Végétal et politique: arbres emblématiques des pays du monde

L'arbre, plante symbole de toute la culture ou l'histoire d'un peuple, s'affiche parfois aux yeux du monde sur un drapeau. Inventaire politico-botanique
111

Quoi de plus ostentatoire pour un pays que son drapeau ? Quand le végétal y est imprimé, le lien du pays à la plante est une reconnaissance qui mérite l’attention de tous. Quelle en est la signification ?

Sur les drapeaux du monde, quelques pays affirment ainsi leur attachement à l’histoire, l’économie ou la culture, avec une ou plusieurs plantes. Tour du monde et explications.

Un acajou sur le drapeau du Belize

Seul drapeau national à présenter des êtres humains, il rend aussi hommage à l’arbre acajou, symbole de l’industrie de l’ancien Honduras britannique. Un arbre, mais aussi 50 feuilles d’acajou pour entourer les armoiries, pour rappeler la création du Parti chrétien-démocrate en 1950, premier élu lors du mouvement d’indépendance du Honduras.

Sub umbra floreo: «Je m'épanouis à l'ombre de ». Peut-on imaginer plus belle alliance entre l’homme et la nature, l’homme et l’arbre ? C’est la devise inscrite sur le drapeau, sous les hommes ouvriers, eux-mêmes à l'abri sous l’acajou (il existe plusieurs espèces d'acajou).

  • L’arbre du drapeau bélizéen est un Swietenia macrophylla , l'acajou du Honduras.
  • Belize : 22 966 km2 et 314 522 habitants en 2010. Situé en Amérique centrale, face à la mer des Caraïbes.

Bananier, canne à sucre et palmier sur le drapeau des Fidji

Si la très symbolique colombe blanche présente sur le drapeau semble comme une utopie eu égard à l’instabilité permanente de ce minuscule État, les plantes symboliques représentent les principales productions agricoles de l’archipel.

  • La canne à sucre est S accharum officinarum , le bananier est l’une des nombreuses variétés du genre Musa , mais le palmier reste d’espèce indéterminée.
  • République des Îles Fidji : 18 270 km2 et 837 271 habitants en 2007. Archipels à 1500 kms à l’est de la Nouvelle-Calédonie, dans le Pacifique.

Le cèdre, célèbre sur le drapeau du Liban

Le cèdre du Liban est emblématique de ce pays. Dans ce territoire où la végétation méditerranéenne ou sub-désertique est souvent basse, l’arbre grand et majestueux y est vénérable . Il est d’ailleurs devenu au cours du temps le symbole de la paix, de l’immortalité et de la tolérance, et est utilisé comme tel par les chrétiens maronites depuis le XVIIIe siècle. Mais la valeur de son bois a failli le mener à l’extinction. Il est rare dans le pays actuellement, mais bien planté pour l’ornement dans le monde entier.

  • Cèdre du Liban : Cedrus libani
  • Liban : 10 452 km2 et 4 125 247 habitant en 2010. Situé entre la Syrie et Israël, sur la côte méditerranéenne.

Érable à sucre, juste une feuille sur le drapeau du Canada

L’érable est le symbole fort de l’hommage à la nature au Canada. Ce pays est un des premiers au monde à avoir développé une véritable politique de respect de l’environnement.

Les Indiens de l'Amérique du Nord, bien avant l'arrivée des colons européens (en 1534 avec Jacques Cartier), avaient découvert les propriétés comestibles de la sève d'érable qu'ils recueillaient chaque printemps.

Véritable patrimoine pour les Canadiens, l’érable est aussi un élément clé dans les spectaculaires colorations de feuillages du célèbre été indien.

  • Érable à sucre : Acer saccharum
  • Canada : deuxième plus grand pays du monde après la Russie en superficie 9 984 670 km2, et 34 019 000 d’habitants en 2010. Occupe toute la partie nord du continent nord-américain.

Le figuier de Barbarie du drapeau mexicain

Appelé nopal au Mexique, le figuier de Barbarie est un cactus comestible très présent et cultivé. Mais il s’agit aussi d’une plante sacrée pour plusieurs peuples d'Amérique centrale ; la forme de cette plante (“peyotl” ou “hicouri”) symbolise “l'Oeuf du Monde”.

Ce sont dans les armoiries apposées sur le drapeau qu’il est mis en valeur. Ce symbole du cactus, vieux de plus de 700 ans, trouve ses racines dans la légende aztèque de la fondation de Mexico.

  • Figuier de Barbarie : Opuntia ficus-indica
  • Mexique : 1 972 550 km2 et 112 322 757 d’habitants en 2010. Principal pays d’Amérique centrale.

Fromager ou kapokier, l’arbre du drapeau de la Guinée équatoriale

Le fromager est un grand arbre célèbre sous les tropiques. Il fut sûrement introduit en Guinée, depuis les Antilles ou l’Amérique du sud, lors des grandes périodes de trafic négrier. Mais l’arbre est bien installé dans cette partie de l’Afrique.

Un géant protecteur aux multiples usages : pirogues, rembourrage et isolant avec la bourre du fruit (le kapok), huile, savon naturel, usages en pharmacopée…

  • Kapokier : Ceiba pentendra
  • Guinée équatoriale : 28 051 km2 et 616 459 habitants en 2008. Situé sur la côte atlantique de l’Afrique centrale.

Palmiste royal sur le drapeau de Haïti

Le Palmiste est un emblème de pureté, d’éternité, de sciences et de routes astrales. En Haïti, il symbolise la puissance, la liberté, et il est historiquement très important dans la littérature où il tient une place de premier plan dans la légende du vaudou haïtien.

Le palmiste est d'ailleurs surmonté du bonnet de la liberté.

  • Palmiste : Roystonea regia , le palmier royal, reconnaissable à son stipe (tronc) bombé à mi hauteur, est un des nombreux palmiers nommés « palmiste » dans le monde.
  • Haïti : 27 750 km2 et 9 923 243 habitants en 2009. Île des Grandes Antilles.

Quinquina, l’arbuste à quinine sur le drapeau du Pérou

Au côté de la vigogne, animal andin qui produit la meilleure laine du monde, l'arbre de quina – ou quinaquina. qui produit la quinine - symbolise le règne végétal et les propriétés médicinales des plantes. « L'écorce du Pérou », nom donné à la quinine, s'est imposée, depuis le XVIIe siècle, comme le traitement des fièvres intermittentes et particulièrement du paludisme.

  • Quinquina : Cinchona officinalis
  • Pérou : 1 285 220 km2 et 29 180 899 habitants en 2008. Situé près de l’équateur, sur la côte pacifique de l’Amérique du sud.

Feuillages symboliques

Pour finir le tour du monde, voici les pays qui utilisent la symbolique des plantes sur leur drapeau, comme moyen d’affirmer leurs valeurs et leur puissance.

  • Blé, épis et gerbes : richesse, union de régions / Afghanistan - Venezuela
  • Chêne, feuilles : la force, la puissance / Saint-Marin
  • Laurier, feuilles et parfois graines : la gloire (militaire) / Équateur - Saint-Marin - Venezuela
  • Olivier, rameau feuillé et parfois fruits : la paix, l’espoir et la réconciliation / Chypre - Érythrée - Paraguay - République Dominicaine - Venezuela
  • Palmier, palmes : la paix / Équateur - République Dominicaine.

Sur le même sujet