Restaurant à Montpellier : L'épisode

Une cuisine familiale, tout comme l'ambiance, dans un cadre aéré et spacieux à la déco des années 40-60 pour une page gourmande en journée ou en soirée.
22

L’aqueduc des « Arceaux », monument historique dans le paysage urbain de la ville de Montpellier, a été construit au XVIIIe siècle. Dans l‘inspiration du Pont du Gard, il alimente, en eau, la commune héraultaise. Son inauguration, le 7 décembre 1765, avait déchaîné les foules et la presse de l’époque. Début 2011, les médias s’intéressent à nouveau au quartier et plus précisément au 25 rue Hippolyte. A proximité de la cité universitaire, c’est l’adresse du restaurant « L’épisode ». En effet, l’établissement se retrouve dans les colonnes de Vent Sud et de l’Express.

Le premier évoque la décoration de la place. Celle-ci porte la signature de l’architecte d’intérieur montpelliéraine Juliette Lonchampt. L’Express, quant à lui, consacre un cahier spécial de douze pages sur les meilleurs restaurants de Montpellier à moins de 30 €. La journaliste, Julie Gerbet, écrit, dans son dossier, à propos du lieu : « Une cuisine fraîche et réconfortante qui laisse la part belle aux fruits et aux légumes de saison. »

L’aventure débute en janvier 2009

Délaissant son cursus dans l’audiovisuel et plus précisément le documentaire, Émilie Raimbault est l’instigatrice de la table. Elle vient tout juste de réintégrer l’établissement après six mois d’arrêt suite à un problème d‘hernie discale. Elle s’occupe de la gestion, de l’administration et apporte également son soutient en cuisine. « J’ai ouvert le restaurant en janvier 2009 avec mon fiancé, Alexandre Schmitt. Avant, l’endroit était destiné à la cuisine italienne. En 2010, suite à ma séparation conjugale, Claude Crampe est venue nous rejoindre dans l’aventure abandonnant la restauration parisienne. Elle s’occupe de la salle », explique la gestionnaire.

La cuisine est le domaine de Mélanie Gomez. Après les Beaux-Arts, elle décroche son diplôme en cuisine et exerce au profit d’artistes et techniciens en tournées avant de prendre possession du piano de la maison. Julien Bocquier l’assiste dans cette tache et s‘adonne à sa passion de la photographie en dehors de ses heures de travail.

Les menus se déclinent en saisons et épisodes

En semaine, à midi, le restaurant offre un menu carte ou une suggestion quotidienne avec entrée et plat du jour. Le soir, seul le menu carte est disponible et ses prix sont majorés de deux euros. Présenté dans un charmant livret, tel un véritable journal intime dévoilant les recommandations culinaires d‘hier et d‘aujourd‘hui, le choix des plats se déclinent en cycles saisonniers et épisodes. Le chapitre actuel est la saison 9 « l’hiver », épisode 26, et propose :

Entrées :

  • velouté de céleri au lait de coco et aux éclats de noisette
  • gambas poêlées, verrine d’avocat et litchee
  • thon cru façon sashimi, carpaccio de pomme Granny et betterave

  • pot au feu
  • travers de porc sauce cacahuète, poêlée de Butternut (courge), brocoli, châtaignes et champignons
  • poisson du jour aux agrumes et aux deux riz, marmelade de clémentine et poireau

  • tarte au chocolat, sauce pinut’s
  • lemon curd
  • bavarois à la mangue et au litchee
  • assiette de fromages

Coté cave, l’ardoise des vins propose environ vingt-cinq cuvées, à la bouteille ou au verre. « Certaines références sont prises à la cave des Arceaux sous les conseils de Frédéric Jeanjean. Les autres proviennent directement de domaines comme le Sancerre. C’est normal, ce sont les vignes de mon grand-père et la propriété est dirigé par mon oncle», souligne Émilie.

Patio verdoyant pour une clientèle de quartier

A la belle saison, le restaurant dispose d’un patio. D’une capacité d’environ trente personnes, c’est un oasis de verdure et de plaisir pour la clientèle. Celle-ci est généralement du quartier comme Dominique et Daniel dont l’un (ancien du Gault Millau) commente : « j ’habite le voisinage. Je viens au moins une fois par mois. Je suis un inconditionnel du pot au feu. Ici, la cuisine est inventive avec des produits frais. C’est très agréable. » L’endroit est également le rendez-vous d’artistes comme le danseur contemporain Patrice Barthès, ou de commerçants. Claude Maggiori, propriétaire du bar à vins le « Mi Barrio », conserve la carte de visite dans son carnet d’adresses et ajoute : « C‘est une bonne cuisine du marché avec des produits frais. Il y a de la recherche et de l‘originalité. »

Soirées à thème et brunch le samedi matin

Les mardi et samedi, à partir de 19h, des « Soirées Bistrot » proposent aux convives une assiette composée (5 €) pour accompagner leurs apéritifs ou cocktails. Trois à six mini mets (verrines, toasts, brochettes) la composent en fonction des produits et du marché. Le samedi matin est à l’heure anglaise avec un brunch : œufs brouillés, bacon, saucisse, patatoes, champignons, jus de fruits et boissons chaudes.

Art et festivités (concert, expo, soirée déguisée) sont également au programme. Les prochaines seront des rencontres poétiques et littéraires. Elles sont organisées en partenariat avec la librairie « le grain des mots » et les « amis du journal l’Humanité ». Après Stéphen Bertrand et Michaël Glück, les comédiens ou poètes suivants seront :

  • jeudi 17 mars 2011 : Charles Caunant et Marie-France Descouard - « Poésie Érotique »
  • jeudi 21 avril 2011 : Fabienne Bargelli - Voyage dans l’oeuvre de Maram Al-Masri
  • jeudi 19 mai 2011 : Charles Caunant - Contes et Poèmes de Roland Dubillard

Extrait du tarif

  • Plat du jour : 10 €
  • Formules de 18 € à 29 €
  • Brunch : 14 €
  • Soirée lecture repas : 22 €

Renseignements

  • Restaurant « L’épisode » 25, rue Hippolyte - 34000 Montpellier
  • Tél. : 04 67 29 94 73 - Mail : l-episode@orange.fr
  • Fermeture : Dimanche & Lundi

Sur le même sujet