ira pas jusqu'à dire que Berry signe une référence du genre, mais on passe un très bon moment à suivre le déroulement de cette histoire si on ne fait pas trop attention à la morale un peu bisounours qui se cache derrière le personnage que joue Reno. Du bon cinéma français, un peu naïf et très violent.

3/5

Liens :

Bande Annonce 1

Bande Annonce 2

Bande Annonce 3

Site Officiel

Sur le même sujet