user_images/ma-photo-pour-scribium.jpg

JEAN-LUC MERCIER

Publié dans : Questions d'aménagements extérieurs, autour de la maison et au jardin

Réussir vos potées et jardinières fleuries, secrets et bons conseils

Comment bien choisir les plantes, les couleurs, les formes sans se ruiner ? Associer fleurs et feuillages pour fleurir fenêtres, balcons, terrasses... durant tout l'été.

Bien plus que la "main verte" (que tout le monde peut avoir !), le succès de vos potées, jardinières ou suspensions fleuries tient d'abord en la qualité des plants que vous allez acheter, puis aux soins que vous apporterez. 

Après, côté harmonie, c'est d'abord une affaire de goût et de personnalité, mais avec quelques consignes respectées et un choix judicieux de végétaux vous obtiendrez de beaux résultats.

Choisir les meilleurs plants pour un résultat garanti

Voici sans doute la plus importante règle pour obtenir une bonne tenue et une bonne longévité de vos potées fleuries : le choix des bons producteurs/vendeurs. En matière de plantes, rien n’est plus risqué que de succomber à l’achat compulsif, car les végétaux ne donnent le meilleur d’eux-mêmes que s’ils ont été convenablement produits. Or, tout est mis en oeuvre dans les suermarchés de plantes pour vous faire craquer de manière impulsive, et tant pis si les plantes perdent rapidement de leur superbe ensuite. Ne "craquez" pas, et préférez les producteurs qui vendent directement dans leur pépinière ou sur les marchés : vous bénéficierez de conseils avisés de vrais professionnels (et non de vendeurs "conditionnés" à la vente maximale), et les plants proposés sont plus costauds, car produits dans des conditions suffisamment « rustiques » pour résister ensuite à la plantation extérieure. 

Contrairement à une idée reçue, les plants vendus en pépinière ou sur les marchés ne sont pas plus chers que dans les supermarchés de plantes. Plus résistants, ils durent beaucoup plus longtemps et deviennent vite plus beaux que la plupart des plants vendus massivement. Au final, ils reviennent même moins chers puisqu'il n'y a pas de perte. En plus, aller chez le producteur pépiniériste est l'occasion d'une sortie sympathique, tout autant que la ballade sur les marchés.

  • Choisissez les pieds les plus drus, les plus fournis, capables de résister au vent, et surtout pas les plus hauts ! 
  • Préférez aussi les plants bien stables dans leur godet. Pour cela, vérifiez qu'en prenant et bougeant le godet la plante reste parfaitement en place et ne s'effondre pas sur le côté. 
  • Autant que possible choisissez les plants exposés et vendus en extérieur : ils sont déjà habitués aux variations de températures et d’ensoleillement et présentent une meilleure garantie contre les parasites et maladies à venir.
  • Mais surtout, les priorités absolues doivent être la qualité du feuillage et sa densité. Un feuillage bien fourni depuis la base, sain et bien coloré est de très loin essentiel, et prometteur d’une floraison très abondante ultérieurement. Tant pis s’il vous faut attendre 5 ou 10 jours de plus pour la découvrir pleinement, car le spectacle n’en sera que plus beau et surtout durable. En conséquence, le conseil le plus important et le plus difficile à suivre est de ne pas vous laisser tenter par les seuls plants fleuris : trop de plants achetés en fleurs restent ensuite défleuris longtemps.
  • Inutile enfin d'acheter de gros plants : ceux en godets sont bien plus économiques et poussent plus vite que les gros pour presque toutes les plantes annuelles ou de balcon, qu'ils rattrapent et dépassent rapidement. 

La photo ci-dessus montre typiquement le genre d'étal de marché et de plantes à rechercher : les plants sont trapus, bien proportionnés, le rappoert qualité prix est excellent (vue la taille des pots qui laisse présager d'un bon enracinement). Détail important, le vendeur ne tasse pas ses pots les uns contre les autres, et l'on voit correctement chaque plante (quand les godets sont très serrés, impossible de savoir à quel pied appartient la fleur ou le feuillage : une astuce classique pour faire croire à l'abondance et tromper le client, utilisée en supermarché de plantes).

