Mettre en valeur les œuvres d'art chez soi, comment faire ?

Présenter une œuvre d'art dans la maison ou l'appartement, mettre en valeur tableaux, objets d'art ou sculptures, nécessite le respect de certaines règles.
231

Investir dans une ou plusieurs œuvres d’art est incontestablement la plus gratifiante façon de s’offrir un décor d’exception ! Reflet profond d’une personnalité, d’un trait de caractère ou d’un goût plus ou moins éclectique, sculptures et objets d’art, tableaux ou photographies d’art doivent pourtant être mis en scène de manière particulièrement soignée pour que l’art prenne alors toute la place qui lui revient dans le logement (*). Pour une œuvre d’art en extérieur, jardin, cour, parc… lire l’article Des œuvres d’art au jardin, comment les mettre en valeur ?

L’œuvre d’art dans l’habitat : les pièges à éviter

Une création artistique n’est pas un objet de décoration ordinaire et en ce sens ne peut pas occuper n’importe quelle place chez soi. Il est absolument nécessaire de bien en connaître la nature des matériaux et leur mise en œuvre pour lui offrir la place la plus apte à la conserver dans les meilleures conditions et le plus longtemps possible. La majorité des œuvres d’art apprécient grandement d’être présentées dans un lieu aux conditions d’ambiance stable, sans agression particulières.

En ce sens, il faut proscrire tous les lieux à fortes variations de températures et de taux d’humidité, tout exposition aux lumières trop forte et surtout celles soumises au rayonnement direct du soleil, et tout espace exposé à de fortes chaleurs, à des graisses et des polluants divers (pièces enfumées, produits d’entretiens ou parfums d’ambiance chimiques…). Dans une salle d’eau ou de bain, seules les sculptures de pierre et les céramiques peuvent y trouver place. La cuisine est une pièce à proscrire ; la proximité de radiateurs et les zones étroites de passage fréquent aussi. Attention aussi à la poussière dans les habitats anciens notamment. Toutes les œuvres ayant pour tout ou partie une nature organique (soie, bois, cuir…) sont plus sujettes à altération organique (moisissures, levures, insectes…) que les œuvres minérales (terre, pierre, plâtre…). Mais les grandes variations thermiques sont tout autant susceptibles de faire craqueler une toile, de fissurer un plâtre, de fendre un bois que d’altérer une patine. La cheminée est un des pires lieux pour accrocher un tableau ou exposer une sculpture !

Pour qui souhaite construire, l’astuce consiste d’indiquer à l’architecte l’envie d’exposer des œuvres d’art dans l’habitat ; celui-ci pourra intégrer cette contrainte en proposant des murs et espaces bien adaptés.

Comment mettre en valeur une œuvre d’art chez soi ?

L’artiste est certainement la première personne à même de conseiller sur l’ambiance la plus propice à l’objet d’art. Cette démarche est souvent intégrée par lui dans la conception de son œuvre. Observer les mises en scène des objets dans les musées, les expositions, les galeries d’art, ou tout autre lieu de présentation au public est aussi une fantastique source d’inspiration.

Sauf à faire appel aux conseils d’un décorateur d’intérieur confirmé trois grandes possibilités sont à retenir pour intégrer une œuvre chez soi : la conformité de style, la neutralité, ou la rupture en contraste. Dans le premier cas, c’est l’ambiance générale d’une pièce qui guide la nature de l’œuvre que l’on y intègre, où l’inverse… à la manière dont procédait Ephrussi de Rothschild qui « construisait » autour de l’œuvre ! À œuvre romantique, ambiance romantique par exemple. Dans un intérieur sans style très défini, le second cas est particulièrement adapté. Placer l’œuvre d’art dans un décor neutre : l’œuvre seule est le décor ! La troisième possibilité consiste à jouer les oppositions, un bon principe en décoration : le très ancien avec le très contemporain, le bois face à la pierre, la pierre face au verre, le tableau coloré et travaillé sur mur de béton brut…

Une œuvre, des œuvres, petits et grands espaces !

Une pièce peut être totalement habitée par une œuvre d'art, pour autant que l'on sache la mettre en valeur. Doit-on choisir une œuvre en fonction de l’effet qu’elle doit produire ? Pas forcément, car l’art est avant tout affaire de coup de cœur. Sachant aussi qu’il est préférable de repeindre un mur pour l’adapter à l’œuvre plutôt que de choisir une œuvre « qui pourrait aller avec le papier peint de la pièce » ! Par contre, la taille de l’ouvre nécessite le respect de quelques règles.

A grande œuvre, solitude et grand espace : Plus une œuvre est grande (tableau ou sculpture) plus il lui faut de la place pour pouvoir être admirée de loin ; plus la solitude la met aussi en valeur. Seule, elle fait tout le décor, dans de grandes pièces, de grands volumes.

Regroupement pour les petites œuvres : sauf à surprendre en isolée dans une petite niche ou un lieu insolite spécifiquement étudié à cet effet, une petite œuvre d’art gagne à rejoindre la proximité d’autres petites œuvres. Idéal pour les petites pièces, les couloirs… le mur de tableaux ou les cubes piédestaux pour diverse petites sculptures. C’est une incitation au rapprochement pour les admirer. Par contre, l’œuvre d’art ne se marie jamais aux bibelots.

  • Autres points fondamentaux pour réussir la présentation d’une œuvre : l’éclairage et la lumière. Lire à cet effet : Réussir l’éclairage d’une œuvre d’art pour la mettre en valeur.
________

(*) avec les informations des sites brico-deco.net/ et www.hausinfo.ch

Sur le même sujet