Construire une maison en bois, 4 techniques et bien des avantages

Réaliser et bâtir des maisons, ou une extension du bâti, en bois n'est pas une mode : les principes sont anciens. Perfectionnés, ils présentent de nombreux atouts.
21

Pourquoi construire en bois ? la question est pertinente, mais pas nouvelle. Il est très habituel d’entendre parler de maison à ossature bois et de construction avec poteaux-poutres ; les expressions sont récentes mais les principes s’inspirent directement de la maison à colombage. Quant au bois massif empilé, c’est typiquement le système des chalets et fustes. Alors, si ces constructions trouvent leurs origines dans l’histoire ancienne, et tout particulièrement dans les régions au climat rude, c’est qu’elles doivent présenter plus d’un avantage (*) !

Et en plus, il est possible aujourd'hui de tout réaliser et aménager en bois, dans toute la maison, à l'intérieur comme à l'extérieur.

Construction par empilement : rondins, ou poutres et madriers

Le principe, souvent repris dans les jeux de construction d’ailleurs, évoque chalets et cabanes, montagne ou régions nordiques, Gaulois et Vikings !

Cette technique de construction en bois massif empilé est la plus ancienne de toutes : il s’agit de superposer des rondins ou des madriers préalablement préparés, avec aplats notamment, en les emboitant sur les extrémités par exemple. Très solide, cet assemblage de bois placés horizontalement supporte la toiture, même avec des charpentes ou des matériaux de couvertures lourds. L’image la plus classique est celles des chalets de montagne, mais architectes et designers on su interpréter et adapter le concept pour nous proposer des maisons contemporaines originales et lumineuses, avec des formes plus audacieuses : une architecture contemporaine aux volumes généreux et l’aspect naturel ou coloré.

Construction avec bois verticaux : colombages et poteaux

Rouen, Rennes ou Strasbourg… et leurs centres historiques caractérisés par les magnifiques maisons à colombages directement sorties du Moyen Âge ! L'image est connue de tous.

Ci-contre, un superbe exemple à Castelmoron-sur Lot (47) .

Depuis cette époque, la technique est toujours en vigueur, assez complexe dans ses assemblages : il s’agit de construire un squelette de maison avec des bois verticaux qui soutiennent et sont renforcés par des bois horizontaux, et consolidés par certains bois d’étais obliques. Les vides laissés entre poutres et poteaux permettent un remplissage avec des matériaux locaux : ici du torchis, là de la terre, ailleurs des briques…

La maison à ossature bois est une interprétation plus « moderne » de la maison à colombage : plus légères, plus économes en matériaux bois, avec l’usage de nouveaux composants, et une grande rapidité de mise en œuvre et d’assemblage. L’exceptionnelle solidité de ces maisons tient à leur rigidité assurée par des panneaux à base de bois fixés sur l’ossature, de chaque côté, et qui permettent de recevoir des isolants tels que paille , chanvre, laine de bois... aux performances thermiques et acoustiques parfaites. Ces maisons « s’habillent » de tous types de revêtements.

Autre interprétation du colombage, la maison en poteaux-poutres utilise des bois massifs ou en lamellé-collé de fortes sections, qui soutiennent des toitures mêmes audacieuses en étant largement écartés les uns des autres pour recevoir des baies vitrées et grandes ouvertures. La technique s’utilise seule ou combinée à l’une des deux précédentes pour des créations très modernes par exemple.

La maison en bois utilise un matériaux abondant et renouvelable

Pas question de nier les qualités exceptionnelles, notamment de durabilité, des bâtis de pierre  qui contribuent largement à l’identité régionale de nos paysages et font le charme de bien des villages de France. Mais, force est de reconnaître que ces constructions sont aujourd’hui le plus souvent partie de l’histoire : personne n’envisage aujourd’hui de bâtir en pierre, tout autant pour des raisons de coûts, de délais et d’impacts sur l’environnement (carrières). Le bois est véritablement une ressource naturelle alternative de choix.

Généralement résineux (Pin, Sapin, Douglas, Épicéa, Mélèze…) le bois utilisé dans les constructions actuelles de maison est de croissance assez rapide et qui se renouvelle facilement par semis naturel ou par plantation. Issues de forêts gérées durablement, souvent de provenance locale, c’est un matériaux facile à exploiter et à travailler. Son coût est donc très avantageux eu égard à ses qualités.

Le souci grandissant de limiter l’effet de serre et de minimiser les pertes énergétiques trouve ici tous son sens avec un matériau qui stocke durablement des quantités importantes de dioxyde de carbone, et dont la transformation ne nécessite que peu d’énergie.

Les qualités et avantages d’une maison construite en bois sont nombreux

Outre ce qui est évoqué ci-avant et qui, seul, peut justifier le choix d’une maison en bois, construire en bois présente bien d’autres atouts.

La maison bois fait souvent appel à de nombreux dérivés et utilisations modernes du bois. En panneaux agglomérés, en petits bois assemblés collés, en laine… on sait aujourd’hui utiliser le bois sous toutes ses formes en ne perdant rien. Sciures et copeaux ou bois de petites sections sont utilisés. Pas de gaspillage d’une part, et des coûts de matériaux moins élevés.

Construire en bois c’est s’assurer un habitat remarquablement isolé et donc très économe en énergie. Les constructeurs apportent des garanties d’économies étonnantes à ce sujet : peu ou pas de compétition possible avec d’autre matériaux à ces prix là.

Bien conçue, une maison construite en bois est saine. Le matériau, naturel, est un excellent régulateur d’humidité et de température. Sa composition même et la manière dont il est mis en œuvre exclu les composés volatiles toxiques.

Vite construite, la maison en bois est belle et agréable à vivre

L’image du bois est très positive pour beaucoup de gens : synonyme de nature et de bien-être, il crée des atmosphères agréables à vivre avec des rendus incomparables et variés. Cette vison très positive est un atout dans le cadre d’une vente.

Préfabriqué en atelier, l’habitat en bois, sur mesure ou non, est plus vite monté (généralement en moins de 6 mois) ce qui présente un réel avantage pour habiter plus rapidement la maison rêvée. Son assemblage in situ c’est aussi un chantier propre et sec.

Enfin, et ce n’est pas le moindre, un des grands atouts de ce type de construction est son côté évolutif : très facile à agrandir à moindre coût, voire même, avec certains constructeurs, démontable… l’habitat nomade de demain ?

_______

* avec les sites bois.com et AFCOBOIS et un site sur les  fustes

Sur le même sujet