Sauvages - Bruno Calendini

Bruno Calendini est plutôt connu actuellement pour ses participation au magazine Le Monde de la Photo. Pourtant il serait difficile de le résumer à ça.
8

Calendini

Bruno est avant tout un photographe connu et reconnu pour ses reportages divers et variés. Autant à l'aise dans le sport que dans la réalisation de commande précise ou pour jouer les globe trotteurs autour du monde, on peut parler d'un photographe au multiples facettes. Pourtant celle que personne n'attendait vraiment et qui a étonné tout le monde fait actuellement l'objet de son premier livre. En effet, qui attendait ce photographe dans une discipline qui demande souvent une vie d'investissement personnel pour sa bonne réalisation ? La prise de vue d'animaux sauvages.

Sauvages

Au dire de l'auteur lui-même en guise d'introduction, le projet Sauvages est né il y a quelques années au cœur de l'Okavango (les fans de Nicolas Hulot connaissent surement). Le photographe s'y rendait au départ sur un reportage concernant la fragilité de cette région tiraillée entre intérêts économiques et préservation du biotope. C'est là que Bruno eut l'idée de produire des portraits d'animaux, un peu comme on le ferait avec des humains, mais avec la faune sauvage. Par la suite, au fil des voyages dans des pays comme le Botswana, le Kenya, la Tanzanie ou Madagascar Bruno a collectionné les portraits qui composent ce livre.

Les photos

Qui dit portrait parle forcément d'une recherche plus esthétique que naturaliste. Vous ne trouverez donc pas vraiment dans ce livre une approche scientifique et vous n'y apprendrez pas grand chose sur les comportements sauvages des animaux qui s'y trouvent. En revanche, l'ajout du sépia et l'utilisation des outils d'aujourd'hui alliés à un point de vu peu courant dans ce domaine fait de ce travail une sorte d'ovni génial. On n'avait jamais vu ça en photo animalière, Bruno Calendini est à coup sure aux origines d'un nouveau genre de photographie !

Le livre

Les éditions Cacimbo & Le monde de la photo ont plutôt bien fait leur boulot. Le livre prend la forme d'un grand A4 en un poil plus large. La reliure cartonné respire la solidité et présente une finition mat et sobre, de quoi avoir la classe dans la bibliothèque. L'intérieur du livre est à la auteur de la reliure. Les pages sont d'un grammage important, agréable au touché avec leur finition mat qui colle parfaitement avec le Sépia. Ces dernières sont reliés avec de la corde gage de solidité dans le temps. 130 photos pour 160 pages, la plupart sont pleine page ou dans un cadre centré, le reste se partage deux pages.

A voir et revoir

Le livre se feuillette assez rapidement, mais les photos sont tellement saisissantes qu'on y revient souvent en découvrant d'autres messages ou d'autres détails. Assurément une nouvelle référence dans la photo animalière qu'on se doit d'avoir au moins vu.

Tout le monde peu se faire une idée en passant par le site dédié à ce projet : http://www.vision-sauvage.com ou pour en savoir plus à propos du reste de l'univers de Bruno Calendini : http://www.calendini.com

Sur le même sujet