Les Yeux de sa mère

Un auteur de biographies non autorisées pénètre dans l'univers d'une journaliste très médiatisée et de sa fille, danseuse étoile.
5

Sortie cinéma le 23 mars 2011

Réalisateur : Thierry Klifa

Avec Catherine Deneuve, Géraldine Pailhas, Nicolas Duvauchelle, Marina Foïs, Jean-Marc Barr, Jean-Baptiste Lafarge.

Secrets de famille

Léna Weber est une ancienne reporter de guerre reconvertie dans la présentation du journal télévisé. Une femme forte qui ne se laisse pas dicter sa vie, quitte à en oublier les siens.

Léna va pourtant devoir affronter une situation difficile lorsque les producteurs de la chaîne décident de la remplacer par une présentatrice plus jeune.

Maria Canalès est la fille de Léna. Elle est danseuse étoile. Une jeune femme douce qui ne comprend pas sa mère et qui s’est toujours sentie plus proche de son père, militant espagnol antifranquiste. A la mort de celui-ci, Maria décide d’affronter les fantômes du passé. Elle se met en tête d’écrire à Bruno, 20 ans, fils adoptif d’une médecin et d’un boxeur bretons, Bruno qu’elle a abandonné à la naissance...

Un loup dans la bergerie

Mathieu Roussel est un auteur tourmenté. Après avoir publié un roman autobiographique à succès, il s’est reconverti dans l’écriture de biographies non autorisées, faute d’inspiration. C’est d’ailleurs pour révéler les petits secrets de Léna Weber et de sa famille, qu’il se fait engager comme assistant auprès de Léna.

Il en profite pour renouer parallèlement avec Maria, qu’il a vaguement connue et aimée secrètement dix ans auparavant.

Les deux femmes tombent sous le charme discret de Mathieu qui s’insinue chaque jour un peu plus dans leur vie privée, sans jamais laisser paraître ses intentions.

Mais un accident dramatique va précipiter les révélations et faire tomber les masques...

Un casting quatre étoiles

Lorsqu’on réunit autant de têtes d’affiche, il n’est pas aisé de donner à chacun un rôle à sa mesure. Thierry Klifa parvient brillamment à faire coexister son casting. Catherine Deneuve semble prendre beaucoup de plaisir à jouer les stars du vingt heures sur le retour et Géraldine Pailhas est plus que crédible en danseuse étoile. Nicolas Duvauchelle, bien que laconique, crève littéralement l’écran. Son regard, sa présence sont palpables à chaque instant. Même, Marina Foïs et Jean-Marc Barr, plus en retrait dans l’histoire, rendent leurs personnages essentiels. Et Jean-Baptiste Lafarge alias Bruno, la révélation du film, ne semble aucunement désemparé face à ses illustres partenaires.

Deux scénarii en un

Des choix extrêmement judicieux qui confèrent à l’histoire une crédibilité, permettant aux personnages d’imbriquer leurs histoires personnelles sans accroc. Le récit est fluide et délicieusement rythmé par une bande son irréprochable. L’identification aux personnages est immédiate. Et pourtant, la menace plane, sous les traits du ténébreux Mathieu. Toutes les pistes semblent mener à une fin tragique. La mise en scène est esthétique, la tension psychologique est palpable, le mélo n’est pas loin, jamais évident... Dommage que la scène de l’accident agisse moins comme un nouveau départ pour le scénario que comme une cassure du lien entre le spectateur désormais moins concerné et les personnages plus vulnérables mais néanmoins prêts à affronter leurs démons et accepter les révélations. Subitement, les décors deviennent plus lisses et plus blancs et le spectateur peut avoir la désagréable impression de se trouver dans un autre film. Heureusement, le personnage de Bruno alias Jean-Baptiste Lafarge, tout en détermination et fougue parvient à récupérer l’intérêt décroissant du spectateur et à insuffler une énergie nouvelle pour nous entraîner jusqu’au bout de cette histoire familiale tourmentée, un thème cher à Thierry Klifa.

A propos de Thierry Klifa

Journaliste et critique de cinéma, Thierry Klifa est passionné de cinéma depuis l’enfance. Il effectue une incursion dans le 7e art en 2001, en réalisant un court métrage intitulé « Emilie est partie ». « Une vie à t’attendre », son premier long métrage, sort en 2004. Le casting réunit Patrick Bruel, Nathalie Baye et déjà Géraldine Pailhas. Catherine Deneuve rejoint l’univers de Klifa pour le tournage de son second film, « Le héros de la famille », en 2006. Le scénario de « Les Yeux de sa mère » est cosigné par Christopher Thompson, ami de longue date du réalisateur.

Sur le même sujet