Quantum Of Solace

Une suite qui renoue un peu avec les codes classiques de 007 sans renier le nouveau tournant pris par la franchise.
  • Ce film fait partie de la Saga James Bond
  • Date de sortie : 31 Octobre 2008
  • Réalisé par Marc Forster
  • Avec Daniel Craig, Olga Kurylenko, Mathieu Amalric
  • Film américain, britannique.
  • Genre : Action, Espionnage
  • Durée : 1h 47min.
  • Année de production : 2008
  • Distribué par Sony Pictures Releasing France

Synopsis

Même s'il lutte pour ne pas faire de sa dernière mission une affaire personnelle, James Bond est décidé à traquer ceux qui ont forcé Vesper à le trahir. En interrogeant Mr White, 007 et M apprennent que l'organisation à laquelle il appartient est bien plus complexe et dangereuse que tout ce qu'ils avaient imaginé...

Bond croise alors la route de la belle et pugnace Camille, qui cherche à se venger elle aussi. Elle le conduit sur la piste de Dominic Greene, un homme d'affaires impitoyable et un des piliers de la mystérieuse organisation. Au cours d'une mission qui l'entraîne en Autriche, en Italie et en Amérique du Sud, Bond découvre que Greene manoeuvre pour prendre le contrôle de l'une des ressources naturelles les plus importantes au monde en utilisant la puissance de l'organisation et en manipulant la CIA et le gouvernement britannique...

Pris dans un labyrinthe de traîtrises et de meurtres, alors qu'il s'approche du vrai responsable de la trahison de Vesper, 007 doit absolument garder de l'avance sur la CIA, les terroristes

et même sur M, afin de déjouer le sinistre plan de Greene et stopper l'organisation...

Un avant

Il n'y a pas si longtemps, James Bond c'était encore ce personnage typiquement anglais, toujours bien coiffé et bien habillé. Un petit sourire en coin et un air sur de lui même dans les moments les plus dangereux. Pour incarner cette classe les années 70 ont eut droit à Sean Connery, les 80's à Roger Moore et les 90's à Pierce Brosnan. J'en garde deux sous silences pour des raisons évidentes de flop monumental lors de leur participation. Pourtant les romans qui ont inspiré le personnage étaient loin d'être aussi smart. La violence y était bien présente et le héros nettement moins stéréotypé.

Nouvelle air

La nouvelle air Bond se démarque enfin de ce personnage désuet et un peu has been pour gagner en profondeur et en crédibilité. Les fans de la première heure sont pour beaucoup déçu par ce changement radical, mais ceux qui n'aimaient pas James Bond Style, ils vont enfin pouvoir y goûter sans se brûler.

Daniel Craig

Le choix de l'acteur n'est pas anodin. Fini la raie sur le côté, les cheveux sont est en bataille, les yeux sont perçants, presque bestiaux et la carrure si mieux adapté aux débardeurs qu'au costume trois pièces annonce de suite la couleur. Et ça se confirme, le personnage sue, saigne et se couvre de bleu lorsqu'on lui tape de dessus. Mais plus important encore, il a des sentiments, il souffre, il est froid, violent et calculateur. Pire, il échoue parfois !!! Le film sort de la chimère et prend pieds dans une réalité plus crédible. Terminé aussi les schémas redondant avec les gadgets farfelus. Là encore on se démarque en retirant ce petit côté ringard et attendu.

Un après au goût familier

Pourtant, si on se penche de plus prêt sur Quantum of Solace, on y retrouve tout un tas de repères (bien plus qu’avec l’épisode précédent) qui devraient réconcilier les amoureux de l’ancienne version avec ceux qui ne prennent au sérieux que la nouvelle. En effet, on retrouve les James Bond girl (deux comme tu temps de Pierce) sans qui l’agent 007 ne pourrait pas prouver à tous qu’il a un charme fou. On retrouve également la grande organisation machiavélique qui complote pour s’enrichir la plupart du temps et enfin, on y retrouve ce qui a fait le succès de toute la série, des cascades toutes plus folles les unes que les autres. Alors qu’est-ce qui change réellement ?

No hope

Fini les happy ends à la con avec un « oh James » passéiste et une vision du rôle de la femme rabaissée juste avant de dire au revoir. S’il ne faut retenir qu’une chose de ce second épisode avec Daniel Craig, c’est que le véritable James Bond est né ! Pourvu que ça dure...

4/5

Liens Utiles :

Bande Annonce

Site officiel

Sur le même sujet