Bar à Vins à Montpellier : le Merle Blanc

Ouvert depuis juillet 2010, le Merle Blanc, proche des halles Castellane, compte bien faire son nid dans le paysage des bars à vins de Montpellier.
38

Dans l’esprit des bistrots parisiens et des cafés bars de quartiers, le Merle Blanc, un des derniers nés des bars à vins de Montpellier, a ouvert ses portes rue Saint Firmin, non loin des halles Castellane. Le quartier compte aujourd’hui pas moins de six établissements spécialisés. L’ouverture s’est déroulée en juillet 2010. A la tête de l’estaminet bachique, Judicaël Hamou. L’objectif du responsable est de créer un espace convivial autour d’un verre de vin ou d’une choppe de bière et des nombreuses animations artistiques et culturelles.

Dernièrement, le site était le lieu d’une rencontre littéraire avec la présence d‘Emma Becker. Celle-ci présentait son tout premier roman, Mr . Un récit sensuel, érotique et autobiographique autour d’une relation amoureuse. Durant plus de deux heures, la jeune romancière a fait la promotion de son ouvrage, répondu aux questions du public et dédicacé son livre. L’animation était organisée par l’association Via Méditerranée en partenariat avec la librairie le Grain des Mots (Boulevard Jeu de Paume) et les éditions Denoël.

Cinéma, théâtre, vidéo club et crêperie

A 31 ans, Judicaël Hamou s’est lancé un nouveau challenge avec la création de son enseigne, le Merle Blanc. Un clin d’œil nostalgique à son ancienne vie parisienne du temps où il fréquentait le Merle Moqueur, institution dans le 13ème, à deux pas du parc Montsouris. Titulaire d’un BTS dans l’immobilier et après une année passée à la Faculté Paul Valéry de Montpellier (Art du Spectacle - Cinéma), il avait rejoint la capitale, aux débuts des années 2000, pour suivre une formation théâtrale. Il avait fréquenté ainsi les Cours Florent et les bancs de la Comédie des Champs Elysées avant d’ouvrir un vidéo club, spécialisé dans les films d’auteurs et ce durant quatre ans.

Ensuite, il s’installera quelques mois du coté d’Albi pour rénover une maison ancienne avant de retrouver Paris et créer une crêperie. Suite à des déboires sentimentaux, il décide de liquider son affaire et de revenir à Montpellier.

Une ancienne chambre froide

À mi-chemin entre la préfecture et le quartier Sainte-Anne, le Merle Blanc se situe au 22 rue Saint Firmin, axe de passage entre le haut de la rue Saint Guilhem et la rue Foch. "C‘était une ancienne chambre froide, sans eau ni électricité, utilisée par les primeurs des halles Castellane", souligne Judicaël. Huit mois de travaux auront été nécessaires pour réhabiliter le site. Le long du bar, en sous-sol avec lumières tamisées ou à l’extérieur autour d’un fût, on peut désormais déguster un petit vin sympa et passer une soirée agréable. La plupart des références ont été sélectionnées en collaboration avec la cave "Aux Grands Vins de France".

Le contact humain avant tout

L’ambition du responsable est de reproduire la chaleur des quartiers animés parisiens sous le soleil du Sud avec comme priorité le contact et la rencontre humaine. Son accueil chaleureux et sa philosophie ont déjà conquis de nombreux adeptes, de tout age et de tout horizon. Hugues en fait partie. "J’ai découvert le bar tout à fait par hasard en passant devant. Je me suis arrêté. J’ai pris un verre. De suite, j’ai été séduit par le lieu et la sympathie de son propriétaire. Il est un véritable facilitateur de conversation. C’est un des seuls endroits à Montpellier où les clients se parlent entre eux. Désormais, je viens régulièrement prendre mon verre de Bragalou, un vin léger avec du caractère. Et aujourd’hui, je n’hésite pas à le faire découvrir à de nombreux amis", explique le jeune retraité qui a travaillé pendant plus de trente-cinq ans à Paris.

C’est le cas de Guy Rieutort. Ce dernier a franchi les portes du Merle Blanc grâce à Hugues. Depuis, une véritable relation amicale est née entre celui-ci et le maître des lieux. Photographe, il a déjà exposé à deux reprises dans l’établissement et s‘occupe dorénavant de l’administration du blog du bar.

Extrait du tarif

  • Verre à partir de 3 €
  • Bouteille de 17 à 35 €
  • Planche de tapas à partir de 7 €

  • Le Merle Blanc
  • Judicaël Hamou
  • 22, rue Saint Firmin
  • 34000 Montpellier
  • Tél.: 06 31 14 72 60
  • Mail : contact@lemerleblanc.fr
  • Site Internet : www.lemerleblanc.fr
  • De 18h à 1h du matin
  • Fermé le dimanche
  • Exposition actuelle : Photographies de Wod

Sur le même sujet