Haie colorée toute l'année grâce aux fruits, fleurs, feuilles

Idéal pour les petits jardins, une haie d'arbustes à fleurs, fruits et feuillages lumineux offre de la gaité au fil des saisons.
36

Et si la haie était le principal décor de votre jardin? Dans un petit espace, faire le choix d’une haie arbustive et colorée toute l’année est une bonne solution, beaucoup plus esthétique que le «mur» monotone et difficile à conserver de la haie de Leylands ou de lauriers cerises.

Pourquoi planter une haie d’arbustes colorés?

Quand l’espace extérieur est de petite taille, planter les arbustes d’ornement à la périphérie offre beaucoup d’avantages:

Le choix d’une haie belle toute l’année

Pour réussir une jolie haie colorée toute l’année, la règle des 3F s’impose: associer des végétaux remarquables par leurs feuilles, leurs fleurs et leurs fruits, comme la nature sait si bien le faire dans les lisières sauvages des forêts, devenues rares aujourd’hui.

Planter uniquement des arbustes de la même espèce est une grave erreur, faite dans la précipitation ou par facilité. Une haie composée et colorée peut sembler plus onéreuse à mettre en place, mais à l’échelle du jardin, si elle constitue le décor principal, elle ne coûte pas plus cher qu’une haie à bas prix à laquelle s’ajoute l’achat de plantes décoratives .

Pour obtenir un beau résultat, il faut mélanger de façon aléatoire les formes et les couleurs, ce qui est loin d’être aussi facile qu’il y paraît.

Bien s’informer pour réussir une haie tout en couleur

Pas de précipitation surtout: il y a un vrai travail préalable d’information à faire avant d’aller chez un pépiniériste ou dans une jardinerie. La liste des espèces qui peuvent vous intéresser est grande.

Avant tout, il faut savoir ce que chaque plante va apporter comme couleur suivant les saisons dans votre haie. Un aucuba ( Aucuba japonica ), par exemple, apporte un feuillage persistant coloré vert et jaune toute l’année, et des fruits rouges disséminés en fin d’automne et l’hiver, alors que la viorne de Prague ( Viburnum pragense ) apporte sa floraison rose à blanche en fin d’hiver et printemps et garde son feuillage vert le reste du temps.

Notez, à raison d’une fiche par saison, ce que chaque arbuste potentiel peut vous apporter. Voir par exemple notre article Fleurs, fruits, senteurs, l'hiver au jardin avec les arbustes .

Imaginez votre haie avant d’acheter les plantes

Une fois l’information réunie, faites un dessin en couleur de votre haie vue par le dessus, à raison d’un par saison.

L’astuce consiste à découper à l’échelle choisie des petits carrés de papier de couleur, en grand nombre. Sur la couleur adaptée, notez le nom de la plante, la saison et l’intérêt décoratif (feuille, fleur ou fruit). Assemblez et intervertissez ensuite comme vous le voulez les carrés de couleur sur le tracé, lui aussi à l’échelle de l’emplacement de la haie (voir un exemple photos ci-dessous).

  • Exemple, l’hiver, votre dessin comportera des carrés rouges ou jaunes pour les arbustes en fruits (pyracantha, arbousier, cotoneaster..) des carrés verts, gris blanc ou jaunes pour les arbustes à feuilles (aucuba, choysia sundance, pittosporum, troène, laurier sauce…) des carrés blancs ou jaunes pour les arbustes en fleurs (viorne tin, ajonc, jasmin d’hiver, mahonia, abelia, osmanthe…).

Si, par exemple, tout le rouge apparaît au même endroit à la même saison, il faut revoir la copie, intervertir des espèces.

Haie d’arbustes caduques ou d’arbustes persistants ?

Les arbustes à feuilles caduques ont généralement des floraisons plus spectaculaires que ceux à feuilles persistantes

L’idéal serait de mélanger les espèces qui perdent leurs feuilles avec celles qui ne les perdent pas.

Si vous tenez à vous protéger d’un vis-à-vis gênant ou masquer un environnement inesthétique, les persistants sont la solution. Par contre, quand le cadre de vie est agréable, est-ce bien nécessaire de le masquer toute l’année? Des arbustes caduques peuvent vous apporter des couleurs supplémentaires par les feuilles (noisetier à feuilles pourpres, ) par les fleurs (spirée, cognassier du Japon) ou par les fruits (pommier everest).

Trois conseils et astuces pour réussir votre haie

  1. Une idée à laquelle peu de gens pensent et qui pourtant est le reflet de ce que la nature fait si bien: prévoir la plantation, un ou deux ans après celle des arbustes, de clématites, rosiers lianes, lierre (la variété ‘Oro di Bogliasco’ est une merveille peu envahissante) qui vont apporter des touches de couleur aléatoires en se développant parmi les arbustes.
  2. Un grand nombre d’espèces n’est pas forcément utile. Dix à douze espèces et variétés bien choisies conviennent parfaitement et permettent de bénéficier d’un prix d’achat dégressif (la plupart des professionnels appliquent des prix décroissants suivant le nombre acheté de plantes d’une même espèce.
  3. Enfin, imaginez plutôt votre haie en croissance libre (avec des tailles parcimonieuses et au cas par cas) plutôt qu’une haie taillée avec rigueur. Fleurs et fruits n’en seront que plus abondants.

" Réussir une haie composée efficace et belle, 5 exemples concrets "

" Planter une haie écologique à petit prix "

" Sélection de beaux arbres à croissance rapide "

Sur le même sujet