user_images/ma-photo-pour-scribium.jpg

JEAN-LUC MERCIER

Publié dans : Questions sur la vie, la plante, l'animal, relation à l'homme ...

Le DIFFICILE chemin pour la PAIX entre les peuples !

British Exit ! Leave ! Et bien de la tristesse ! Non pour la City la finance, l'économie, mais pour cet essentiel baffoué : l'espoir. STOP aux illusions, pour longtemps.

Ce texte est ma pensée, pas l'exposé d'un philosophe ! La colère lisible en filigrane de mon propos, ci-après, me semble si modérée eu égard à tant de  personnages "politiques" aux discours populistes ahurissants, largement diffusés et médiatisés d'ailleurs, que des réactions virulentes à son égard n'auraient que bien peu de sens. C'est une pensée, un ressenti !

______________

À ces amis British que j'ai connu en Dordogne, quand je vivais près d'Eymet

À ma nièce qui travaille dans un manoir "étoilé", pour servir notamment une clientèle d'outre Manche

________________________________________________________________

                                                                _____________


Un "pays" qui a inondé le Monde de ses migrants volontaires, dont l'Histoire est maillée de colonisations sur la Terre entière avec force guerres et conquêtes, détruisant des cultures et des croyances en affirmant les siennes, et qui a imposé sa langue et son méridien de Greenwich, peut-il être excusable de refuser d’œuvrer pour la paix et d’agir solidairement parmi et avec d’autres nations au prétexte, notamment, qu’une poignée de migrants viennent un temps, par choix ou par besoin, sans velléité, occuper un peu de leur espace ? 

Mais d’abord… Honneur à sa presque moitié de peuple qui a cru à l’entente entre les Hommes et à la solidarité, prête à concéder un peu de son confort d’européen – de toute façon privilégié – pour donner de ce temps nécessaire à la construction d’une union, porteuse de valeurs, en marche vers un idéal de paix. Honneur à ces chers anglais et écossais qui ont compris cela et se trouvent bien désemparés devant leur pays maintenant si divisé ! 

Comment peut-on croire que « le peuple » puisse avoir raison...

... quand on lui demande de juger la difficile et complexe construction d’un avenir meilleur pour ses enfants avec comme bases dominantes de réflexion les petits intérêts personnels et immédiats de chaque individu qui le constituent ? 

La fraction dudit peuple qui confond les échelles de temps, qui ignore, volontairement ou non, les règles de construction d’un savoir vivre ensemble (quelle information/éducation en fut faite d'ailleurs !), ne peut pas avoir raison, même si elle s’affirme par une majorité. 

Tant que l’on considèrera, de manière fondamentalement hypocrite et absurde, que tout le monde est supposé avoir connaissance de tout et donc a possibilité de décider de tout, cet imbécile raisonnement fondé sur la seule majorité et le stupidement basique oui/non (qui ignore toute l’échelle des possibles entre ces balises extrêmes) laissera la place belle à la présence pestilentielle de profiteurs et de haineux qui font tout auprès de leur « chers concitoyens » et haranguent avec force les foules pour gangrener les plus belles intentions solidaires et universelles. CAR, SANS VIGILANCE, LA DÉMOCRATIE PORTE EN ELLE TOUS LES GERMES DE CE QUI PEUT LA DÉTRUIRE !!!  (La liberté d'expression permet-elle à ceux qui prétendent représenter le peuple de raconter les pires mesonges et de tromper les gens en toute impunité et liberté ?).

Car enfin… 

  • Est-ce que les enfants contestent les règles et les apprentissages de leur école* ? Pourtant, il y a plus d’enfants que de maîtres – pédagogues ou non, compétents ou non – dans une école ! 
  • Est-ce que les croyants contestent les pensées et rituels de leur église*, les "bibles" et symboles ? Pourtant, dans les "cathédrales" de foi, il n’y a que des foules soumises face à une poignée d’officiants ! 
  • Est-ce que les soldats contestent les ordres à respecter, sans devoir les comprendre ou en connaître la moindre justification ? Pourtant, dans une armée*, des milliers de subordonnés exécutent sans broncher les injonctions de quelques supérieurs avec, comme seule explication, le grade de ceux qui les dominent ! 

__________________

* Écoles, religions, armées sont bien les fruits de siècles de construction (toujours en marche) qui, malgré leurs chemins de déboires et vicissitudes, sont peu ou prou dans la moyenne des pratiques sous contraintes qu’acceptent les peuples. Pourquoi nombre de ceux qui s’y soumettent sont-ils si incapables d’imaginer aujourd’hui qu’il faille du temps pour construire une Europe, et croire en un Monde plus apaisé ? Et à quoi serviraient les écoles, les croyances et les armées aujourd’hui si ce n’est pour tenter de faire mieux, plus juste et plus pacifique. Devrait-on croire alors que l’École n’a vocation qu’à conditionner les jeunes cerveaux en construction en les enfermant dans une géographie hyper territorialiste, que la Religion n’a pouvoir que de fermer les cœurs et générer des intégrismes étriqués, que l’Armée n’a vocation qu’à affirmer un pouvoir au nom d’une quelconque supériorité autoproclamée ? Quel absurde déni de l’Histoire ce serait !!! Quelle ignorance de la longue construction des paysages sociaux et culturels aussi !!! Mais quelle boite de Pandore ouvririons nous encore s’il fallait passer outre cela ? Il y a de quoi frémir et bien de nos grands-parents et arrière grands-parents en pleuraient d’effroi, eux qui ont connu ! 

