user_images/ma-photo-pour-scribium.jpg

JEAN-LUC MERCIER

Publié dans : Potager, verger, haies, massifs, arbres, comment faire un beau jardin

Comment récolter et conserver les citrons, oranges et autres agrumes ?

Citronnier, oranger, kumquat, mandarinier, pamplemoussier... au jardin ou en bac : technique de récolte de vos fruits et conseils pour garder et conserver vos agrumes.

Le plaisir d’avoir quelques fruits frais d’agrume chez soi est bien réel. Citron, orange, mandarine, clémentine, pamplemousse, kumquat (photo ci-dessus)… sont non seulement beau sur la plante, mais bon à déguster. Ne les laissez d’ailleurs pas sur l’arbre ou l’arbuste trop longtemps car ils épuisent inutilement la plante, même si le spectacle de ces fruits colorés sur fond de feuillage vert sombre est splendide, notamment en hiver.

Avant récolte, mieux vaut savoir à quel moment citrons et oranges, sont mûrs, à quel moment les récolter. Mais quand ils sont prêts à être consommés, suivez ces quelques conseils.

Cueillir citrons pamplemousses et oranges comment faire ? Les erreurs à éviter

Aussi curieux que cela puisse paraître, vu leur apparence plutôt costaude, les agrumes sont fragiles. Oranges et citrons, mandarines et clémentines pourrissent facilement, perdent leurs saveurs ou deviennent peu agréables au goût. Leur très forte teneur en eau en est largement responsable. Par ailleurs, malgré l'aspect raide des branches et le fait qu'elle porte un sacré poids de fruits, les agrumes sont des arbres également fragiles, qui cassent très facilement. Il est d'ailleurs fortement conseillé de "soutenir" les branches trop chargées en fruits, ou de supprimer une partie des fruits (surtout en plein air dans les secteurs venteux).


Pour récolter vos fruits, prenez un sécateur bien affuté et propre. Vous pouvez passer la flamme sur la lame en guise de désinfection. Et effet, les agrumes sont très sensibles à de nombreuses maladies qui se propagent vite et facilement. La coupe se fait en deux temps, pour ne pas abimer orange, citron, pamplemousse ou mandarine. Couper le rameau porteur deux centimètres au-dessus du fruit, sans le toucher avec le sécateur. Après cette coupe, vous pouvez tailler le bois plus près du zeste. Ne prélevez pas un bouquet de feuilles avec. Même si c’est plus joli à votre goût, vous risquez de priver l’arbre d’un rameau florifère et, surtout, les feuilles attenantes au fruit cueilli vont puiser dans ce dernier des ressources pour tenter de survivre ce qui va ôter un peu de jus au fruit.

Ne récoltez pas de fruits mouillés. S’il a plu ou si vous avez bassiné la plante, attendez que feuillage et fruits soient secs. Pareil par temps de brume ou de brouillard ou en cas de présence de rosée.

Les fruits tombés peuvent être ramassés s’ils sont fermes et non tâchés. Ne les mélangez toutefois pas avec des fruits prélevés sur l’arbre, et utilisez-les en priorité. Sur la photo suivante... il est déjà trop tard !


Important : tous les fruits abimés et fruits mous, surtout s'ils sont ramassés au sol, doivent être ôtés et détruits (pour éviter toute propagation de parasites et maladies). Mieux vaut le faire avant récolte des fruits sains qu’après. Ne mettez pas ces fruits malsains avec les autres, car ils risquent de libérer des spores qui vont accélérer la moisissure des autres fruits.

Fruits frais et jus d’orange ou jus de citron, ce qu’il faut savoir

Par temps froid (température inférieure à + 6 °C) conservez vos fruits entre 24 et 48 h à température ambiante de votre pièce avant de les consommer. C’est le temps indispensable pour qu’orange et citron reprennent leurs saveurs. En effet, le froid réduit la volatilité des parfums et rend donc les fruits plus fades. Ce principe est à retenir pour les fruits que vous sortez du réfrigérateur.


Si vous souhaitez faire des jus de fruit, et notamment pour les oranges, n’oubliez pas que la meilleure nutrition et le meilleur goût s’obtiennent avec des fruits frais (à bonne température). Ne cueillez que la juste quantité de fruits à presser, notamment pour les oranges Navel, et buvez de suite le jus. Avec la variété d’oranges Valencia le jus frais peut être conservé au réfrigérateur jusqu’au lendemain en prenant soin de le mettre au frais immédiatement et après l’avoir recouvert. Ainsi, il n’y aura aucune perte de vitamine C ou de saveur.

Pour les citrons, la fragilité des vitamines est aussi bien réelle. La vitamine C contenue dans la pulpe s’oxyde au contact de l’air. Ne conservez donc pas un fruit coupé. Mieux vaut presser le surplus et le boire.

La conservation des citrons et des oranges — peut-on les conserver ? Comment ?

Si vous êtes gourmands, pourquoi ne pas oser les fruits confits au naturel et à l’ancienne, plutôt qu’une conservation ordinaire, ou même une orangeade ou une citronnade

Il existe une certaine corrélation entre la couleur du fruit et sa durée de conservation. Les fruits oranges se conservent moins longtemps que les fruits jaunes qui eux-mêmes se conservent moins longtemps que les fruits en partie verts.

À température ambiante, cela va de 15 jours pour une orange à trois semaines/ 1 mois pour un citron, et jusqu’à 3 à 6 mois pour un agrume vert. Au-delà de ces délais, les fruits commencent à se déshydrater.


Les oranges et citrons, comme les mandarines, pamplemousses et clémentines doivent être conservés dans un lieu sec et pas trop chaud, n’être en contact avec aucune autre variété de fruits et se toucher le moins possible entre eux (donc tout l'inverse de la photo ci-dessus !).

On peut aussi avoir recours au froid pour les conserver. À la récolte, brossez chaque fruit avec soin et délicatement pour enlever impuretés et œufs ou résidus microscopiques d’insectes et champignons. Après séchage à l’air, un jour plus tard, enveloppez chaque fruit dans un papier de soie, puis d’une seconde couche en papier « sulfurisé » ou paraffiné afin d’éviter l’humidité et le dessèchement dans le réfrigérateur (et la diffusion de spore de moisissure aussi, le cas échéant). Conservez-les entre + 3 °C et + 6 °C dans le bac à légumes de l’appareil. Les oranges se conservent ainsi pendant 3 semaines minimum, et les citrons durant 5 à 6 semaines.

__________________

Un petit livre sympa et complet : La culture des agrumes, 1980 – Boileau et Giordano – Tacussel Ed. Marseille


À propos de l'auteur

user_images/ma-photo-pour-scribium.jpg

JEAN-LUC MERCIER

Forestier, écologue, botaniste, conseiller en aménagement du territoire, paysagisme, écotourisme solidaire. Enseignement supérieur et journalisme maison, art et jardin.
  • 589

    Articles
  • 28

    Séries
  • 3

    Abonnés
  • 3

    Abonnements

Poursuivez la discussion!