Languedoc Viticulture : Le Pic Saint Loup en colère

La presse régionale relate l'impatience des vignerons du Pic Saint Loup. En 2002, ils ont déposé auprès de l'INAO une demande de classement en AOC.

Montagne emblématique des montpelliérains, le Pic Saint Loup culmine à 658 m d’altitude. C’est l’un des plus beaux site naturel et de randonnée de la région. A ses pieds s’étend un terroir viticole d’exception, encensé par le citrique américain Robert Parker. Il est une sous appellation des Coteaux du Languedoc. Depuis de nombreuses années, ses vignerons réclament son classement AOC en part entière. En 2002, ils ont déposé auprès de l’INAO (Institut National de l’Origine et de la Qualité) une requête à cet effet. En 2011, l’attente devient insoutenable pour bon nombre d‘entre eux comme le souligne la presse régionale.

Une démarche de longue haleine

En effet dans ses colonnes, le site internet de Midi Libre (5 février 2011) rapporte l’exaspération et la grogne de certains vignerons du cru. Interviewé, Christophe Peyrus (Clos Marie - Lauret) s’exprime : « Depuis une vingtaine d’années, nous sommes monté en puissance à tous les niveaux. Aujourd’hui, on a besoin de franchir un nouveau pas et le classement en AOC traduirait tout le travail qui a été fait en amont » en ajoutant: « nous le méritons ».

La procédure de classement est une démarche de longue haleine. Dans le même article, Gilles Flutet, responsable de la délimitation des AOC à l’INAO, explique : « Dans le meilleur des cas, le classement peut prendre cinq ans ». A cela, le journaliste oppose : «mais aussi 25 ans, telle la dernière AOC reconnue en vin, le Saint-Pourçain » et de conclure ses propos en termes encourageants : « l’officialisation pourrait intervenir dans le courant de l’année ».

Coteaux du Languedoc - Pic Saint Loup

L’aire du Pic Saint Loup se situe au Nord de Montpellier, à 30 km du littoral méditerranéen. C’est la plus septentrionale du Languedoc. Les chiffres clés sont :

  • Superficie de production : environ 1 500 ha
  • 13 communes : Cazevielle, Claret, Corconne, Fontanès, Lauret, Les Matelles, Sainte-Croix de-Quintillargues, Saint-Gély-du-Fesc, Saint-Jean-de-Cuculles, Saint-Mathieu-de-Tréviers, Sauteyrargues, le Triadou, Valflaunès.
  • Nombre de producteurs : 53 dont 3 caves coopératives
  • Production annuelle : 25 000 hl
  • Rendement moyen : 40-45 hl/ha
  • Couleurs produites : rouge et rosé
  • Cépages : Syrah, Grenache, Mourvèdre, Carignan et Cinsault.
  • Commerce : - Export : 48.7 % - Départ propriété : 20.1 % - Professionnels France (cavistes, etc.) : 31.2 %

Dans le verre

« Les rouges peuvent présenter aussi bien des arômes où dominent les fruits rouges (cassis) et les épices douces que des arômes plus complexes marqués par la garrigue, les notes de cuir et les fruits mûrs. Cette typicité est allée de pair avec l’abandon progressif du Cinsault et du Carignan dans les assemblages. Le développement de l’élevage en barrique a également apporté une complexité supplémentaire avec des belles notes grillées, vanillées et miellées. Quant aux rosés, ils exhalent la framboise et la fraise. Leur bouche est fruitée et bien équilibrée. Beaucoup de potentiel ». (Commentaire de dégustation - Extrait du dossier de presse général des Coteaux du Languedoc).

Syndicat des Vignerons du Pic Saint Loup

  • Président : Jean-Marc Ravaille (Ermitage du Pic Saint Loup - Saint Mathieu de Tréviers)
  • Route de Pompignan - 34 270 Valflaunès
  • Tel : 04 67 55 97 47
  • Fax : 04 67 56 52 38
  • Site Internet : www.pic-saint-loup.com

Sur le même sujet