">
user_images/207464_fr_img0074a.jpg

JÉRÔME HUET

Publié dans : Les articles Culture de Jérôme Huet

Miles Kane, "Don't Forget Who You Are"

Deuxième album solo du chanteur et compositeur anglais, dans la même veine pop/rock que son brillant premier opus.

Classique immédiat

Avec "Colour Of The Trap" , son premier album solo paru en mai 2011, Miles Kane frappe un grand coup: des pop songs imparables comme "Inhaler" ou "Come Closer" , sous influence évidente Lennon /T.Rex, font sonner le disque comme un classique immédiat, rempli de bijoux sonores digne des meilleurs singles sixties.

Loin d'être un coup d'essai, "Colour Of The Trap" apparaissait au contraire comme l'aboutissement d'une carrière déjà bien remplie et riche en expériences diverses.

Britpop

Né le 17 mars 1986 près de Liverpool, Miles Kane est très tôt marqué par le mouvement britpop qui contribue au rayonnement de la culture anglaise dans la deuxième moitié des années 1990: des groupes très populaires comme Blur ou Oasis, aux côtés d'artistes aussi divers que Danny Boyle ou Alexander Mc Queen, semblent faire revivre la folie créatrice qui s'empara du pays dans les années 1960; et on peut légitimement penser que ce nouvel essor créatif, qui termina les années Thatcher/Major au lance-flamme pour porter Tony Blair au pouvoir, a surtout eu pour principale conséquence de biberonner la génération née dans les années 1980 à son sein.

Aussi le tout jeune Miles Kane, 12 ans en 1998, décide-t-il de se mettre à la guitare. Il écoute donc ses contemporains, bien sûr, comme The Coral et The Zutons, mal connus en France mais très populaire du côté de Liverpool, mais il n'oublie surtout pas de s'intéresser aux grands anciens des années 1960, Stones et Beatles en tête.

The Rascals

Après un passage épisodique dans un premier groupe, The Little Flames, Miles Kane passe aux choses sérieuses en mettant sur pied The Rascals en 2006.

Le groupe tourne beaucoup, en particulier en première partie des excellents Artic Monkeys; ce qui marquera une étape cruciale dans la trajectoire personnelle et professionnelle de Kane: Alex Turner, de son état chanteur et guitariste des Artic Monkeys, devient rapidement ni plus ni moins que son meilleur ami.

Coup de maître

Les deux garçons s'entendent si bien qu'ils mettent en place un groupe éphémère, The Last Shadow Puppets, qui met tout le monde k.o. avec un premier et seul essai à ce jour.

Naviguant entre rock, pop et des influences plus osées comme le country western, "The Age Of the Understatement" est un coup de maître paraissant au coeur de l'été 2008.

Celui-ci installe donc le nom de Miles Kane dans la cour des grands songwriters et lui offre un boulevard qu'il saura occuper de façon magistrale trois ans plus tard avec la parution de son premier effort solo.

"Don't Forget Who You Are"

Après un album aussi loué et remarqué que "Colour Of The Trap" , le piège est bien sûr de ne pouvoir réitérer le tour de force.

Qu'en est-il donc de ce tout nouveau "Don't Forget Who You Are" paru le 03 juin?

Avec Alex Turner présent sur la majorité des titres, l'ex duo des Last Shadow Puppets lâche la bride à la créativité et à l'énergie: entre pop/rock de tradition très anglaise et influence américaine (on entend beaucoup d'échos à la musique surf des années 60 et au guitariste Link Wray), "Don't Forget Who You Are" aligne dès la première écoute au moins autant de tubes potentiels que son prédecesseur.

"You're Gonna Get It", "Give Up", "Taking Over", "Bombshells" ou le morceau titre, pour ne parler que des titres les plus immédiatement mémorisables, racés et fédérateurs, devraient donc une fois de plus séduire branchés, grand public et amateurs de sons pointus.

La liste des participants à l'album comprenant certaines idoles et influences de jeunesse de Miles Kane, comme Paul Weller ou l'ex XTC Andy Partridge, peut être perçu comme un passage de témon symbolique: avec ses compos imparables, son jeu de guitare compact et explosif et son accent de pilier de pub dans la plus pure tradition lad d'un Liam Gallagher, Miles Kane prouve à qui en doutait encore que le monde et l'avenir lui appartiennent.

À propos de l'auteur

user_images/207464_fr_img0074a.jpg

JÉRÔME HUET

Formateur en Anglais et Français Langue Etrangère, j'enseigne
  • 110

    Articles
  • 4

    Séries
  • 0

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!