Languedoc Viticulture : le millésime 2010, une grande année

En Languedoc, le Millésime 2010 devrait se classer parmi les très grands. Rejoindra-t-il le caractère exceptionnel de 1998 et 2007? L'avenir le confirmera.

Les critères déterminants au classement d’une grande année semblent être réunis en 2010 pour le Languedoc. Dès la deuxième semaine de septembre, les premières constations étaient encourageantes. « Le Point.fr » (11-09-2010) recueillait, déjà à cette période, les tendances respectives de Jean-Philippe Granier (Directeur Technique des Coteaux du Languedoc), Jean-Marie Fabre (Président des Vignerons Indépendants de l’Aude) et de François Boudou (Directeur de l’ICV34 - Institut Coopératif du Vin).

Pour le premier : « le millésime s’annonce superbe » et d’ajouter, après l’évocation des orages survenus en début du mois de septembre , « il manquait de l’eau et ces orages ont permis à la vigne de terminer son cycle de maturation normalement » en prédisant « les tannins seront assez doux, avec de la fraîcheur et du fruit » . Quant à l’ICV de compléter : «On a des raisins tellement sains qu’il n’y a pas de risque de note végétale. On est sur le fruit et rien d’autre». Le président audois se réjouit également de cet état : « On est sur potentiel qualitatif relativement élevé. Les conditions ont pour l’instant été réunies pour que les spécificités des différents terroirs de la région puissent émerger».

Le CIVL confirme

En fin de campagne, le CIVL (Comite Inter Professionnel du Languedoc) corroborera ces prédispositions en écrivant sur son site : « Après une année climatique des plus clémentes, un été chaud et sec qui a favorisé la concentration et le mûrissement des baies, le millésime 2010 s'annonce parmi les très grands, autour d'une récolte en baisse par rapport 2009».

Le Millésime de l’équilibre

Après les vendanges, Jean-Philippe Granier complétera ses précédents propos sur ce même site : «Ce millésime devrait faire partie des très grands. Il est à la fois frais et concentré. C’est le millésime de l’équilibre où acidité et fraîcheur s’accordent harmonieusement pour donner du vin de garde de 3 à 5 ans».

Ce satisfecit est également partagé par Pierre Thène (directeur de l’Organisme de Défense et de Gestion des Corbières) « En Corbières, c’est un joli millésime qui se profile. Mais il faudra attendre qu’il s’exprime. Nous sommes plutôt sur des arômes de fruits mûrs, avec des vins chauds, concentrés, notamment sur les Carignans avec une présence tannique très marquée et de belles couleurs », de Stéphane Roux (directeur ODG Minervois) « Les vins devraient être très aromatiques et très toniques » et de Nelly Belot (directrice de l’ODG Saint-Chinian) « Étant donné le bon état sanitaire de la vigne, le millésime s’annonce très prometteur avec du fruit et de la matière ».

(Source : CIVL)

Les millésimes des AOC du Languedoc

  • Rouge

Grande année : 1995 - 2000 - 2001 - 2003

Bonne année : 1990 - 1991 - 1993 - 1994 - 2002 - 2004 - 2005 - 2006

Année moyenne : 1992 - 1996 - 1997

  • Blanc et Rosé

Grande année : 1995 - 2000 - 2001

Bonne année : 1990 - 1991 - 1993 - 1994 - 1998 - 2002 - 2004 - 2005 - 2006

Année moyenne : 1992 - 1996 - 1997 - 1999

Sur le même sujet