La botanique et les plantes évoquées par les mots : citations

Botaniste, jardin botanique, plante: des phrases d'auteurs célèbres ou non, avec sérieux, humour, poésie, philosophie... à lire et savourer parmi les fleurs
230

« Les premiers objets qui s’offrirent à ses yeux, ce furent des Plantes, les premiers mots qu’il bégaya, ce furent des noms de Plantes, la langue de la Botanique fut sa langue maternelle. » Bernard de Fontenelle (2)

Tout passionné de flore, de végétation, d’arbres, de plantes… de botanique se retrouve facilement dans cette magnifique citation. Et pour porter un autre regard sur cette belle discipline un peu délaissée, voici une sélection de phrases et pensées d’auteurs.

La botanique et les mots pour en parler

« La botanique n'est pas une science sédentaire et paresseuse qui se puisse acquérir dans le repos et l'ombre d'un cabinet. » Bernard de Fontenelle (1)

« Dès le temps d'Henri IV, on s'était aperçu que la botanique, si nécessaire à la médecine, devait être étudiée, non dans les livres des anciens, où elle est fort confuse, fort défigurée et fort imparfaite, mais dans les campagnes » Bernard de Fontenelle (2)

Les botanistes au travers de citations célèbres

« Dès qu'il vit des plantes, il se sentit botaniste ; il voulait savoir leurs noms; il remarquait soigneusement leurs différences et quelquefois il manquait à sa classe, pour aller herboriser à la campagne, et pour étudier la nature » Bernard de Fontenelle (1)

« Entre un savant et un poète il y a la même différence qu'entre un jardin botanique et une forêt. » Victor Hugo, écrivain poète (1802-1885)

« Ce grand observateur Linneus est, à mon gré, le seul avec Ludwig qui ait vu jusqu'ici la botanique en naturaliste et en philosophe. » Jean Jacques ROUSSEAU, écrivain philosophe (1712-1778)

« (il) s'occupait de botanique; l'étude de cette science, la collation d'un herbier répondaient d'ailleurs également à son amour de l'ordre, à son besoin de marche et à son goût pour la grâce. » Marcel Proust , Jean Santeuil - 1952

Les jardins botaniques, phrases d’expert

« On avait vu aussi que le travail d’aller chercher les Plantes dans les Campagnes, était immense, et qu’il serait d’une extrême commodité d’en rassembler le plus grand nombre qu’il se pourrait dans quelque Jardin, qui deviendrait le Livre commun de tous les Étudiants et le seul Livre infaillible. » (Ce fut dans cette vue que Henri IV fit construire à Montpellier en 1598 le Jardin des Plantes) Bernard de Fontenelle (2)

« Le vaste Empire de Flore dont toutes les richesses sont rassemblées dans cette espèce de Capitale, les Plantes les plus rares et les plus étrangères (…), tout cela fournit assez au Poète, d’ailleurs on est volontiers Poète pour ce qu’on aime. » Bernard de Fontenelle (2)

Avec une pointe d’humour, des citations sur les plantes et la botanique

« Les arbres se sont fait couper les feuilles. » Jules Renard, écrivain (1864-1910)

« Les arbres ont des feuilles en été pour se garantir du soleil. » Francis-Marie Martinez de Picabia, peintre écrivain (1879-1953)

« J'ai l'impression que mon chêne sent sa dernière heure arriver: il sent déjà le sapin. » Raymond Devos, humoriste (1879-1953)

« Dans le langage des jardiniers, les plantes crèvent, mais les roses meurent. » Julien Green, écrivain (1900-1998)

« Que connait de l’herbe celui qui la fume ? Très vraisemblablement rien, et ce ne sont pas les visions procurées et les états engendrés qui l’éclaireront sur le sujet. » Jean-Luc Mercier*

« La botanique est l'art de dessécher des plantes entre des feuilles de papier buvard et de les injurier en grec et en latin. » Alphonse Karr, romancier journaliste (1808-1890)

Avec poésie et philosophie, des mots pour évoquer les plantes

« Convaincu du néant de tout, il reste délicieux de s'attendrir sur la fragilité des roses. » Maurice Chapelan, journaliste essayiste (1906-1992)

« Une rose d'automne est plus qu'une autre exquise. » Théodore Agrippa d'Aubigné, écrivain poète ((1552-1630)

« Vous vous plaignez de voir les rosiers épineux. Moi, je me réjouis et rends grâce aux dieux que les épines aient des roses. » Alphonse Karr, romancier journaliste (1808-1890)

« Le blé, le seigle ou l’avoine ne sont pas des rebelles. Ils n’ont pas l’affront de repousser, de conquérir le sol par le dessous. La guillotine fait ici œuvre totale : quand on coupe ce qui est au dessus, on tue ce qui est en dessous, et l’affaire est réglée. Voyez que ce n’est pas de l’herbe ! » Jean-Luc Mercier*

« Il est d’étranges soirs où les fleurs ont une âme. Albert Samain, Au jardin de l’Infante - 1893

« Et si l’arbre existait parce qu’il est seul, dans l’immensité de son Règne, à pouvoir signifier à l’homme l’existence du végétal ? » Jean-Luc Mercier**

Le silence des plantes, pensées pour la vie végétale

« Le paradoxe de l’animal bruyant face à la plante muette, de l’homme agité devant l’arbre inanimé, des cris de manifestation d’une vie contre les silences d’une autre existence ! » Jean-Luc Mercier**

« L’arbre a le pouvoir de disparaître sous nos coups sans se tordre de douleur, sans hurler . Il nous épargne tout ce que l’animal nous impose dans sa souffrance à la mort. Il nous exonère de la culpabilité, nous dispense du repentir. Par sa manière même de mourir, l’arbre nous fait la grâce de son indicible grandeur. » Jean-Luc Mercier**

« Nul être ne peut mieux, aux regards des hommes, lier la terre et le ciel, l’eau et l’air, l’énergie et l’immobile silence, avec autant de plénitude que l’arbre. » Jean-Luc Mercier***

« Y a-t-il une oreille assez fine pour entendre le soupir des roses qui se fanent. » Arthur Schnitzler, écrivain médecin (1862-1931)

Du même auteur :

« Bouquet de fleurs, exhibition sexuelle et intimité des plantes »

« Le mystère des racines, plante côté terre et ignorance humaine »

« Je cherche la plante idéale, l’arbre parfait, où les trouver ? »

« Je cherche une plante rare, où trouver la bonne pépinière »

_________________________

* « Réflexion sur l’herbe et l’homme, bonne et mauvaise herbes »

** « Réflexion sur l’arbre et l’homme, hommage à la plante »

*** « L’arbre et la mort, réincarnation et immortalité »

1 et 2 - Bernard de Fontenelle – La Bibliothèque Numérique Universelle

(1) Bernard Le Bouyer de Fontenelle, in Choix d’éloges français les plus estimés III Éloge de Tournefort – 1708

(2) Bernard Le Bouyer de Fontenelle, Éloge des Académiciens Éloge de Fagon - 1740

Sur le même sujet