Analyse de chanson : Old Yellow bricks par Arctic Monkeys

Arctic Monkeys est un des groupes de rock les plus populaires révélés dans les années 2000. Et si nous passions à la moulinette la chanson n°11 de leur 2ème
6

Les Arctic Monkeys sont-ils les nouveaux Beatles ? Je ne crois pas. Pourtant il est incontestable qu'il est, à l'instar d'Oasis ou de Blur, un groupe de rock anglais qui marque la musique par leur propre style. Comme dans cette chanson. Peut-être que ce titre fait référence à des briques de Sheffield, la ville d'origine du groupe. Mais je n'ai trouvé aucune référence sur Internet à propos de ces briques.

Dorothy

Cependant, ce qui transparaît dans les paroles c'est l'espoir et la situation étrange d'une fille (peut-être Dorothy) et la tristesse de celle-ci. Elle semble dépendante d'un emperor qui la détiendrait en captivité. Elle n'est pas au fait que l'empereur a piégé sa cage ; et les jours où elle s'ennuit finissent par des nuits à lire les bouteilles de bières. Quelle tristesse !

Vous

Alex Turner, le chanteur, se demande si quelqu'un veut dormir dans une ville qui ne se lève jamais ? Puis il parle à celui qui écoute la chanson : vous. Vous qui seriez un fugitif, mais qui ignorez ce à cause de quoi vous courez. Vous qui feriez sourire Houdini tentant d'échapper à quelque chose d'inconnu. Enfin Turner constate que vous espérez un millier de lieux meilleurs que celui-dans lequel vous êtes...

Intensité de la chanson

Selon moi, l'intensité de Old Yellow Brick est constante. A l'écoute, on entend ces coups réguliers de batterie. Mais comme souvent dans les chansons, des endroits particuliers se démarquent. Ainsi, à 2'31 la musique s'arrête pour faire ressortir a cappella le fait que Dorothy avait raison. Plus tôt, à 55 secondes du début, les notes sont suspendues ; alors qu'à 1'36 le rythme s'emballe. Pourtant le rythme régulier de la batterie est omniprésent.

Remise dans son contexte

Cette chanson se situe dans Favouritte Worst Nightmare , le second album des Arctic Monkeys. On entend souvent dire que le 2nd album d'un artiste est moins bien que le 1er, moins neuf, moins spontané... A l'image du réfléchi If You Were There Beware ou du rythme effréné de Brianstorm , Arctic Monkeys a su imposer leur musique sans tomber dans le travers du 2eme opus.. Sur la scène anglaise actuelle, The Kooks, Miles Kane, Kasabian et beaucoup d'autres se font connaître pour des chansons percutantes qui restent dans les têtes. La chanson Old Yellow Bricks est une de celle-là.

Voici un lien vers les paroles

Sur le même sujet