Avoir la main verte : secrets de spécialistes pour plantes en pot

Le secret pour garder longtemps de belles plantes en forme est logique et se fonde sur des règles simples : voici les clés pour bien réussir leur culture.
135

« Je ne suis pas très doué avec les plantes », « Je n’ai pas la main verte », « Je n’ai jamais réussi à la faire fleurir »… Des formules si souvent entendues.

Il n’y a pas de magie dans le fait d’avoir de jolies plantes. Il y a juste une réelle volonté de connaître leurs secrets, dont nous vous dévoilons* les sept plus grands, les fondamentaux.

Le plus grand secret des plantes : elles vivent !

Entre les chrysanthèmes pour le cimetière , les ersatz de plantes en plastique ou tissu, et les compositions de plantes séchées, il est facile d’oublier que la plante est un être vivant qui naît, vit, se reproduit, vieillit et meure.

Elle possède des cellules, des circulations de flux nutritifs, comme nous ; elle a besoin d’énergie pour vivre, comme nous.

  • Premier secret : la plante est vivante, elle respire, boit, fabrique ses aliments à partir de la lumière et de sels minéraux. Écoutez vivre votre plante et respectez sa vie.

Regardez la plante : ce n’est pas un objet de décoration

Cessez d’imposer à vos plantes les places que vous avez décidé de leur attribuer.

Si de grandes enseignes comme IKEA présentent des produits originaux autant que des petits prix, leur immixtion dans la vente de plantes est des plus discutables… pour les plantes. Ici vendue comme objet parmi les objets, c’est nécessairement l’originale, l’insolite, la décorative « très tendance », très mode, qui est mise en vente, pas vraiment la plante.

Comment avoir la main verte quand on achète un végétal jetable, vendu sans véritables conseils de soin, et fait pour occuper LA place prévue pour un objet ?

  • Deuxième secret : ce n’est pas à la plante à s’adapter à vos exigences. Offrez-lui la place qui lui convient et non celles qui vous convient ; ou alors, achetez la plante adaptée à l’emplacement où vous souhaitez en mettre une… si elle existe.

Derrière les plantes se cachent des espèces différentes

Il ne vous viendrait pas à l’idée de mettre à égalité poisson rouge et chat.

Il y a autant de différences entre deux plantes d’espèces différentes qu’il y en a entre deux espèces animales. Le ficus ne vit pas plus identiquement à un cyclamen que l’homme à un vers de terre.l'

Les plantes dites d’intérieur ou d’orangerie ont beaucoup d’origines différentes :

- Lithops , opuntias et autres cactées, proviennent de milieux secs, désertiques chauds ou froids,

- Pothos, caoutchouc, ficus benjamina, vivent dans des milieux chauds et humides,

- Coleus, impatiences, misères, aiment la lumière, les sols riches et frais, un air doux,

- Citronnier, phoenix, yucca éléphant, aiment la forte insolation, redoutent sécheresse et gel,

- Etc.

  • Troisième secret : apprenez à connaître vos plantes et ne les traitez pas toutes de la même manière. Informez-vous sur l'origine et le milieu de vie de chacune, sur internet par exemple. Méfiez-vous de l’information sur les étiquettes, souvent trop succincte, voire fausse.

À chaque individu plante son caractère et son humeur

Deux Ficus benjamina ou deux cyclamens de Naples peuvent être aussi différents entre eux que deux hommes.

« Je ne comprends pas, il y a en a une qui fleuri et pas l’autre ! ». Et oui, deux pieds de la même espèce, ne réagissent pas forcément de la manière identique. Vous avez deux orchidées de la même espèce dont un pied se porte mieux que l’autre ? Quoi de plus naturel ! Ce sont deux individus différents.

Même si nous ne pouvons pas attribuer aux plantes, dans l’état actuel de nos connaissances, les notions de caractère et d’humeur que nous connaissons pour certains animaux dont l’homme, elles ont chacune, comme nous, leur vie et leurs réactions à ce qu’elles vivent.

  • Quatrième secret : observer chaque plante comme individu à part entière, et affinez vos soins en fonction du comportement de chacune.

La plante a des besoins, comme nous

Comme c’est facile de fermer les volets de l’appartement quand on part en vacances une semaine, en laissant dans la pénombre la plante ! Elle ne dit rien.

Comme c’est facile de reporter à plus tard le soin à la plante, quand on dit ne pas avoir le temps, quand l'envie n'y est pas ! Elle ne dit rien.

Si le bien-être est fondamental pour l’équilibre humain, il l’est aussi pour tout être vivant, plantes comprises.

Le paradoxe serait, au prétexte d’aller s’occuper de soi et de se faire plaisir, de laisser souffrir et dépérir la plante.

  • Cinquième secret : offrez aussi souvent que possible les bonnes conditions de vie pour vos plantes. Rien ne sert de bien s’en occuper un moment pour les délaisser à un autre, ou alors, choisissez des plantes "increvables".

Point trop n’en faut… laisser vivre vos plantes

Trop, c’est trop ! À vouloir apporter beaucoup de soins à vos plantes vous risquez d’en faire mourir d’excès certaines. Les plantes savent très bien se débrouiller et s’adapter dès lors que nous leur donnons un minimum.

Trop d’arrosage, et c’est la pourriture, dont on ne s’aperçoit que trop tard. Pas assez d’arrosage, la plante vous le montre vraiment : les feuilles fanent, par exemple. Avant d’arroser, grattez un peu le sol avec les doigts pour vérifier si il est sec ou non.

Ne plus avoir faim, c’est pareil que pour l’eau. Trop d’engrais est néfaste. Mieux vaut une bonne terre adaptée, renouvelée partiellement chaque année que des apports d’engrais toutes les semaines comme il l’est recommandé sur le coûteux flacon d’engrais

  • Sixième secret : n’imposez pas vos rythmes à la plante, mais adaptez-vous à elles. Laissez lui vous réclamer à sa manière ce qui lui manque.

Le septième secret des mains vertes

Laissez couler un peu de sève en vous, pour comprendre ce que c’est qu’être plante.

  • Ce septième secret est la somme des six précédents, saupoudrés d’une jolie pincée d’amour et d’un sentiment de respect.

À lire aussi :

Les plus jolies plantes pour potées et balcons

Dipladénia, Mandevillea, Sundaville, lianes fleuries du soleil

_ __________________

* l'auteur s'appuie sur divers ouvrages professionnels dont:

Encyclopédie pratique du Jardinage , Anita Pereire, Hachette 1994

Tropical Flowering Plants , Kirsten Albrecht Llamas, Timber Press 2003

CONT 12

Sur le même sujet