Bols tibétains: apprendre à s'en servir, et vertus ésotériques

Le bol tibétain est un bel objet qui n'est pas un bibelot. Jouer du bol tibétain, le faire chanter s'apprend. Son rôle: dégager des vibrations positives.
504

Qu'il soit népalais (bol moulé, reconnaissable à son côté massif et son épaisseur) ou tibétain (plus indien que tibétain d'ailleurs, martelé , un peu irrégulier et plus fin), le bol tibétain est un outil ancestral de la méditation et de la mystique. Particulièrement adapté aux personnes dont l'ouïe est un sens sensible et préférentiel, le faire chanter s'apprend facilement en respectant quelques règles simples.

Bols tibétains: apprendre à les faire chanter

Si vous avez fait l'acquisition d'un bol chantant , sans pour autant avoir reçu les instructions pour en obtenir le fameux son désiré, voici une méthode simple qui portera ses fruits très vite. Un bol, son maillet en bois, vous voici parti(e) pour une expérience étonnante.

Partons de l'exemple d'un droitier, un gaucher devra inverser toutes les indications.

  1. Dans votre main gauche, posez votre bol. Il doit reposer sur votre paume, sans l'enserrer, avec le moins de contact possible avec votre main afin de ne pas faire obstacle aux vibrations du bol, en les absorbant. Pour ce, étirez vos doigts, comme si vous vouliez pointer le sol sans pour autant perdre l'horizontalité de votre paume et la stabilité du bol.
  2. Afin de garantir cette position le plus longtemps possible, quelle que soit la position de votre corps (bien qu'idéalement en tailleur) faites reposer votre coude gauche quelque part pour ne pas fatiguer votre bras.
  3. Saisissez le maillet en bois à mi-hauteur de sa poignée et donnez un coup, de doux à franc, sur le côté externe du bol puis attendez moins d'une seconde.
  4. Le moment le plus délicat est l'instant où vous devrez faire entrer en contact le maillet et le bol: trop sec, le maillet absorbera le son et la vibration, trop léger la vibration physique du bol fera "rebondir" votre maillet. Quoiqu'il arrive, dès que votre maillet touche le bol, commencer à faire tourner le maillet autour du bol, sur sa partie haute, juste sous sa tranche.
  5. Le mouvement de votre maillet doit être ininterrompu. Commencez par tourner doucement et très régulièrement. Vous devriez alors commencer à entendre un son monter, différent de celui du coup initial.
  6. Au fur et à mesure, si vous ne perdez pas le contact avec le bol (ce qui arrive aux plus aguerri(e)s), le son va s'amplifier, et en volume, et en produisant des notes, superposées, de plus en plus nombreuses.
  7. Le rythme de rotation du maillet s'accélèrera ou ralentira de lui-même, si vous êtes attentif(ve) et "pris(e)" par le chant du bol.
  8. Lorsque vous souhaitez finir votre séance, ou que vous avez perdu la cadence et le contact avec le bol, profitez-en pour écouter les sons qui continuent jusqu'à s'éteindre...

Conseils pratiques concernant votre bol tibétain

La mode est aux bols ouvragés: de très beaux décors ornent la face externe du bol (voire son intérieur). Il est important que ces décors ne montent pas jusqu'en haut du bol. En effet, le relief des décors fera accrocher votre maillet, ne vous permettra pas de tourner régulièrement et d'obtenir le fameux chant du bol tibétain. Si un bol entièrement lisse est idéal pour débuter, un bol décoré mais laissant au moins deux à trois centimètres de bande vierge à partir de son rebord est indispensable.

Les effets et vertus du chant des bols tibétains

Utilisé en simple outil de relaxation, il vous permettra, en y étant parfaitement attentif(ve), de vous laisser envahir par le son et de "faire le vide". Il peut aider de même aider à augmenter votre capacité de concentration: par l'écoute exclusive du son et la concentration nécessaire pour faire tourner régulièrement le maillet.

D'un point de vue ésotérique, les bols tibétains sont réputés émettre des sons, fréquences, vibrations positives et régénérantes. Idéaux pour harmoniser l'atmosphère d'une maison, en les utilisant de préférence dans chaque pièce, il est aussi considéré comme un puissant "désinfectant", combattant les ondes et les pensées négatives.

De petits objets (n'empêchant pas la vibration du bol) peuvent même être placés dans le bol pour les charger (ou décharger) pendant le chant.

A lire : Pour en savoir plus sur l'origine et les bols tibétains

Sur le même sujet