Le Chat Potté

Le félin, ami du célèbre ogre Shrek, a enfin droit à son heure de gloire. Ça va chauffer, swinguer, miauler dans les chaumières.

Sortie cinéma le 30 novembre 2011

Réalisateur : Chris Miller

Avec les voix d’Antonio Banderas (vo), Salma Hayek (vo), Virginie Efira (vf)

Une légende féline dans les légendes enfantines

Déclaré « hors-la-loi », à la suite d’une injustice, le Chat Potté traîne ses bottes, son épée et son chapeau à larges bords dans les bars sud américains, en quête de fortune et de réhabilitation.

Il croit avoir trouvé la solution lorsque son chemin croise celui de Jack et Jill, deux humains patibulaires en possession de graines magiques.

Selon la légende, ces graines sont celles d’un haricot géant permettant d’atteindre un palais céleste. Dans ce palais, se cache une oie qui pond des œufs en or. Un seul de ces œufs assurerait au Chat Potté, opulence et tranquillité. Il lui permettrait par ailleurs, de retourner dans son village, la tête haute.

Un pour tous et chacun pour soi

Vif comme l’éclair, il passe à l’action mais se rend compte qu’il n’est pas seul sur le coup. Lors d’une tentative de vol des fameuses graines, il fait la connaissance d’une jolie rivale, Kitty Pattes de Velours. Comble de la malchance, il apprend que celle-ci travaille pour le compte de son ex-meilleur ami, Humpty Alexandre Dumpty. Humpty Dumpty, le traître responsable de sa débâcle. Officiellement désireux d’enterrer la hache de guerre, Dumpty propose à Potté de devenir son associé. Rattrapé par son passé, inquiet pour son avenir et sensible au charme de Kitty, Potté finit par accepter le marché. Les trois compères se lancent dans une aventure rocambolesque pour récupérer les graines et mener leur projet à terme. Malheureusement, chacun joue selon ses propres règles et les choses ne vont pas se dérouler comme prévu.

Spin-off inspiré

Dérivé de la série des films d’animation Shrek , Le Chat Potté reprend le même principe que les quatre volets des aventures de l’ogre vert : la relecture audacieuse de contes pour enfants traditionnels donnant lieu à un scénario très librement inspiré des histoires originales. Dans ce cas précis, les joyeuses victimes sont Jack et le Haricot Magique et surtout, Humpty Dumpty, passé du statut de bête œuf sur un mur à celui d’œuf machiavélique et excentrique.

Pré-Shrek

Outre l’aspect physique de Potté, toujours impeccablement botté et chapeauté, on pourra saluer la dimension biographique du sujet. Le personnage gagne ici en profondeur tout en conservant ce qui a précédemment fait sa renommée auprès du public- bien que l’histoire se déroule des années avant la période Shrek - à savoir : un charme ibérique amusant, un talent inné de baratineur et des pupilles dilatées irrésistibles. On retrouve également avec plaisir de frénétiques combats à l’épée. Et comme dans Shrek , c’est Antonio Banderas qui lui prête sa voix dans la version originale, faisant du matou botté un « latin lover » à l’accent espagnol prononcé.

P comme Potté

Toutefois, des touches créatives semées ça et là prouvent que la franchise sait se renouveler. Par exemple, le caractère incohérent de Jack (à la fois criminel sanguinaire et papa poule) et les idées farfelues d’Humpty Dumpty (notamment en matière vestimentaire) provoquent l’hilarité à intervalles réguliers. D’autre part, l’idée délirante des duels de danse relance habilement l’action. Des trouvailles fidèles au modèle d’origine, néanmoins uniques en leur genre.

Entrez dans la danse

La réalisation nerveuse, sans temps mort emporte petits et grands spectateurs dans le sillage de poussière désertique du Chat Potté, tour à tour justicier et voleur, héros du village où il a grandi et hors-la-loi mythique mais toujours amusant et attachant. Un joli cadeau de Noël des studios DreamWorks qui s’accepte volontiers.

A propos de Chris Miller

Diplômé en animation du California Institute of the Arts, il a débuté sa carrière par la réalisation de décors de films et de spots publicitaires. Après avoir participé à l’écriture de films estampillés DreamWorks comme Fourmiz, Shrek et Shrek 2 , il réalise Shrek, le troisième, son premier long métrage. En parallèle, il prête également sa voix à Kowalski, l’un des pingouins de Madagascar .

Sur le même sujet