Restaurant Gastronomique à Lattes : Le Mazerand

Depuis plus de vingt ans, Jacques et Christian Mazerand gravitent dans les plus hautes sphères de la gastronomie régionale aux portes de Montpellier.
12

Installé à Lattes depuis mars 1989, l’établissement des frères Mazerand est une adresse incontournable de la gastronomie française dans la région du Languedoc-Roussillon. Cadre exceptionnel, service irréprochable, cuisine haute en couleur et en saveurs gustatives sont les clés de ce succès. En vingt-deux ans, la table est devenue une institution incontestée et reconnue par ses pairs ainsi que par l’ensemble des spécialistes des guides professionnels tels les Michelin , GaultMillau , Champérard , Hubert et Bottin Gourmand .

Dernièrement, le magazine L’Express répertoriait le lieu comme le plus élégant des restaurants gastronomiques de l’agglomération de Montpellier. En 2008, son chef décroche le sacre suprême de Maîtres Cuisiniers de France, titre envié par bon nombre de toques blanches. Intronisé à Paris, il rejoint ainsi le cercle très fermé des ambassadeurs régionaux de la cuisine nationale aux cotés de Michel Kayser, Gilles Goujon et les frères Pourcel. Ils sont seulement seize en Languedoc-Roussillon à détenir ces lauriers prestigieux. Il est membre également de l’association des disciples d’Auguste Escoffier, un ordre international oeuvrant pour la transmission et l’évolution de la cuisine dans le monde. La philosophie de la toque lattoise : une cuisine actuelle, tournée vers demain mais soucieuse d’hier.

D’Aspiran à Lattes

Délaissant sa passion sportive autour du vélo (Champion de l’Hérault), Jacques Mazerand a effectué ses premiers pas dans le monde de la restauration en tant que serveur dans un établissement de Clermont l’Hérault, non loin de son village d’origine, Aspiran, où sa grand-mère paternelle puis sa tante exploitaient un café restaurant. «C’était un job d’été. Mais c’est là que j’ai découvert la cuisine et que j‘ai décidé de me lancer dans cette voie. Ensuite, je me suis inscrit à l‘école hôtelière de Saint Chély d‘Apcher. J‘ai obtenu mes diplômes professionnels en sortant major de ma promotion. C’était en 1983.» Ce statut de premier de classe lui a permis de rencontrer les grands maîtres de l'époque: Bocuse et Troisgros. Durant et après sa formation, il exercera dans des maisons de renom telles qu’à l’hôtel de la Muse et Rosier dans les gorges du Tarn, chez Nicolas Albano à la Tamarissière, à l’Hermitage (maison Messonier, près d’Avignon - 2 Etoiles Guide Michelin) et au Carlton à Lausanne. En 1987 et 1988, il sera second de cuisine au Chandelier installé non loin de la gare à Montpellier, l’une des plus belles tables de l’époque dans la commune.

Durant cette dernière période, il décide de créer sa propre affaire avec son frère, Christian. Ce dernier travaillait alors avec son père, entrepreneur dans le bâtiment. Après quelque temps de recherche, ils font l’acquisition du Mas de Causse à Lattes. La transformation du lieu en restaurant sera l’un des derniers gros chantiers de l’entreprise familiale avant le départ à la retraite du père. Plus de six mois seront nécessaires à la bonne réalisation du projet. Titulaire d‘un IUT Génie Civil, l’aîné du duo a collaboré de nombreuses années avec son père avant de se reconvertir et d’assister son frère dans le fonctionnement de l‘établissement. Pour ce faire, il a effectué diverses formations en salle, en gestion (Saint Quentin - Yvelines) et en vin (Lycée Agricole Agropolis - Montpellier). Depuis le début de l’activité, il assure ainsi l’administration du site et orchestre l’accueil et le bon déroulement du service en salle dans le plus pur respect de la tradition.

