Des œuvres d'art au jardin, comment les mettre en valeur ?

Cour, patio, terrasse, parc et jardin sont des lieux propices pour mettre en scène des sculptures et objets d'art; Comment les implanter dans le bon décor ?
38

Puisque la création d’un jardin est un art, quoi de plus normal que d’inviter l’art au jardin ? La mise en scène d’une ou plusieurs œuvres à l’extérieur permet de réaliser une continuité entre l’intérieur et l’extérieur quand l’habitat est déjà lieu de présentation , ou (et) de s’offrir un espace de songe, de rêveries, d’expression de mythes ou de voyage ; une belle façon en tout cas de prolonger une pratique millénaire de bon goût et de raffinement (*).

De la statue antique à la sculpture contemporaine

La nature des œuvres d’art présentes dans les parcs, cours et jardins est large et varie selon les aires géographiques et les époques. Des mosaïques et azuléjos, aux terres cuites et céramiques, et jusqu’à la statuaire de pierre ou de bronze, historiquement ces objets sont des composants incontournables des beaux jardins, petits ou grands.

Blottis dans la verdure, trônant au milieu d’une cour, émergeant des eaux et jets, apposés en fresque murale, installés dans une grotte… les objets d’art font depuis longtemps l’objet de mises en scène soignées qui révèlent la splendeur de la pierre sculptée, du bronze coulé ou de la terre cuite émaillée ou non. Plus récemment, l’art au jardin introduit d’autres matériaux (bois, inox, acier, béton, verre, résine…), et de nouvelles mises en scène basées sur l’éclairage, les projections d’images… Toute occasion de s’inspirer des parcs et musées à ciel ouvert est à saisir pour mettre en valeur chez soi une œuvre fraichement acquise.

Œuvre en perspectives, œuvre en surprise, œuvre en magistral ?

La diversité des espaces extérieurs offre une multitude de possibilité de mettre en valeur une œuvre d’art. La règle la plus fondamentale est celle de la proportionnalité entre le décor et l’œuvre. Qu’importe si l’espace est petit ou grand, le tout étant que la mise en scène soit en proportion de l’œuvre. Une mosaïque ou une statue peuvent parfaitement être mises en perspective dans un jardinet comme dans un grand parc, dés lors que les éléments constitutifs de cette perspective n’écrasent pas l’œuvre. Une grande fresque en fond d’allée de cyprès est une scène tout aussi réussie qu’une statuette en bout d’une petite allée de buis taillés.

Autre classique, l’œuvre en magistral ; très adapté à une cour, un patio, un croisement d’allée ou un centre de bassin, l’œuvre présentée est LA pièce maitresse qui s’impose au regard. Si l’œuvre est imposante, elle peut classiquement se placer sur un socle ou piédestal de grande taille. Cette présentation est adaptée aux statues et à certaines sculptures notamment. Il existe aussi une manière originale et plus contemporaine pour exposer des créations asymétriques et plus ou moins extravagantes : le posé au sol ; l’œuvre repose directement sur la pelouse ou l’espace gravillonné entretenus à cet effet. Si l’œuvre est de petite taille, il lui faut un socle à hauteur d’yeux, positionné dans l’espace de telle sorte qu’elle s’impose : au milieu d’une allée, dans l’axe d’un passage ou d’une entrée, par exemple.

L’œuvre peut aussi se dévoiler par surprise : placée dans une niche, au pied d’une souche, suspendue entre deux arbres, au détour d’une allée… ce mode de présentation est en général suggéré par l’artiste lui-même, qui a réalisé sa création à cet effet.

Le contraste, solution pour éviter les erreurs de mise en scène

Vrai dans l’habitat, la notion de contraste reste le meilleur moyen pour ne pas se tromper au jardin. Le bronze contemporain est magnifié dans un décor de pierres de taille anciennes ; la fresque contemporaine s’accompagne idéalement d’if ou buis taillés ; la sculpture d’acier ou d’inox offre un rendu exceptionnel dans un décor minéral dallé ou gravillonné…

Placer une œuvre au bord d’une piscine traditionnelle est souvent risqué, esthétiquement parlant. La taille et l’aspect même de l’objet choisi doit véritablement attirer l’attention. Les œuvres en verre gagnent à miroiter à la lumière, où avec la lumière et l’eau ; elles bénéficient donc d’un emplacement près de la piscine. Mais à l’inverse un objet plus « rustique » fera aussi beaucoup d’effet : grand totem peint, tronc sculpté, œuvre en granite sombre non poli…

Mais le contraste vaut aussi pour créer un écrin à l’œuvre. Procédé ancien et classique, la niche ou le fond de verdure sombre pour mettre en valeur la statue de pierre blanche. Mais il y a beaucoup à inventer avec cette technique. On imagine un écrin de thuyas dorés ou d’ifs dorés pour une sculpture en métal rouillé, des cyprès bleus ou des genévriers bleus pour une sculpture en inox…

Œuvres d’art au jardin, parcours artistique et musée à ciel ouvert

Accueillir plusieurs œuvres au jardin nécessite une réflexion beaucoup plus approfondie et un vrai travail de fond sur la mise en scène. Voici trois grandes idées directrices.

A œuvres différentes scènes différentes : si l’éclectisme vous pousse à choisir des œuvres très différentes, une bonne solution consiste à diviser le jardin en alvéoles, séparées les unes des autres par des jeux de haies et de bosquets d’arbustes. A chaque alvéole un style et une œuvre.

Un courant artistique ou un type d’œuvres : l’unité existant au travers d’un thème, il est tout à fait possible de disséminer les œuvres dans un sous-bois ou en divers points d’une pelouse sans choquer.

Un artiste ou une histoire artistique : quand les œuvres suivent une évolution dans le temps, une bonne idée consiste à réaliser un sentier, un parcours, comme une progression qui se découvre peu à peu.

________

Du même auteur, lire aussi Réussir l’éclairage d’une œuvre d’art pour la mettre en valeur .

________

(*) article réalisé avec avec les informations des sites www. habitos.be, www.toute-la-franchise.com et www.commentfaiton.com

Sur le même sujet