Viticulture en Languedoc : le Domaine de Rieucoulon

A Montpellier, Anne et Benoît Lacombe ont repris, en 2003, la destinée du domaine de Rieucoulon, propriété familiale depuis 1870.
51

Les premiers écrits cadastraux relatent la présence du domaine de Rieucoulon et de son vignoble sur la commune de Montpellier au cours des années 1676. La propriété est entrée dans le patrimoine des membres de la famille de Lunaret, ancêtres des vignerons actuels, en 1870. Cette dynastie d’aristocrates érudits détenait à l’époque pas moins de trois cent hectares de terres ainsi qu’un important parc immobilier au sein de la commune.

Au fil du temps, une bonne partie de ces biens a été cédée à la ville ou à d’autres organismes. Certains sont devenus des adresses incontournables de la capitale régionale comme le zoo de Lunaret ou le Palais Jacques Coeur. Ce dernier, classé monument historique en 1933, fut légué à la Société Archéologique de Montpellier, en 1910, par Henri de Lunaret, arrière grand-père de Benoît Lacombe. Aujourd’hui, il abrite, en autres, le Musée Languedocien.

Un nouvel élan dans la production de qualité

A ce jour, la cité héraultaise ne compte plus que quatre sites viticoles récoltants et indépendants dont le domaine de Rieucoulon. Depuis le départ du dernier régisseur et incarnant la nouvelle génération des Lunaret, Anne et Benoît Lacombe assurent, depuis mars 2003, le fermage de l’entreprise vigneronne familiale. Avant cette reconversion professionnelle, Anne Lacombe était éducatrice spécialisée et son époux, Benoît, chercheur au CNRS en biologie végétale. Il occupe toujours cette charge et assiste sa femme le week-end et lors de ses congés. En huit ans, le couple a apporté une autre dimension aux vins du domaine.

A l’époque, 90% de la production partait au négoce. En 2011, ce secteur du marché ne représente plus que 20% des ventes. "On a eu de la chance de récupérer un vignoble en parfait état ainsi qu’un matériel de cave adapté. On a toujours fait du vin à la propriété. Mes parents, grands-parents et aïeuls étaient des passionnés de fleurs et d’horticulture. A l’époque, la serre disposait déjà d’un chauffage alors que la maison n’en avait même pas. De ce fait, ils ont apporté un grand soin aux vignes et à l’encépagement, introduisant de nouveau cépage comme le merlot dès 1978", souligne Benoît Lacombe.

Vingt-cinq hectares de vignes d’un seul tenant

La propriété se situe avenue de Toulouse, sur la portion allant du Grand M au rond-point de Saint Jean de Védas. Juste avant le giratoire, une grande allée sur la droite, bordée d’arbres, mène jusqu’au caveau et à la cave. Sous l’œil bienveillant de deux superbes lions, le vignoble de vingt-cinq hectares d‘un seul tenant, sur un sol argilo-calcaire, entoure les bâtiments. Il est composé de carignan, alicante, grenache, merlot, syrah, cabernet-sauvignon et sauvignon blanc ainsi que des plantiers de pinot, marselan et muscat petit grain. Les terres sont réparties pour moitié sur les communes de Montpellier et de Saint Jean de Védas.

La conduite de la vigne est en raisonnée. La vendange est mécanique hormis pour les nouveaux cépages et la récolte passerillée. La vinification est traditionnelle. Durant cette période, un ami œnologue apporte son soutien et ses conseils. Le rosé est issu de la presse et représente une grosse partie de la production. Hier vin de buvette, aujourd’hui les cuvées du domaine sont présentes chez de nombreux cavistes et restaurants. Dernièrement, la cuvée Vone était référencée parmi les 1001 meilleurs vins de France à moins de huit euros. Un guide local spécialisé la recommandait également à juste titre ainsi que les cuvées Las Pillas, Pont de Vassal, Merlot l’Enchanteur et Lucentum.

