Papa Cro-Magnon et maman Neandertal… c'est tout moi !

Eyzies (France) et Néanderthal (Allemagne) ont chacun accueilli une espèce humaine du Paléolithique dont nous sommes les descendants.
21

Entre «l'homme descend du singe» et «nos ancêtres les Gaulois», il y a ces hommes du Paléolithique: deux espèces de la dernière période glaciaire qui se sont plus que côtoyées.

Laissons parler un homme moderne interviewé dans la rue qui, comme nous, a quelques gènes de l’une et beaucoup de l’autre*.


Mon cromagnoïde de papa, bien connu aux Eyzies

Village périgourdin en vallée de la Vézère, les Eyzies est une capitale mondiale de la préhistoire, avec ses maisons blotties entre rivière et parois rocheuses de calcaire du crétacé supérieur (il y a 100 à 65 millions d'années). C’est là que vécut mon père.

Les falaises, rongées, évidées et creusées par les glaciations tertiaires, forment des abris et grottes (1). La famille de mon père — 3 squelettes d’hommes, 1 de femme et 1 d’enfant — fut découverte dans le trou de roche ( cros , en occitan) de l’ermite Magnon en 1868. Voilà pourquoi papa est Cro-Magnon . Les scientifiques l’ont nommé Homo sapiens sapiens , le très sage (2) ! On se demande d'où leur est venue cette idée ! Pas en regardant toutes les bétises que le dit sapiens réalise au quotidien sur "sa" planète en tout cas ! Disons que si de mon père, j’ai bien hérité le côté Homo , pour ce qui est de sapiens sapiens , j'ai quand même quelques doutes !

Suite à la rumeur d’un projet de construction d’hôtel — Hôtel Cro-Magnon à 500m au nord des Eyzies — papa a rejoint d’autres familles dans un abri sous roche de standing, sur l’autre rive de la Vézère, le célèbre Grand Abri de la Gorge d’Enfer, un des plus vastes d’Europe avec ses 1600m2 habitables.

Il ne pouvait savoir qu’un de ses enfants sculpterait un magnifique saumon sur la voûte de l’Abri du Poisson, à trente mètres de là, 10 000 ans après lui: une œuvre unique, de réputation internationale (3).


Ma néandertalienne de mère, célèbre à Néanderthal**

Et oui, l’Europe avant l’heure ! L’entente franco allemande façon Paléolithique.

En 1856, fut découvert un crâne et quelques débris de squelettes, appartenant à la famille de ma mère, en Allemagne, à Néanderthal près Dusseldorf. Homo neanderthalensis était aussi présent en Dordogne, comme à la Ferrassie (8 km à l’Ouest des Eyzies), là où vivait maman.

C’est il y a 30 001 ans, au cours d’une chasse au mammouth (de temps en temps, ça changeait du renne, du bœuf musqué et du bison), que père et mère se sont croisés dans la steppe froide du plateau : la troupe de mammouths au centre, la famille néanderthalienne à l’ouest, la famille cromagnoïde à l’est. Chaque tribu tua son animal. Au moment du repas, c’est le doux fumet du mammouth rôti de maman qui a excité les narines de papa. Malgré l’aspect rustre de ma mère, sa petite taille et son crâne dolicocéphale, eu égard à la haute stature et aux traits fins du père, avec son crâne très semblable au mien (1), papa fut séduit par les talents de cette femme; pour ne pas renier sa réputation d’homme, il ne put au final terminer le repas sans une petite aventure exotique***... pour voir.

Ah, ces Allemandes !



L’héritage de Cro-Magnon et mon petit côté Neandertal

« Neandertal n'a pas disparu.. il est en nous ! » peut on lire sur le site Hominidés, les évolutions de l’homme .

Et dire qu’on voulait me faire croire que je suis né sous X du côté de ma mère en m’attribuant le seul héritage cromagnoïde de mon père !

Il fallut attendre que La revue Science publie le 7 mai 2010 le résultat des importantes études de l’équipe de Svante Pääbo — Institut Max Planck de Leipzig — sur le génome de l’homme de Neandertal comparé à l’ADN de cinq humains actuels originaires d’Afrique, Afrique de l’ouest, France, Chine et Papouasie Nouvelle-Guinée, pour obtenir cette première conclusion: il y a 4% de Neandertal en nous. Chouette, je suis aussi néanderthalien, alors que, gamin, j'avais appris à l'école que Néanderthal était une espèce disparue sans laisser de trace. J'en doutais un peu, sans doute que mes gène s'agitaite en moi ce jour là !

4 % c’est peu, mais quand on sait de quoi nous avons hérité, c’est beaucoup: « Parmi ces gènes qui auraient conféré un avantage à l’homme moderne au cours de l’évolution, plusieurs concernent la cognition (apprentissage, relations aux autres…) et le métabolisme » écrit Cécile Dumas sur Sciences et Avenir  en mai 2010 , analysant ce que les néandertaliens nous auraient génétiquement légué. Relations aux autres !!! Voilà pourquoi je vous raconte mon histoire aujourd’hui.



Papa a-t-il tué maman? 

Pourquoi maman a disparu voici 30 000 Ans, juste après ma naissance?

De nombreuses hypothèses sont émises par les «polices» scientifiques du monde entier pour comprendre la mort subite de ma mère et par là même de son espèce : infériorité de Néandertal, concurrence dans l'espace vital, génocide, alimentation limitée, fuite devant sapiens , épidémie mortelle, intégration par croisement avec Cro-Magnon, évolution démographique négative, problème climatique...

Après analyse de ces hypothèses, le site Hominidés propose la conclusion provisoire suivante: « il n'est plus question de trouver une seule explication (…). Modifications du climat et de la faune, arrivée de sapiens, avancées technologiques, démographie en berne de Neandertal font certainement partie de l'explication globale. C'est certainement l'accumulation de plusieurs raisons qui ont réussi à décimer Néanderthal... ».

Finalement... ça me va. Moi qui peste après les racistes et les intolérants, sur ce coup-là... Papa ! maman ! Souvenir et chapeau bas... vous avez inventé l'entente inter raciale.


_____________________________

* L’auteur, gestionnaire de quelques sites préhistoriques dans les années 1970 aux Eyzies, s’est autorisé cette petite histoire franco-allemande, en appuyant le fond du sujet sur les travaux d’éminents spécialistes.

- (1) - Sur LA PRÉHISTOIRE et sa capitale LES EYZIES , J. Maury, Ed. Les Arts graphiques du Centre, Limoges 1949

- (2) – LES EYZIES et la vallée de la Vézère , L. Casalis Peyrony, Ed. Bousquet & fils, Périgueux 1970

- (3) – GORGE D’ENFER aux Eyzies, sur les traces de l’homme préhistorique , J. Leclerc, Ed. Pierre Fanlac, Périgueux 1974

** Neandertal, Néandertal ou Néanderthal sont admis.

*** En fait, les chercheurs suggèrent « que les croisements entre les premiers hommes modernes et les néandertaliens ont eu lieu bien après avoir quitté l’Afrique mais avant de se disperser en Europe et en Asie. C’est au Moyen-Orient, il y a 50.000 à 100.000 ans, que les deux branches humaines se seraient mélangées » indique Cécile Dumas.


Sur le même sujet