Petite formation pour saisie rapide sur clavier AZERTY

Saisir avec une grande rapidité un texte sur un clavier français ou AZERTY, c'est possible. Il suffit de s'exercer méthodiquement.
122

Comme l’unité centrale, l’écran, la souris, l’imprimante et les logiciels, le clavier est l’un des composants d’un système informatique. Il permet de saisir des caractères (lettres, chiffres, symboles etc.), de la même façon que sur une machine à écrire. Qu’il soit en français (AZERTY), du fait de l’alignement des lettres A.Z.E.R.T. Y, ou en anglais (QWERTY), de l’acronyme formé des lettres Q.W.E.R.T.Y, le clavier joue un rôle de premier plan dans le processus de traitement rationnel et automatique de l’information. Et ce, en permettant d’entrer les commandes et les informations dans l’ordinateur. La maîtrise du clavier est un atout certain. Elèves, étudiants, travailleurs, enfants, hommes, femmes ou toutes autres personnes pourraient en profiter. A toutes fins utiles.

Les repères sur le clavier

Tout apprenant à la maîtrise du clavier doit avant tout savoir comment se repérer sur un clavier. Pour cela, regardez votre clavier et mettez votre indexe gauche sur la lettre F de votre clavier AZERTY. Vous remarquez que sur cette lettre, il y a un petit trait comme pour marquer ce bouton. Vous trouverez ce même trait sur le bouton de la lettre J qui est réservée à l’indexe droit. Ce sont les deux repères sur le clavier. Si vous avez trouvez ces deux repères, posez votre indexe gauche sur la lettre F et l’indexe droit sur J. Puis sur la même ligne, placez l’un après l’autre, les autres doigts. Ainsi, après l’indexe, le majeur, puis l’annulaire et enfin l’auriculaire. Vos doigts seront disposés par ordre sur FDSQ pour le bras gauche et sur JKLM pour le bras droit.

Vérifiez si vous avez réussi. Et si c’est le cas, vous trouverez sur la même ligne, au milieu entre deux indexes, les boutons G et H libres. Si c’est réussi, veillez maintenant à ce que vos deux pouces soient placés sur la barre d’espacement. Alors l’exercice peut commencer !

Pour y parvenir, vous allez procéder à une série d’exercices à titre indicatif qui aboutiront à ce résultat. Mais la vraie maîtrise viendra de l’intérêt que vous portez à ces exercices.

Etude du doigté

Répétez sur deux lignes consécutives chacune des six groupes de lettres ci-dessous :

  • QSDF JKLM
  • FDSQ MLKJ
  • QSDF MLKJ
  • FDSQ JKLM
  • KSDFG HJKLM
  • JFDSK MLKJH

De plus, si vous avez fait correctement ces exercices, vous avez pu nous rendre compte qu’il y a deux lettre entre vos deux indexes que vous n’avons pas touché. Il s’agit des lettres G et H. On dira ainsi que G est extension de l’indexe main gauche, car si vous le décalez légèrement sur votre droite, vous tombez sur cette lettre. H est extension de l’indexe mainte droite car si vous le décalez légèrement sur votre gauche, vous tomberez aussi sur cette lettre.

Il faut vous rappelez qu’après avoir tapez, en expansion, la lettre G (main gauche) ou H (main droite), l’indexe droit revient immédiatement sur la touche F ou J.

Exercices d’application

Si vous voulez arriver à saisir des textes, il faut nécessairement, faire chaque exercice et le maîtriser. En le maîtrisant l’on retient implicitement la position des lettres sur le clavier et le réflexe s’obtient au fur et à mesure de la pratique. Sans exercice, vous n’y arriverez jamais !

Cela dit, répétez sur au moins dix lignes pour chaque groupe de lettres suivant.

  • QMFJ
  • SDKL
  • QDKM
  • SLFJ
  • GFHJ
  • GHMJ
  • KLGF
  • MSHJ
  • J FKQ
  • HJDM

Encore et encore

Sur le même sujet