Domaine viticole en Pic Saint Loup : le Mas Gourdou

A Valflaunès, au pied des montagnes de l'Hortus, le Mas Gourdou a repris la voie de la vinification et produit désormais sept belles cuvées.

En 2001, succédant à son père, Jocelyne Thérond et son époux Jean-Claude conviennent de relancer la vinification directement au domaine. Une propriété entrée dans le patrimoine familial après la révolution française. Durant de nombreuses années, la récolte avait été vinifiée sur place. La totalité de la production partait alors au négoce. À partir de 1960, ses parents avaient opté pour l’apport en cave coopérative. En 1997, le viticulteur, âgé de 82 ans, montrera quelques des signes de fatigue à l‘approche de la vendange. Son gendre décide donc de poser ses congés et d‘en assurer le bon déroulement. Ainsi, le flambeau se transmettra naturellement. De 1998 à 2000, ils continueront la coopération pour l’ensemble du vignoble.

Durant ces deux ans, l’idée de re-vinifier sur place va mûrir doucement et tranquillement dans la tête du mari. Après la vendange 2000, en week-end chez des amis à Clermont-Ferrand, celui-ci annonce à son épouse qu’une partie du millésime 2001 serait bel et bien vinifié au mas. Stupéfaction et branle-bas de combat, les anciennes cuves n‘étant plus en état de fonctionnement, tout était à faire ou à refaire. A cette époque, l‘époux était informaticien aux Salins du Midi et à Listel. Il ne connaissait du travail de la cave que la partie théorique. Peu importe, il se lance tout de même dans l‘opération. Avec les conseils de ses collègues de travail et de certaines connaissances, il fera acquisition de cuves et de pressoir, réalisera sa structure et produira ainsi ses trois premières cuvées, deux rouges et un blanc.

Vingt hectares en production

A la limite du Gard et de l’Hérault, le vignoble se reparti sur les communes de Valflaunés, Sauteyrargues et Vacquières. Exposé Sud-Est, à 150 m d’altitude, il est morcelé en une multitude de petites parcelles avec comme encépagement de la syrah, mourvèdre, grenache noir et blanc, marsanne, roussanne et clairette du Languedoc. Le sol est composé pour l’essentiel d’éboulis calcaire des montagnes de l’Hortus. La vendange est manuelle avec tri et la vinification traditionnelle avec éraflage. Sur les vingt hectares de la propriété, huit entrent dans la composition des cuvées du domaine. A ce jour, elles sont au nombre de sept : les drailles, soleil d‘automne, gourmandise, divin venin, joseph onésime, roches blanches et pas du loup.

Le premier est un rosé issu de saignée (syrah grenache) tout en fraîcheur et générosité. Il est conseillé en apéritif ou sur une tielle sétoise. Également en apéritif, noté 16/20 par Terre de Vins pour le millésime 2004, le blanc soleil d’automne offre un bel équilibre et une acidité intéressante avec des arômes d’agrumes et de pamplemousse. Son assemblage s’articule autour du grenache blanc, de la marsanne et de la roussanne. Gourmandise est le deuxième blanc du domaine. Il porte bien son nom. Avec une présence bien dosée de sucre résiduel, cette cuvée qui allie grenache blanc et clairette, procure des sensations originales et délicieuses avec un nez flatteur aux senteurs de fruits à chair blanche. Foie gras poêlé à la mangue ou roquefort pourraient s‘en accorder sans aucun complexe.

Quatre cuvées en rouge

Syrah, grenache et mourvèdre, en proportion variable, configurent l’articulation de trois des quatre références en rouge du mas. La tête de cuvée du domaine, Divin Venin, est composée seulement des deux premiers cépages. Elevée vingt quatre mois en barrique, son nez est marqué par les fruits rouges (cassis, groseille, framboise) et la bouche par une finale légèrement épicée. Honoré à de multiples reprises par les guides Hachette et Gilbert Gaillard ainsi que par le magazine Decanter , Joseph Onésime est un plaisir buccal tout en puissance sur notes de fruits noirs et de cacao et aux effluves aromatiques de la garigue méditéranéenne. Équilibre et élégance sont les caractéristiques des roches blanches et du pas du loup, deux étiquettes également mentionnées dans les pages de la presse professionnelle précédemment citée.

Oliviers, culture du safran et oenotourisme

En marge de la viticulture, le couple s’est lancé dans la diversification. Benoît, le fils, devrait prochainement rejoindre le duo parental et apporter son concours à la concrétisation des nouveaux projets du domaine. Trois cent cinquante oliviers ont été planté. Ils devraient entrer en production d’ici cinq ans. Les terres de la propriété sont situées dans l’aire de l’appellation des olives et des huiles de Nîmes, une zone officialisée par décret en 2004. Présent dans les provinces grecques depuis plus de trente cinq siècle, originaire du Moyen-Orient et épice la plus chère du monde durant de nombreuses décennies, le safran a pris place également dans les nouvelles activités de la propriété. Cultivée à petite échelle, la plante se complaît à la perfection des sols arides et ensoleillés du Pic Saint Loup.

Pour groupe, association ou comité d’entreprise, l’oenotourisme avec visite à travers le terroir, dégustation dînatoire et animations au caveau sera prochainement au programme des futures initiatives du site viticole. Présent aux vignes buissonnières en juin, aux estivales l’été à Montpellier et à la Festa de la Vendémia de Valflaunès en octobre, le domaine organise, chaque année, une journée portes ouvertes au mois de décembre.

Extrait du tarif au caveau

  • Mas Gourdou - Les Drailles : 5 €
  • Mas Gourdou - Gourmandise : 7 €
  • Mas Gourdou - Joseph Onésime : 9 €

Cavistes & bars à vin à Montpellier

  • Au petit grain - Montpellier Centre
  • Comptoir des vins - Mas de Saporta - Lattes
  • Mi Barrio - Montpellier Centre
  • El Picador - Montpellier Centre

Mas Gourdou - AOP Coteaux du Languedoc Pic Saint Loup

Jocelyne Théron

Vigneron Eleveur Récoltant

34270 Valflaunès

Tél./Fax : 04 67 55 30 45

Port.: 06 85 60 56 95

Mail : jtherond@masgourdou.com

Site Internet : www.masgourdou.com

Dégustation & Caveau

Du lundi au vendredi : 18h à 20h

Samedi : 10h-12h et 16h-20h

Dimanche et jours fériés : sur rendez-vous

Sur le même sujet