Une cuisine de plaisir entre terre et mer

Jouant sur les particularités géographiques d’une région située entre garrigues et rivage de la Méditerranée, Jacques Mazerand s’inspire du terroir et confectionne une cuisine de saison à base de produits frais régionaux avec une quête permanente de l‘authenticité de l’aliment utilisé et d’un savant retour aux sources du goût. Ainsi, la carte de printemps 2011 propose dans l’assiette des pinces et des coudes de homard accompagnés d’un tartare de tomates au pesto et d’un guacamole, des lamelles de blanc de seiche frites et juste saisies en duo avec tielles sétoises sur un confit de légumes printaniers, une pluma poêlée de porc ibérique (très tendre et goûteuse), de l’agneau avec le meilleur du gigot rôti et une souris cuite sept heures, un filet de rascasse arrosée à l’huile d’olive citronnée et une tartine à l’anchoïade surmontée de légumes de saison et une salade de fraises et son onctueuse mousse de mascarpone au chocolat blanc, sans oublier l’incontournable émincé de foie gras de canard mariné à l‘huile noisettes et sa brioche tiède maison. Quelques recettes du chef sont en ligne sur le site internet de la maison (rillettes de maquereaux, flan au Roquefort, tian aux légumes du Sud, soufflé glacé au chocolat noir). Les prix des menus évoluent de 28 à 63 € et à la carte, les plats de 18 à 35 €. Aux fourneaux, le maître queue est secondé par Jean-Philippe Richard et trois assistants.

Un cadre idyllique dans un oasis de verdure

Entre Montpellier et les plages de la Méditerranée, le restaurant se situe au Mas de Causse à Lattes, sur la route traversière entre les grands axes allant à Palavas et à Carnon. Le lieu fait partie du paysage lattois depuis le XVIIe siècle. C’était une ancienne propriété agricole avec chapelle datant de la même période qui fut transformée en maison de maître par la suite. Le domaine dispose d’un parc magnifique de plus d’un hectare aux essences centenaires telles que myrtes, pins, chênes et palmiers. A l‘intérieur, trois salons privatisables, de huit à cinquante personnes avec voûtes et plafonds à la française sont à la disposition des gourmets. Récemment redécorés par Chantal Peyrat avec une touche contemporaine, ils s‘ouvrent sur une terrasse ombragée où les repas sont servis à la belle saison. Tables fleuries, double nappages, chandeliers, argenterie agrémentent les déjeuners ou les dîners. En véritable majordome mais sans queue de pie, Christian Mazerand est assisté depuis de nombreuses années par Emeric Fricot, chef de rang et sommelier, et par trois autres collaborateurs.

Une carte des vins à la hauteur de l’adresse

Le livre de cave rassemble pas moins de 250 références dont plus de la moitié en Languedoc Roussillon avec de nombreuses cuvées d‘exception comme la Simon de Christophe Peyrus (Clos Marie Pic Saint Loup), le Mailhol de François Henry (Domaine Henry - Saint Georges d‘Orques) ou la Romain Pauc de Patrick Reverdy (La Voulte Gasparet - Corbières). Mais Christian Mazerand n’hésite pas à ouvrir sa carte à des vignerons moins médiatiques ou à de jeunes producteurs. C’est le cas du domaine Les quatre amours, coup de cœur du moment de l’hôte des lieux. La propriété, de 19 hectares, est à Berlaga, non loin de Gignac. France et Michel Siohan-Cuny en sont les propriétaires. Dernièrement, leur cuvée Louis (Rouge 2007 Coteaux du Languedoc - Syrah / Grenache) a reçu le grand prix du concours des vins de la vallée de l’Hérault. «Ce sont des connaissances de famille. Ils ont des vignes à Aspiran. Ils travaillent très bien. Leur rosé est très aromatique. Le rouge a une bonne structure qui se marie bien avec nos viandes», souligne le responsable. Une dizaine de références sont également proposées au verre. Les tarifs s’échelonnent de 15 à 250 €. Fréquentée par quelques stars comme Henri Salvador, Michel Galabru ou Patrice Juvet, la clientèle est régionale, d’affaires ou de famille. En période estivale, la fréquentation s’accroît de par la venue de gastronomes étrangers, friands et amateurs de cette cuisine méditerranéenne revisitée.

Extrait du tarif

  • Menus de 28 à 63 €
  • Formule déjeuner en semaine à 22 €
  • Domaine les Quatre amours Rosé 2010 - 18 €
  • Domaine les Quatre amours Rouge Cuvée Louis 2008 - 35 €

Renseignements

  • Le Mazerand
  • Restaurant Gastronomique
  • Jacques & Christian Mazerand
  • Mas de Causse - CD. 172
  • 34970 Lattes
  • Tél. : 04 67 64 82 10
  • Fax : 04 67 20 10 73
  • Mail : info@le-mazerand.com
  • Site Internet : www.le-mazerand.com
  • Service Midi & Soir
  • Fermeture le lundi, le samedi midi et le dimanche soir

Sur le même sujet