KUNG FU PANDA 2

Po apprécie sa nouvelle vie de guerrier dragon, entouré de ses amis, les cinq cyclones. Brusquement, un dangereux paon vient menacer la Chine et le kung-fu.

Sortie cinéma le 15 juin 2011

Réalisatrice : Jennifer Yuh

Avec les voix de Jack Black (Po en vo), Angelina Jolie (Tigresse en vo), Gary Oldman (Shen en vo), Dustin Hoffman (Shifu en vo), Manu Payet (Po en vf), Marie Gillain (Tigresse en vf), Pierre Arditi (Shifu vf).

Le kung-fu menacé

Depuis qu’il a été reconnu comme le nouveau guerrier dragon, Po se perfectionne quotidiennement dans l’art du kung-fu. Maître Shifu, vénérable tuteur de Po à ses débuts, s’est retiré pour méditer, laissant le soin à Po et aux cinq cyclones, Grue, Tigresse, Mante, Singe et Vipère de protéger la Vallée et le kung-fu. Entre deux entraînements, les six acolytes veillent donc à la paix en Chine et à la sérénité des simples citoyens.

Mais soudain surgit Lord Shen, un paon maléfique décidé à anéantir le kung-fu pour prendre le contrôle de la Chine. Sa folie des grandeurs ne semble avoir aucune limite grâce à une arme secrète ultra-destructrice.

La paix intérieure

Po et ses amis sont sur les dents pendant que Shen neutralise les maîtres du kung-fu les uns après les autres, à travers le pays. Pourtant, pas question de laisser Shen mettre la Chine à feu et à sang, ils doivent rapidement trouver la faille de ce paon démoniaque.

Malheureusement, l’armée de Shen est puissante et la confrontation provoque chez Po de brusques réminiscences du passé. D’abord déstabilisé par des souvenirs qu’il croyait enfouis à jamais, il comprend que la clé de la réussite vient de sa mémoire et de sa capacité à trouver la paix intérieure. Une introspection nécessaire qui complique énormément la mission du panda le plus maladroit de l’histoire des maîtres de kung-fu.

On prend les mêmes...

On ne change pas une équipe qui gagne. L’effet de surprise est désormais passé mais quel bonheur de retrouver les personnages de Kung-Fu Panda dans une nouvelle aventure ! Chacun a poursuivi son chemin mais personne n’a réellement changé : Po, bien qu’officiellement déclaré « guerrier dragon », est toujours aussi gourmand et maladroit, Tigresse garde sa part de mystère, le père de Po vend inlassablement ses nouilles, Maître Shifu conserve son côté délicieusement agacé... Le spectateur retrouve donc temporairement ses marques. Pas trop de dépaysement non plus du côté du méchant. Le léopard des neiges laisse sa place à un paon mais leurs caractères sont très semblables : deux êtres terriblement ambitieux, frustrés à l’adolescence, qui ont développé une haine farouche envers autrui.

Un voyage salutaire

Sachant cela on s’attend donc à ce que l’histoire se répète... Certes, on retrouve tous les ressorts scénaristiques provoquant le rire (comme, par exemple, un jeu avec les bouchées chinoises préférées de Po) et les scènes fabuleuses de combat kung-fu. Mais la narration explore diverses nouveautés bienvenues. Dans le premier film, il s’agissait surtout pour Po d’assurer son avenir de guerrier dragon. Ici, Po est aux prises avec son passé. Il va découvrir d’où il vient en même temps que le spectateur. Les informations sont distillées au compte-goutte, provoquant l’attente et l’attachement définitif du public au héros. Résultat, petits et grands souhaitent immédiatement en savoir plus et espèrent vivement la suite des aventures de cette peluche hilarante. Ne voulant décevoir personne, les scénaristes osent le rebondissement final, annonçant clairement un troisième opus. Un succès peut donc en cacher deux autres...

De la suite dans les idées

Cette suite est à la hauteur de toutes les attentes humoristiques. Elle a le pouvoir visuel d’un feu d’artifice : coloré et fascinant. Elle possède divers degrés de lecture pour que tous les publics s’amusent. Trois excellentes raisons de courir dans la salle la plus proche. Alors échauffez-vous les zygomatiques et révisez vos prises de kung-fu.

A propos de Jennifer Yuh

Kung Fu Panda 2 est son premier film de réalisatrice. Petite fille, elle adorait les films d’action de Hong-Kong. Déjà réalisatrice des séquences de rêve de Po et responsable des scènes d’action sur le premier Kung Fu Panda , elle souhaitait emmener Po au niveau supérieur et révéler ses origines. Mission accomplie...

Sur le même sujet