La Bergerie du Capucin : terres de vins en Pic Saint Loup

Vinificateur depuis 2008, président de l'appellation depuis mai 2011, Guilhem Viau oeuvre au quotidien pour son domaine viticole et son terroir.
27

Présent sur la propriété familiale de son épouse depuis 1997, Guilhem Viau, après avoir été apporteur durant de nombreuses années à la cave coopérative de la commune, a décidé en 2008 de produire son propre vin. Bien que la production de trois hectares prenne encore la direction de l’unité collective, neuf sont aujourd’hui vinifiés directement sur place. Le premier millésime, en 2008, sera une réussite avec distinctions et médailles. En complément de son activité professionnelle, le vigneron occupe également la présidence de l’appellation régionale du Pic Saint Loup depuis le mois de mai 2011.

Une passion devenue métier

En seulement en trois ans, les références de la Bergerie du Capucin ont acquis la notoriété. La qualité du travail de l’agriculteur a rapidement porté ses fruits. Officier de réserve de la gendarmerie, titulaire d’un BTS viti-oeno obtenu à Béziers, Guilhem Viau est devenu un véritable passionné de la vigne et du vin. Un attachement qu’il partage avec Christelle, son épouse. Expert-comptable, cette dernière est également formatrice en gestion informatique pour vigneron. Le vignoble provient de sa famille. Originaires de Lozère, ses aïeuls se sont installés dans la région au début du vingtième siècle. Jeanne, son arrière grand-mère, était bergère. La propriété a été achetée au milieu de ce même siècle.

Les vignes, douze hectares, sont sur les communes de Lauret et de Valflaunès. Elles sont sur l’aire de l’appellation des Coteaux du Languedoc Pic Saint Loup. Un des plus beaux terroirs de la région. La conduite du vignoble est en raisonnée avec respect des faunes, des flores, des saisons et des sols. Grenache, syrah, mourvèdre, chardonnay et viognier composent l’encépagement. Le sol est argilo-calcaire. La vendange est mécanique. La vinification s’effectue avec les conseils de Jean-François Vrinart. Le rendement n’excède pas les 35 hl/ha. Le volume produit à l’exploitation est en moyenne de 330 hectolitres pour environ 40 000 cols commercialisés.

Deux rouges, deux blancs et un rosé

La gamme du domaine se décline en cinq cuvées. Pour les réjouissances estivales autour des grillades, des salades composées et des poissons à la plancha, le rosé apportera tout son soutien à cette cuisine légère et fraîche du sud de la France. Équilibré et riche en arômes de fruits rouges et d’épices, il est élaboré à partir de grenache, syrah et mourvèdre. En 2008, il s’est distingué à deux reprises (Concours Général Agricole et Concours des Grands Vins du Languedoc). Il a été également cité par les guides Dussert-Gerbert et Hachette. Le millésime 2010 vient de décrocher une médaille d’argent aux Decanter World Wine Awards.

« 100 pas », 100% chardonnay, est le premier blanc de la propriété. Le 2009 a obtenu récemment une médaille de bronze au Challenge International du Vin 2011 à Bordeaux. Tout en fraîcheur, il s’exprimera avec des entrées à bases de crustacés ou tout simplement en apéritif. Destinée à une cuisine plus élaborée sur des poissons comme la lotte, sur des fromages à pâte molle ou des desserts fruités, la cuvée Dame Jeanne blanc (chardonnay viognier) développe un nez de poire et d’agrumes. Comme le précédent, ce vin s’est illustré au sein de la même compétition bordelaise mais l’année précédente ainsi qu’à Monaco aux Concours Femmes et Vins du Monde en 2009 pour le 2008 avec de l‘argent.

Grenache, mourvèdre et syrah sont les cépages de la première référence en rouge. Le Gault & Millau lui a octroyé un 14,5 sur 20 pour le millésime 2008 et un 15 pour le 2009 avec des commentaire élogieux mettant en avant concentration et puissance. Eric Tapié, un des chefs du restaurant La Cour à Férrières les Verreries, le conseille sur une terrine de pied de cochon. La recette est en ligne sur le site de la propriété.La toque blanche suggère quant à la tête de cuvée, Larmanela, de l’accorder avec un parmentier de queue de boeuf. Elevé en fût de chêne de 400 litres durant seize à dix huit mois, c’est un rouge tout en complexité, récompensé dernièrement à Bordeaux et à Londres. Le guide Gilbert & Gaillard l’a honoré d’un 92/100. Un vigneron motivé et de jolis vins.

Extrait du tarif au caveau

  • Dame Jeanne rosé : 8 €
  • 100 Pas blanc : 6 €
  • Dame Jeanne blanc : 9 €
  • Dame Jeanne rouge : 9,80 €
  • Larmanela rouge : 17,80 €

Restaurants & Cavistes à Montpellier

  • Chez Borris
  • Caves Cairel

Renseignements & informations

  • La Bergerie du Capucin
  • Christelle & Guilhem Viau
  • Mas de Boisset
  • 34270 Valflaunès
  • Tél.: 04 67 59 01 00
  • Fax : 04 99 62 56 16
  • Portable : 06 87 83 11 84
  • Mail : contact@bergerieducapucin.fr
  • Site internet : www.bergerieducapucin.fr
  • Caveau de vente : sur rendez-vous

Sur le même sujet