Vignerons passionnés et vins friands

Les vins du domaine sont à l‘image du couple passionné, tout en fraîcheur et plein de vivacité. "Nos vins sont friands", commente la vigneronne. En 2007, le magazine Vinsud avait consacré un reportage alliant certaines cuvées de la propriété avec des pains spéciaux réalisés par le boulanger voisin Ortholan. Pain au lin, noix et figues, aux olives et à la châtaigne s’en étaient accordés avec une grande subtilité. A proximité du caveau, Maurice Brodard, amateur de vin de qualité et propriétaire des chambres d’hôtes " le clos de l’Herminier" , vante et recommande sans aucune hésitation les deux spécialistes à ses clients.

Actuellement, le domaine propose une gamme de dix cuvées en bouteille. L’offre devrait s’agrandir dans les années à venir avec la mise en production des plantiers en cours. Les deux blancs actuels sont élaborés à partir du sauvignon. Le premier aux notes d‘agrumes, destiné aux apéritifs et aux fruits de mer, est vinifié et élevé en cuve. Complexité, bel équilibre, persistance aromatique autour du miel et du pain d’épices caractérisent le second, Vone, vinifié et élevé en fûts de chêne. Il sera le compagnon idéal d’un Pélardon au miel ou d’un poisson en sauce. Une cuisine estivale avec pointe exotique s’appropriera la fraîcheur du rosé, à base de carignan et de grenache, offrant des notes de framboises caramélisées et de mures.

Un passerillée 100 % Alicante Bouschet

Vin rouge plaisir en mono cépage, Merlot l’enchanteur porte très bien son nom. Tout en finesse, il est harmonieusement équilibré avec des aromes de pivoine et de fraises des bois, adapté en toute impunité aux légumes de saison farcis et aux côtelettes d’agneau grillés à la plancha. 100% carignan, offrant une belle expression du cépage et du terroir, Las Pillas, élevé vingt quatre mois en barrique, impose son nez fruité et floral aux senteurs de garrigues. Un gibier à plume telle une bécasse accompagnée d’un mélange forestier ail persil pourrait s’en accommoder sans complexe. Élevé identiquement comme le dernier, le Pont de Vassal, merlot et cabernet sauvignon, accompagnera quant à lui une gastronomie plus hivernale.

Le dernier rouge est un vin de table. Lucentum. C’est le nom romain de la ville d’Alicante en Espagne. La cuvée est un pur alicante Bouschet passerillée. Le rendement de la parcelle n’excède pas les cinq hectolitres l’hectare. Vin déroutant, il est destiné aux amateurs de sensation forte. Il est conseillé de le rafraîchir avant dégustation (12-14°) et surtout de le carafer pour une expression maximale de ses aromes. Dans ces conditions, il sera une véritable surprise pour vos convives en agrément d’un dessert chocolaté ou d’un gratin tiède à base de fruits rouges de saison. Le domaine produit également une Carthagène en blanc.

Extrait du tarif au caveau

  • BIB 3l Cabernet-Sauvignon : 7,50 €
  • Domaine de Rieucoulon Rosé : 5 €
  • Domaine de Rieucoulon blanc Vone : 7,50 €
  • Domaine de Rieucoulon rouge Las Pillas : 10 €
  • Domaine de Rieucoulon rouge Lucentum (50cl) : 25 €

Cavistes et restaurants à Montpellier

  • Courte Echelle
  • La Cigale
  • Chez Régis

Renseignements & Informations

  • Domaine de Rieucoulon
  • Anne & Benoît Lacombe
  • 2420 avenue de Toulouse
  • 34070 Montpellier
  • Tél.: 04 67 47 32 76
  • Mail : contact@rieucoulon.com
  • Site Internet : www.rieucoulon.com
  • Caveau : du lundi au samedi / 9h-12h & 15h-19h

Sur le même sujet