Shutter Island

Un film de Martin Scorsese dans le registre du thriller psychologique et du film noir des années 50.
  • Date de sortie cinéma 24 février 2010
  • Réalisé par Martin Scorsese
  • Avec Leonardo DiCaprio, Mark Ruffalo, Ben Kingsley,
  • Interdit aux moins de 12 ans
  • Long-métrage américain.
  • Genre Thriller
  • Durée 2h17 min Année de production : 2008
  • Distributeur : Paramount Pictures France

Synopsis

En 1954, le marshal Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule sont envoyés enquêter sur l'île de Shutter Island, dans un hôpital psychiatrique où sont internés de dangereux criminels. L'une des patientes, Rachel Solando, a inexplicablement disparu. Comment la meurtrière a-t-elle pu sortir d'une cellule fermée de l'extérieur ? Le seul indice retrouvé dans la pièce est une feuille de papier sur laquelle on peut lire une suite de chiffres et de lettres sans signification apparente. Œuvre cohérente d'une malade, ou cryptogramme ?

Mi figue, mi raison

Voilà un film un peu mi figue, mi raisin pour un genre de thriller pas facile à apprivoiser. D'un côté on a un scénario plutôt bien monté, bien amené et qui tient le pavé malgré quelques détails un peu trop téléphonés qu'on a l'impression d'avoir déjà vu (Notamment dans un film avec Ray Liotta et John Cusack comme " Identity ") et de l'autre une mise en scène légèrement poussive qui va gâcher un peu le plaisir du spectateur.

Long

Car le film de Scorsese ne manque pas de longueurs, certaines scènes devenant même d'une lourdeur inutile. c'est d'autant plus gênant que la complexité de l'histoire demande au spectateur de bien suivre, il est interdit de s'assoupir quelques secondes sous peine de perdre le fil. Difficile de développer le propos sans parler plus précisément du film et comme celui-ci repose principalement sur la surprise finale celle-ci ne peut être dévoilée.

Mèche trop courte ?

Le problème de cette surprise c'est qu'on la voit arriver très longtemps avant qu'on ne nous la serve. Et c'est plutôt ennuyeux d'être là à attendre quelque chose qu'on sait déjà et voir le réalisateur mettre en place ses effets en vains rendant le propos pataud et encore plus longuet. Scorsese nous prendrait-il pour des imbéciles pour se croire obligé de montrer plusieurs fois chaque détail ?

Il est loin le temps de Taxi Driver où chaque plan était d'une importance capitale, le cinéma de Scorsese ressemble de plus en plus à une sorte de radotage. Et si finalement Martin Scorcese n'était l'homme que d'un seul film ?

2/5

Liens :

Site Officiel

Bande Annonce VO

Sur le même sujet