Sommelier à domicile : Stéphane Rousseau-Pate

Depuis janvier 2010, Stéphane Rousseau-Pate, sommelier, organise des séances de dégustation à domicile ou pour groupe en entreprise.
24

Installé à Montpellier depuis septembre 2008, Stéphane Rousseau-Pate partage sa passion du vin et des terroirs du Languedoc-Roussillon en exerçant comme maître d’hôtel et sommelier dans une brasserie montpelliéraine et à travers également des sessions d’initiation ou de perfectionnement à la dégustation directement chez les particuliers. Son champ d’intervention ne se limite pas au domicile, il officie par ailleurs chez les vignerons dans le cadre de journée portes ouvertes, pour des comités d’entreprise directement sur place ou pour des groupes dans des restaurants ou chez des cavistes. En janvier 2010, avec sa compagne sophrologue, ils ont crée un concept unique et original alliant la dégustation du vin à la sophrologie.

De Thonon les Bains à Montpellier

Originaire de l’Ile Maurice, le jeune sommelier a passé toute son enfance en Savoie. De sa mère passionnée de cuisine et véritable cordon bleue, il tient d'amour de la gastronomie française. Il intègre le lycée hôtelier de Thonon les Bains où il décrochera ses diplômes, du CAP au Bac Technologique. Durant ses études, il fera la rencontre de Sonia. Épris de la charmante étudiante en psychologie, il la rejoint à Chambéry et effectue ses premiers postes au sein de divers établissements comme l’Auberge Lamartine (1 Étoile Guide Michelin ). Ensuite, il exercera, en Suisse, comme chef de rang au restaurant « La Grignotière » de l’hôtel Noga Hilton de Genève et au « Le Vallon » (1 Étoile Michelin - Conches). De 2004 à 2005, il sera assistant maître d’hôtel dans un relais et château « L’auberge du Lion d’Or » (Cologny - Suisse - 1 Étoile Michelin). En 2006, il participe, en tant que maître d’hôtel, à l’ouverture de la table « Le Chalet » (Bellevue - Suisse - Groupe Richemont International).

Fin 2006, il s’envole pour l’Australie avec sa compagne. A Sydney, il travaillera pour un groupe événementiel et dans un restaurant gastronomique installé au sein du casino de la ville. Il profite de l’occasion pour partir à la découverte des vins du nouveau monde: «ce voyage et ces expériences m’ont permis de d’appréhender une autre approche du métier, d’observer d’autres régions viticoles et surtout d’avoir un autre aperçu de la vinification. C’est une toute autre échelle.» De retour en France, il intègre les cuisines de la brasserie des Arts à Thonon avant de venir s’installer à Montpellier. De novembre 2008 à octobre 2009, il collaborera avec les responsables de la « Réserve Rimbaud » et de l’établissement « Les Bains » avant d‘intégrer la brasserie « La Valsière » (Parc Euromédecine) où il exerce actuellement. En décembre 2009, il obtient son titre de sommelier de l’école « Gastronomicom » (Cap d‘Agde). En janvier 2010, il crée sa propre agence de conseils et le concept de « Sophro-Dégustation », avec marque déposée. Il espère pouvoir monter un jour, avec sa conjointe, un centre de sophrologie avec restaurant et cave.

Autour de la table basse

Son travail à la brasserie montpelliéraine se cantonne uniquement au déjeuner, du lundi au vendredi. Le reste de son temps libre, il le consacre au développement de son entreprise avec par exemple des dégustations à domicile. Le samedi 16 avril 2011, il intervenait chez Jérémy et Coralie, à Montpellier. Cette dernière est étudiante en sociologie et travaille également en cuisine dans le même établissement que le conseiller en vin. Ce soir là, ils recevaient Aude et Mélody pour participer à l‘animation. «On se reçoit régulièrement pour partager les plaisirs de la table et du vin. C’est plus intime qu’au restaurant et moins cher aussi. Au début, on prenait les vins en grande surface. Mais les résultats n’étaient pas toujours probants, faute de conseil. Maintenant, on se sert chez un caviste, et aujourd’hui, on voulait approfondir nos connaissances en dégustation», explique la maîtresse de maison.

Face à la table basse et durant plus de deux heures, le spécialiste en sommellerie a expliqué les bases et les fondements de la dégustation autour de trois cuvées et de quelques mets, soigneusement confectionnés par Coralie. L‘animation s‘est déroulée en trois étapes. Dans un premier temps, il a évoqué les trois phases (la vue, le nez et le goût) de la découverte d’un vin. La deuxième partie a permis d’analyser les trois références : en blanc, un viognier du domaine « Hautes Terres de Comberousse », un rosé de la Jasse Castel (Montpeyroux) et un rouge du domaine de Cambis (Saint Chinian). Accord plat et vin était au programme de la dernière période avec comme préparations culinaires des Saint-Jacques panées, des bouchées de bresaola-roquette-parmesan et une mousse au pamplemousse. Le sommelier connaissait au préalable la liste des mets proposés et avait sélectionné les vins en conséquence. Au terme de la soirée, l’ensemble des convives étaient largement satisfait de cet apéritif dînatoire éducatif et du très bel accord entre le viognier et les saint-jacques.

Etudiants au Petit Grain

Les mardi 19 et mercredi 20 avril, le sommelier accueillait des étudiants étrangers au Petit Grain, caviste dans l’écusson à Montpellier. Ces élèves étaient suisses et effectuaient un stage linguistique de quinze jours organisé par Accent Français. Le matin, ils suivaient des cours de français et l’après-midi était consacré à la découverte du patrimoine régional et autres activités ludiques, culturelles et sportives. Pendant les deux jours, pas moins de 90 jeunes Helvètes, répartis en quatre groupes, se sont succédés dans l’arrière boutique de la caviste montpelliéraine. Apprentissage de la dégustation, découverte des parfums et des arômes, vocabulaire du vin étaient au programme des séances qui se sont déroulées dans une très bonne ambiance.

Dorothée Del Carlo, professeur à Thune (canton de Berne) a participé à l’animation: «la dégustation était très bien et j’ai bien apprécié le blanc moelleux. Il ressemble au Montbazillac. Il doit être très bien sur le foie gras.» L’enseignante n’a pas hésité à prendre quelques cuvées pour les faire découvrir à sa famille et ses amis. Shipé, étudiante, a suivi l’exemple de son professeur en achetant des bouteilles pour ses grands-parents: «le séjour était super comme la dégustation. J‘ai bien aimé Montpellier avec ses petits magasins et surtout le nombre de possibilités de loisirs pour les étudiants.»

Extrait du tarif

  • Cours particulier : 60€ / personne
  • Mini groupe (3 à 5 personnes) : 45€ / personne

Renseignements

  • Stéphane Rousseau-Pate
  • Sommelier à domicile
  • 34000 Montpellier
  • Tél.: 06 24 53 98 09
  • Mail : stephane.pate34@gmail.com
  • Site Internet : www.degustation-vin-montpellier.com
  • Site Internet Sophrologie : www.sophrodegustation.over-blog.com

Sur le même sujet