Créer des potées et jardinières fleuries esthétiques et harmonieuses

Voici trois conseils de décoration florale qui devraient vous aider à réussir vos compositions.

  1. Un bel effet s’obtient en mélangeant des végétaux retombants (surfinia, géranium lierre, plectranthus, asparagus, lierre...), des plantes d’aspect plus massif (coleus, géranium zonal, bégonias, impatiens...) et d’autres, assez érigées ou (et) « aériennes » (graminées de type carex ou stipa, lobélies, cypérus...).
  2. Les plantes à fleurs ayant une floraison variable, il faut compenser les baisses de floraison par la présence de feuillages colorés. Le mariage de plantes à fleurs et de plantes à feuilles est indispensable. Un beau feuillage met aussi en valeur les fleurs : le feuillage argenté des cinéraires magnifie les fleurs violacées, bleues ou roses des lobélies, héliotrope ou verveine par exemple.
  3. Le choix des couleurs conditionne l’effet désiré : le lieu où seront placées vos compositions détermine le choix des plantes et leur couleur. Il est préférable d’y réfléchir avant d’acheter. Les couleurs sombres donnent le meilleur d’elles-mêmes sous un ombrage léger, par exemple. Les couleurs très vives sont difficiles à assembler avec harmonies et il est préférable de les associer à des tons très neutres. Les couleurs claires et les blancs apportent plutôt une touche romantique, etc.

Secrets pour obtenir les meilleurs résultats et bien conserver vos compositions

Le choix du substrat de plantation est important : un terreau horticole est bienvenu. Sa composition est proche du substrat utilisé dans les godets, et indemne de maladie. Les apports de nutriments et d’eau doivent être fréquents et bien dosés. Ils sont plus importants que pour des plantes en pleine terre : les engrais liquides pour plantes fleuries sont faciles à utiliser.

Placez vos compositions d’abord à mi-ombre et à l’abri du vent, quelques jours, pour habituer les plantes à leurs nouvelles conditions de vie. Attention en particulier aux écarts de températures jour/nuit durant les deux premières semaines. Si les amplitudes sont fortes, placez vos compositions en situation abritée. Pareil, en cas de risque de gel.

Vos compositions nécessitent ensuite des soins réguliers : pincez fréquemment les plantes les plus expansives pour limiter leur croissance ou simplement pour les garder touffues (coléus, cinéraires, plectranthus...) ; surveillez la fraicheur du substrat en vérifiant d’un doigt si la terre reste fraiche, et arrosez en conséquence. Tournez vos potées et suspensions de 1/4 de tour tous les deux jours pour éviter aux plantes de se développer d’un seul côté.

Sélection : nos 12 coups de cœur, qui seront peut-être les vôtres !

Plantes retombantes : l’euphorbe myrsinites, vivace, à replanter au jardin à l’automne, le bacopa, orné d’une multitude de petites fleurs blanches, les verveines aux couleurs vives, presque fluo et au feuillage fin, les dipladénias cultivés sans tuteur.

Plantes massives : le santivalia, aux jolies fleurs en « marguerites » jaunes, le bidens, à feuillage clairsemé, mais aux belles fleurs étoilées, or, les scaevolas, une avalanche de fleurs bleu azur aux formes particulières, l’hélicrysum duveteuse, argentée, plu ou moins dorée ou panachée.

Plantes érigées : les lobelies, dont certaines espèces dressent leurs fleurs colorées, les mufliers colorés aux gueules de loup émergentes, les carex à feuillage strié ou doré d’aspect aérien, le stipa, fine graminée qui apporte une touche de légèreté.

Ci-dessous, simple et réussie, une composition sans prétention qui fait pourtant son petit effet !


À propos de l'auteur

user_images/ma-photo-pour-scribium.jpg

JEAN-LUC MERCIER

Forestier, écologue, botaniste, conseiller en aménagement du territoire, paysagisme, écotourisme solidaire. Enseignement supérieur et journalisme maison, art et jardin.
  • 589

    Articles
  • 28

    Séries
  • 3

    Abonnés
  • 3

    Abonnements

Poursuivez la discussion!