Superman Returns

Une suite aux allures de remake insipide et sans intérêt.
  • Date de sortie cinéma : 12 juillet 2006
  • Réalisé par Bryan Singer
  • Avec Brandon Routh, Kate Bosworth, Kevin Spacey,
  • Long-métrage américain , australien
  • Genre : Fantastique , Action
  • Durée : 02h34min Année de production : 2006
  • Distributeur : Warner Bros. France

Synopsis

Alors qu'un ennemi de longue date, Lex Luthor, tente de l'affaiblir en lui dérobant tous ses supers pouvoirs, Superman doit faire face à un problème d'un autre genre : Lois Lane, la femme qu'il aime, est partie mener une nouvelle vie loin de lui. Mais l'a-t-elle vraiment oublié ?

Le retour de Superman sera donc ponctué de nombreux défis puisqu'il devra se rapprocher de son amour tout en retrouvant sa place au sein d'une société qui semble ne plus avoir besoin de lui. En tentant de protéger le monde qu'il aime de la destruction totale, Superman se retrouve au centre d'une aventure incroyable qui le mènera des fonds de l'océan à des milliers d'années lumière de notre galaxie.

Where Is Brian ?

Bryan Singer est avant tout celui qui a porté les X-men à l'écran avec les deux premiers épisodes de la saga. Réalisateur, mais aussi homme multi-casquettes puisqu'il scénarise autant les films que les comics ou les séries télé. En choisissant ce réalisateur pour reprendre la franchise Superman c'était miser sur une valeur sure qui connaît déjà les rouages du genre. Las, il faut croire que rendre intéressante et crédible une aventure de Superman n'est vraiment pas chose facile, mais surtout on est en droit de s'interroger sur la liberté qu'a eut Brian pour réaliser son film. Car il s'agit tout de même d'un énorme ratage.

Remake ? Suite ?

La première grosse erreur c'est que le film a le cul entre deux chaises. Il se veut et se présente comme une suite avant tout, mais il reprend tellement les codes du premier film de Richard Donner qu'on est en droit de se demander s'il ne s'agit pas également d'un remake. On nage entre deux eaux sans arrêt avec un scénario bien trop redondant pour une suite, et bien trop original pour un véritable remake.

Superman has been ?

L'autre problème du film c'est peut être tout simplement le personnage de superman lui-même. Ce surhomme venu de l'espace aux allures de Big Jim toujours prêt à sauver l'humanité comme tout bon boyscout. Le fait qu'il soit si fort rend tout ennemi ridicule d'avance et oblige les scénaristes soit à se répéter, soit à inventer des histoires toutes moins crédibles les unes que les autres. Et ce n'est pas Kevin Spacey qui n'est là que pour rendre service à son vieux pote Singer (Ils ont déjà collaboré dans " Usual Suspect ") et engranger de quoi payer ses taxes qui va nous sauver ce film tant son interprétation de Lex Luthor reste plate et sans panache.

Un retour manqué

Lorsqu'on met tous ces éléments négatifs bout à bout, on flirte avec le nanar couteux. Typiquement le genre de film à mettre dans la même catégorie que les Batmans de Schumacher, le plâtre et le carton pâte en moins. La seule chose vraiment sympathique dans ce long métrage c'est la bande originale signée John Ottman mais qui là encore ne fait que reprendre l’œuvre de John Williams...

Sur le même sujet