user_images/ma-photo-pour-scribium.jpg

JEAN-LUC MERCIER

Publié dans : Dans la maison : le confort, la décoration, l'entretien, l'aménagement

Le métal… déco intérieure, mobilier et luminaire très 'tendance'

Inox, chrome, acier, laiton, aluminium, bronze, le métal revient en force dans la déco de nos intérieurs : meubles, luminaires, rideaux... des œuvres d'art.

C’est déjà une évidence depuis quelques années, la ferronnerie d’art retrouve un nouvel élan très mérité au point même d’attirer de nombreux artistes et de transformer nombre d’artisans en créateurs-concepteurs. Leurs réalisations oscillent entre grande tradition et style résolument contemporain, mais toujours avec un design très étudié afin d’oublier les inconvénients que l’on a pu attribuer au métal à une époque. Mieux même on sait, plus que jamais, tirer parti de la fragilité de l’aluminium, de la rouille du fer ou de l’oxydation du cuivre. Mais dans le même temps apparaissent de nouvelles idées, de nouveaux concepts à base d’inox ou de laiton par exemple, tandis que le métal chromé refait son show avec brio… et brillance ! (*)

La « Métal Attitude »

Qu’il s’agisse de fer plein, travaillé avec art, lisse ou martelé, soudé et finement poncé, peut-être même doré à la feuille, ou de fils de bronze, d’acier et d’argent associés à l’éclairage leds pour des luminaires High Tech, le métal est un partenaire incontournable de la décoration raffinée et dans tous les styles. Il autorise des formes et des rendus uniques. En témoignent l’étonnante cuisine tout en inox dans l’appartement de Karl Lagerfeld quai Voltaire, à Paris, ou mieux l’insolite fauteuil chromé signé Marc Newson dans le grand salon du créateur !

Citer le grand couturier prend tout son sens quand il s’agit de métal, puisqu’il explique le choix de ce matériau comme essentiel pour restituer la lumière dont il a besoin pour dessiner et créer. Nombre de créateurs tirent le meilleur du métal précisément dans les luminaires et éclairages : métal nickelé, aluminium martelé, bronze mordoré, laiton patiné, fils d’argent, métal laqué, aluminium, filin d’acier et même fonte et acier inoxydable. Les maîtres du clair-obscur tels Paul Bakis, Yann Kersalé, Matteo Messervi, Ozone, Odile Soudant ou Thierry Dreyfus, pour ne citer qu’eux, parviennent avec le métal et la lumière à créer l’émotion, à faire des « luminaires » de véritables œuvres d’art.

De la tradition du geste aux technologies de pointe

Loin d’être contradictoire, la rencontre des savoir-faire ancestraux d’excellence d’avec le meilleur des techniques et matériaux d’aujourd’hui permet de proposer tout ou presque avec le métal. Les grandes créations traditionnelles mêmes en profitent : rampe intérieure de style avec barreaux « castel », rambarde avec départ en col de cygne et patine rouille ou cuivre, grilles intérieures stylées claustra… le beau devient pérenne et facile à vivre avec des finitions inenvisageables il y a quelques décennies seulement.

Mais avec les nouvelles technologies, d’autres univers se découvrent permettant la création de meubles et objets déco en métal, seul ou associé au verre, au bois ou à la pierre. Par exemple, la découpe au plasma, offre une esthétique inégalée, avec des coupes lisses et nettes sur des tôles allant de 1.5 mm à 12 mm d’épaisseur et sans limitation de surface. Même si la technique nécessite une dextérité dans le maniement de l’outil, le résultat est spectaculaire. Le métal devient un voile léger et épuré qui se transforme en luminaire, objet d’art ou meuble. Autre exemple pour le fer ou l’acier, le traitement par galvanisation dans un bain de zinc en fusion à 450 degrés assure une protection durable contre l’oxydation et la rouille. Par ailleurs, les matériaux issus de la haute technologie apportent des effets jusque là méconnus (inox et acier nouveaux, par exemple) dont certains couturiers comme Paco Rabane ont d’ailleurs su s’emparer pour des sacs et vêtements !

Art Métal et décoration : rideau sur les jeux d’ombre et de lumière

Volutes et feuillages de tôles finement découpées s’offrent contemporains en claustra, paravent, moucharabieh, frises de rambardes, et autres compositions de décoration pour intérieurs et extérieurs raffinés. Vigne, lierre, roseaux arbres, lianes ou entrelacs imaginaires… s’offrent en prolongement d’une nature revisitée. Jeux de reflets, ombres et matière, lumière et volumes, chaque création est unique et apporte de nouvelles dimensions.

Si le célèbre architecte Rudy Ricciotti s’amuse avec le béton en dévoilant le remarquable MuCEM de Marseille 2013, il révèle à tous par la même occasion toute la puissance que peut offrir à l’espace un rideau ajouré dans lequel la lumière s’amuse. C’est exactement sur ce même principe que les créateurs designers et les grandes enseignes de mobilier contemporain nous proposent des éléments où la matière prend son sens par la lumière et donne sens à la lumière. Fondamental dans ce concept le métal apporte ses reflets et ses faces obscures, fait miroiter en une variation infinie de reflets cette lumière ! Remarquables par exemple ces rideaux et appliques composées de platines métalliques rondes et douces en inox poli et assemblées de manière artistique pour offrir de multiples variations temporelles. Meubles, objets, rideaux ou luminaires, la froideur imaginée du métal n’a pas fini d’être démentie !

__________________

(*) article réalisé avec l’appui des informations recueillies sur AD Architectural Digest supplément du n°107, et des informations recueillies à la Cité du design de Saint-Etienne

À propos de l'auteur

user_images/ma-photo-pour-scribium.jpg

JEAN-LUC MERCIER

Forestier, écologue, botaniste, conseiller en aménagement du territoire, paysagisme, écotourisme solidaire. Enseignement supérieur et journalisme maison, art et jardin.
  • 589

    Articles
  • 28

    Séries
  • 3

    Abonnés
  • 3

    Abonnements

Poursuivez la discussion!