Saint Exupéry : Lettre à un otage et autres mystères sur sa vie

L'auteur du Petit Prince a écrit la préface d'un livre...non publié. Ainsi naquit Lettre à un otage mais trois autres mystères concernent la fin de sa vie
24

Comment naquit ce roman ?

Un roman imprévu

Dans cette lettre, Antoine de Saint-Exupéry écrit à un ami, Léon Werth et s'adresse, à travers lui, à toute la France occupée. Une édition paraitra aux Etats Unis en 1943 mais l’édition française de Gallimard ne paraitra qu’en Décembre 1944, quelques mois après la disparition de l’auteur.

Françoise Gerbod, dans l’extrait de la notice de Lettre à un otage , résume ainsi l’ouvrage : « On ne saurait imaginer plus belle déclaration d'amour. Seule la pensée de Léon Werth vivant dans son village de France peut lui donner corps. Seule son amitié peut faire qu'il ne soit plus un émigrant, mais un voyageur. C'est le thème central de Lettre à un otage. L'émigrant n'a plus de racines. Le voyageur, même s'il se trouve temporairement hors des frontières de son pays, reste orienté vers lui par toutes ses affections ».

La Lettre à un otage se fonde sur des moments réels de la vie de Saint-Exupéry : son passage au Portugal en décembre 1940, son séjour au Sahara, ses reportages en Espagne au cours de la guerre civile, sa situation aux États-Unis.

Un roman plein d'humanité

En six courts chapitres, le texte d’une vingtaine de pages, écrit de façon poétique, mêle des références à son amitié pour Léon et son profond attachement à son pays.

Pour l’auteur, seuls comptent pour l’homme la vie intérieur et le sourire vers l’autre.

C’est un appel à tous ceux qui, épris de liberté, refusent de subir.

Un texte d'une rare actualité qui mérite d’être lu ou relu par tous les admirateurs de l’auteur.

Morceaux choisis

L’essentiel est de vivre pour le retour.

L’homme est gouverné par l’Esprit. Je vaux dans le désert ce que valent mes divinités.

Respect de l’homme !... Là est la pierre de touche.

Un sourire est souvent l’essentiel. On est payé par un sourire.

Si je diffère de toi, loin de te léser, je t’augmente.

Nous sommes tous de France comme d’un arbre.

C’est toujours dans les caves de l’oppression que se préparent les vérités nouvelles.

(Le texte finit ainsi :) Il n’est pas de commune mesure entre le métier de soldat et le métier d’otage. Vous êtes les saints.

Quelques mystères entourent la fin de sa vie, trois méritent de s’y attarder.

Saint Exupéry à la place de De Gaulle ?

Il semblerait que les américains et en premier leur président Roosevelt aient été très hostiles envers De Gaulle, préférant le Général Giraud, voire carrément Pétain.

Le fait est que les Etats Unis ne tolèreront De Gaulle que grâce à l’intercession de Churchill.

Lors de son appel radiophonique de 1942 depuis New York, Saint Exupéry lance : « Français, réconcilions nous pour servir. » mais il fut incompris car il était trop tard et le temps était celui de l’affrontement général, pas des compromis.

Le magazine Epok de mars 2000 cite les archives américaines récemment ouvertes : les services secrets américains auraient envisagé de pousser l’écrivain nouveau venu en Amérique en lieu et place du Général De Gaulle.

Le voyage aux Etats Unis marquera la reconnaissance mondiale de Saint Exupéry comme écrivain… mais pas comme résistant.

Il fut également approché par un espion

Saint Exupéry espion ?

Autre mystère : l’espion russe Mikhail Kolstov contacte Saint Exupéry. Est-ce leur passion commune pou l’aviation ou une volonté de collaborer avec les soviétiques ? A cette époque l’espion soviétique approche tous ceux qui peuvent servir la Russie d’une manière ou d’une autre.

Cité par Vladimir Fédorovski dans son livre le Roman de l’espionnage , cette révélation a de quoi surprendre ; en fait l’agent de Staline contactait tous les sympathisants communistes, principalement les intellectuels comme Aragon et son épouse et au-delà tous les antis fascistes.

En commun ils ont assurément d’avoir connu la guerre civile espagnole (Saint Exupéry dira : « Là bas on fusille comme on déboise » lors d’un reportage en 1936) mais croire que notre écrivain ait eu de la sympathie pour le régime soviétique serait très étonnant …

Sur ordre de Staline, Kolstov jugé trop indépendant, fut fusillé.

Dernier mystère : sa disparition.

Une disparition étrange

Une chose est certaine : Saint Ex disparait ne mer au large de Marseille le 31 Juillet 1944.

Abattu par un aviateur allemand ? Une défaillance mécanique ou une erreur humaine car à cette époque il est déclaré en mauvaise santé ?

La question du suicide s'est également posée : malade et déprimé, aurait-il voulu finir en beauté?

Dans l’article de WIkipédia consacré à l’auteur plusieurs pistes sont évoquées y compris celles d’allemands « repentis » qui auraient déclaré l’avoir abattu mais rien de vraiment convaincant et aucune preuve réelle.

Sa gourmette a été retrouvée en 1998 et deux annéees plus tard des morceaux de son appareil, un P-38 Lighning, au large de Marseille.

Il déclarait quelques temps avant de disparaitre : « Si je suis descendu, je ne regretterai absolument rien. La termitière future m’épouvante. Et je hais leur vertu de robots. Moi, j’étais fait pour être jardinier.»

Prémonition ?

L’esprit de Saint Ex plane encore

Son œuvre lui survit et concernant Le Petit Prince, paru après sa mort en 1945, on estime à 80 millions d’exemplaires sa diffusion mondiale.

Comme tous les grands écrivains, il est immortel, et il attire à lui des générations de lecteurs hétéroclites : en culotte courte pour Le Petit Prince et de tous âges pour ces autres romans.

Une dernière citation de Terre des hommes : « Seul l’esprit, s’il souffle sur la glaise peut créer l’homme. »

Une simple conclusion : Merci.

Sur le même sujet