5 idées pour cacher la laideur des grands murs à l'extérieur

Décorer, embellir, rendre moins visible au jardin un triste pignon de maison ou des murs hauts et laids de bâtiment c'est possible grâce à quelques astuces.
2.8K

Propriétaire d’une maison avec jardin, vous souffrez de ne pouvoir profiter pleinement de ce dernier du fait de la présence de constructions très disgracieuses comme un grand mur de voisinage, triste et laid qui enlève tout le charme de votre espace extérieur. Entrepôt, hangar, grande paroi en parpaings, mur particulièrement inesthétique… les causes de cette gêne visuelle sont nombreuses, mais il existe des solutions pour améliorer votre cadre de vie et l’aspect de votre jardin.

Habillage et dissimulation : les erreurs à éviter

N’entreprenez rien qui puissent vous mettre dans l’illégalité. Si vous n’êtes pas propriétaire des murs à dissimuler, et même s’il s’agit de parois muettes (sans fenêtre, sans ouvertures), attention aux distances de plantation, et au droit de propriété. Renseignez-vous toujours auprès de votre mairie et discutez de vos idées et projets avec le propriétaire des lieux (même si c’est une usine). Les distances tolérées peuvent en effet être supérieures ou inférieures, à celles mentionnées dans le Code civil. Soyez attentifs aussi aux règlements de copropriété ou de lotissements qui comprennent souvent des clauses relatives aux plantations (source URCAUE )

Même si vous êtes chez vous, les règles d’urbanisme vous impose de déposer (au moins) une déclaration préalable de travaux, si vous peignez un ou des murs de maison ou de bâtiment ; vous en changez l’aspect extérieur, et croire que, dans la mesure où ce sera plus joli, on ne vous dira rien est une erreur. Il suffit que ça ne plaise pas à un voisin pour que les ennuis commencent.

Atténuer la laideur d’un voisinage : le rideau d’arbres persistant décoratifs 

Sous réserve de choisir des espèces de faible envergure, capables de s’élever sans demander trop de place, la plantation d’un rideau d’arbres est une solution intéressante si la place le permet. En climat doux, les palmiers Washingtonias sp. ou Trachycarpus sp. de différentes hauteurs, apportent beaucoup de majesté aux lieux. Il existe aussi diverses espèces d’arbres colonnaires ou fastigiés qui forment des cylindres ou cônes de faible diamètre capables de créer un rideau persistant. Les eucalyptus, à croissance très rapide , conviennent également et, si le mur à masquer ne dépasse pas 5 ou 6m, une ligne de bambous de grande taille peut tout à fait convenir.

Cacher un pignon de maison vraiment laid : mât porteur et câbles pour grimpantes 

Rarement mise en œuvre, cette solution est pourtant très intéressante puisqu’elle peut être haute et de très faible épaisseur (0,4 à 0,8m) tout en restant parfaitement à distance du mur à cacher. L’aspect de la structure à mettre en place s’apparente à celui d’un pont suspendu : un mât métallique de la hauteur voulue est solidement et profondément planté verticalement dans l’axe du pignon à masquer. De ce mât partent de chaque côté des câbles étirés obliquement vers le sol où ils s’y s’amarrent grâce à des piquets. Sur les câbles des plantes grimpantes très volubiles vont se développer et ainsi faire un écran de verdure, voire de fleurs : jasmin étoilé ( Trachelospermum jasminoides ), renouée grimpante ( Polygonum aubertii ), akebia ( Akebia quinata ) ou même certains rosiers comme ‘Veilchenblau’ qui peut dépasser les 5m de haut (soutenu).

Des murs trop hauts et très laids : créer un ciel de verdure et de lumière

C’est l’astuce utilisée par certains restaurants ou café qui, pour donner une réelle sensation d’intimité, trompent la perception de l’espace en créant un cadre plus petit, plus « humain ». Idéal pour une cour ou un jardinet : vous allez implanter une tonnelle métallique de la surface voulue (au moins 3m x 3m), de 2m50 de haut, ou plus si la surface est grande. Une ou diverses espèces de plantes grimpantes très volubiles et de grande ampleur , plantées aux angles, vont la couvrir, et l’effet sera total avec l’adjonction d’une solide installation électrique permettant d’accrocher lampions ou lanternes qui, le soir venu, permettent d’éclairer les lieux. Pensez seulement à mettre des éclairages qui renvoient la lumière vers le bas, sans éblouir. Si vous choisissez des bignones et glycines , il vous faudra renforcer la résistance de la tonnelle, vue la puissance de ces plantes.

Fresque murale peinte et végétation : donner de la couleur dans un cadre trop sombre

Il existe évidemment la possibilité de créer un véritable trompe l’œil mural , œuvre d’art qui est de plus en plus utilisée en milieu urbain. Mais plus modestement, il est facile d’imaginer des jolies fresques, simples et toniques, accompagnées d’une verdure adaptée, qui vont apporter netteté, couleur et bonne humeur aux lieux. La grosse bourgade de Hagetmau à l’extrême sud des Landes (40) nous en donne de sublimes exemples (voir photographies ci-dessous), offrant ainsi à ses habitants un cadre de vie d’exception .

Le principe est facile : appliquer un badigeon clair sur l’ensemble de la surface puis, tracer des motifs simples avec des formes stylisées, qui pourront être peintes dans des tons acidulés ou plus pastels, soit en nuances, soit contrastées. À Hagetmau, les motifs reprennent certains aspects de la végétation (palmiers stylisés) ou des éléments marquants de l’architecture locale (clocher et toits simplifiés). Avec quelques jolies plantes bien réelles devant, le résultat est spectaculaire.

Dissimuler des murs trop inesthétiques : faux rochers et décors de parcs d’attraction

La technique n’est pas récente. La création de fausses roches, de fausses parois à l’aspect de falaises ou de chaos rocheux date déjà d’un siècle, comme en témoigne le Grand rocher du parc zoologique de Vincennes, par exemple. Un temps délaissée, la technique connaît un véritable renouveau et quelques créateurs en France proposent des décors tout à fait exceptionnels voire très étonnants ou carrément sortis des légendes et contes (voir photographie ci-dessous), au service des particuliers comme des grands espaces de loisir. AquaRocDesign crée ainsi de spectaculaires ambiances capables de faire oublier toutes les laideurs et grisailles environnantes, et Art’Roc design propose un concept certes plus modeste mais qui se végétalise.

  • Ainsi, quelque soit le budget, il est possible de masquer le triste spectacle de murs laids et gris et s’offrir un cadre de vie agréable et original.

Sur le même sujet