Grossesse: une patiente toujours bien suivie médicalement

Que ce soit avant, pendant ou après une grossesse, le suivi médical est primordial pour que cette étape de la vie de la femme se déroule le mieux possible.

De sa conception aux premières années de sa vie, un enfant et sa maman se devront de suivre un parcours médical très chargé.

Des examens préalables

Lorsqu’une femme décide d’avoir un enfant, les médecins lui recommandent de procéder à certains examens médicaux afin d’éviter de mettre le futur bébé en danger. Ainsi par exemple, un dépistage du virus du sida est préconisé. Aujourd’hui, un traitement adéquat durant la grossesse et un accouchement par césarienne limitent les risques de transmission du virus au bébé. Le dépistage de la toxoplasmose est également nécessaire. En outre, certains vaccins sont conseillés notamment celui de l’hépatite B, du tétanos, de la rougeole et des oreillons. Durant la grossesse, un grand nombre de vaccins ne pourront plus être pratiqués, il faut donc d’être prévoyante.

Pendant la grossesse, des visites régulières

Le test de grossesse s’est révélé positif mais une prise de sang permet de le confirmer. La première consultation auprès d’un gynécologue ou d’une sage-femme doit se dérouler avant la fin du troisième mois. Outre un examen gynécologique, cette visite vise à faire le point sur le passé médical, chirurgical ou obstétrical de la femme, mais aussi les habitudes quotidiennes. Des consultations régulières et plusieurs échographies ont lieu tout au long de la grossesse. La première permet de déterminer le terme et si le ou les fœtus se portent bien. Le sexe du bébé est connu au cinquième mois de grossesse. Les parents devront décider s'ils veulent savoir ou non. Pour se décider, il est conseillé de se demander si le sexe du bébé pourrait conduire à une déception et risque de compromettre les premiers pas de la maman dans la maternité. Du côté du père, savoir le sexe peut parfois l'aider à entrer dans la paternité. Par ailleurs, une préparation à l’accouchement peut commencer dès le quatrième mois. Et là encore, le choix est grand: préparation classique, sophrologie, yoga, en piscine,...

Après l’accouchement, penser aussi à soi

Après la naissance, une femme se concentre souvent uniquement sur son bébé. Pourtant, la femme doit aussi penser à elle. En cas de fatigue ou de baby-blues des sages-femmes pourront l’aider. En outre, la plupart des médecins recommandent d’allaiter son enfant. Les femmes qui le souhaitent peuvent également être accompagnées par une sage-femme. Six à huit semaines après l’accouchement, une consultation post-natale est nécessaire. Elle permet de veiller à la santé physique et psychologique de la mère. La contraception peut aussi être abordée. Des séances de rééducation périnéale sont également recommandées même si le périnée semble tonique.

En savoir plus:

  • Le Grand Livre de ma grossesse , sous la direction du professeur Jacques Lansac, éditions Eyrolles, 2011.
  • Accompagner la future maman , Sophie Gamelin-Lavois, éditions Jouvence, 2009.

Sur le même sujet