__________________

Peut-on aussi s’interroger : 

Combien contestent l’histoire houleuse, parfois sordide, si ordinaire dans les grands processus industriels et technologiques qui s’écrit pourtant sur la misère du monde ? Il est si simple de fermer les yeux et les oreilles pour profiter lâchement des quelques gâteries qui en résultent, objets du quotidien et plus sûrement gadgets et jeux ! 

Or, pour le coup… ces symboles – bassement matériels – de la réussite (!) et du confort n’existeraient pas ou presque sans l’exploitation de peuples encore inscrits dans des soumissions et conflits (entretenus ?) archaïques… tous migrants potentiels ! 

Sans doute vaut-il vaut mieux admettre, à distance d’eux, et du bout des lèvres, que les hommes sont tous égaux ! 

Alors… qu’est ce qui guide l’humanité si ce n’est l’animalité ? 

Dominants (qui le minimisent), dominés (qui s’insurgeraient à devoir le reconnaître)… les jeux sont faits, dès l’origine. Il n’y a que les maîtres en conditionnements, en manipulation et en verbiages, et les stratèges et opportunistes de circonstances qui les guident sur cette voie, qui gagnent, in fine ! Même si un jour, pour un temps, une fraction du peuple – laquelle ? combien ? – peut s’en lasser et tendre un peu l’oreille vers des bouches plus modérées qui leur parlent de l’Humanité...  celle qui n’a encore jamais eu droit de cité ! 

Quelle prétention alors de s’auto nommer sapiens quand nos seules prétentions visent à l’assouvissement de nos fonctions biologiques et au clanisme exacerbé ! 

Dans l’étude des populations animales, on reconnait les fonctions alimentaires, reproductives, de refuge et territoriales. Manger, se reproduire, s’abriter (sens large) et défendre son espace vital. 

Qu’est ce qui nous différencierait donc des animaux ? Rien ? Il y a bien pourtant une fonction fondamentalement intrinsèque à l’homme, sur laquelle se fondent toutes les personnes qui croient que l’Homme a le pouvoir de réaliser de grandes choses (positives !) : le cognitif, guidé et amplifié par la conscience. 

Qui oserait en nier les conséquences essentielles et existentielles pour l’Homme ? Juste quelques mots pour y croire : l’art, l’amour, la poésie… et, à construire, l’altruisme, l’humilité, la Paix, par exemple. 

Mais hélas… l'absurdité des contradictions l'emporte

  • Pourquoi un seul homme (faut-il des exemples ?) peut-il mener un peuple, même jusqu’à l’absurde et à l’horreur – ne fussent que quelques années – quand dans le même temps un petit groupe de décideurs, réunis de leur propre initiative autour d’une même pensée pacifiste – au moins en théorie – sont incapables d’orienter les peuples qu’ils représentent vers un compromis (rêvons encore moins pour le consensus!) autour de cette pensée ? 
  • Pourquoi un peuple peut-il envoyer si facilement à la GUERRE ses enfants (et faire de certains d’eux – seulement – des héros) et concéder si difficilement un petit peu de son petit confort individualiste pour tenter de construire un peu plus la PAIX ? 

Quels inavouables instincts nous habitent encore ? 

Il n’y a plus de réponse(s) à cet instant, juste une profonde amertume. 

En tout cas, les sir-haines de la médiocrité citoyenne, une fois de plus, ont hélas des temps encore sans limites pour chanter les louanges de « la souveraineté des peuples », des régionalismes exacerbés, et autres raisonnements simplistes guidés par les gênes, dans le déni total des pouvoirs de l’esprit et du cœur !  Et une fois les "souverainetés retrouvées"... quelles seront les nouvelles chasses aux sorcières ? La lutte contre l'avortement, contre les homosexuels, contre l'eutanasie, contre les bossus et les moches, contre... ? Pas besoin de souveraineté pour ça, même dans une Europe unie il y aurait toujours de la place pour les étriqués du cerveau qui, au lieu de regarder ailleurs et s'occuper de ce qui les regardent préfèrent mettrent leur nez dans la vie des autres en maudissant tout ceux qui ne sont pas conformes à l'idéal humain qu'ils imaginent (il n'y a que l'imagination qui peut expliquer leurs extrémismes, leur idéal humain, pas leur reflet quand ils se regardent dans leur miroir !!!). 

Que reste-t-il comme espoir, alors ? Croire encore et continuer inlassablement à envoyer des messages d'espoir: croire, encore, que cette rose qui se fane laissera naître d'autres boutons ! Et espérer que personne ne la baptise eugénie (mais l'histoire semble si souvent un éternel recommencement !).

   

À propos de l'auteur

user_images/ma-photo-pour-scribium.jpg

JEAN-LUC MERCIER

Forestier, écologue, botaniste, conseiller en aménagement du territoire, paysagisme, écotourisme solidaire. Enseignement supérieur et journalisme maison, art et jardin.
  • 589

    Articles
  • 28

    Séries
  • 3

    Abonnés
  • 3

    Abonnements

Poursuivez la discussion!