La réconciliation

Le sacrement de la réconciliation est une grâce pour les chrétiens. Un moyen de se rapprocher du Christ un peu plus et de vivre son vivre son salut.
5

En février ou mars, selon les années, les chrétiens rentrent dans la période du Carême avec les Cendres. Pour se préparer à ce temps de pénitence, ils font la démarche du sacrement de réconciliation. Celui-ci appelle à une conversion pour se rapprocher du Christ. L'objectif de ce sacrement n'est pas en soi, de confesser ses fautes, mais de demander pardon au Père pour l'éloignement eu avec Lui.

Un peu d'histoire.

La question qui peut se poser, est de savoir pourquoi se confesser puisque les péchés sont effacés avec le Baptême. Le sacrement de pénitence n'a pas pris forme tout de suite. C'est au temps des persécutions que la question du pardon des péchés s'est posé. Lorsqu'un chrétien, au IIIe siècle, reniait sa foi pour avoir la vie sauve, il était excommunié de sa communauté. Et parce qu'il est impossible à l'Homme de ne pas pécher, l'Église s'est vue dans l'obligation d'instituer ce sacrement.

Les Pères de l'Église.

Avec le temps, les Pères de l'Église ont comprit que le Bâptême retirait le pêché originel mais que ses conséquences sont présentes dans chacun. Les péchés de l'Homme sont une rupture entre lui et Dieu. Le sacrement de pénitence est le moyen de renouer la relation avec le Très-Haut.

Aimer par Dieu.

Le sacrement de réconciliation commence en principe par l'écoute de la Parole de Dieu qui dit au pénitent qu'il l'aime. De manière générale, la Parole n'est pas lu lorsque la confession est individuelle, mais elle est présente lors des célébrations pénitentielles. Après avoir pu entendre ce que Dieu a voulu lui dire, le pénitent peut avouer sa faute, ses manquements sans écrasements. Énumérer ses péchés produit une reconnaissance des libérations réaliser en quelques mots. Cela devient source de joie.

Le pardon de Dieu .

La réconcialiation comporte une troisième étape. La plus importante: la parole de l'Église et le pardon. Cette parole est faite d'écoute et permet un discernement sur les péchés commis, pour réaliser une réparation et un rapprochement de la rupture avec Dieu. Puis la parole sacramentelle vient: Dieu pardonne avec joie. Cette parole s'accompagne de l'imposition des mains qui permet au

pardon et à la tendresse de Dieu d'exister dans l'humanité du pénitent.

Le don de Dieu.

Le sacrement de réconciliation qui est un retour dans une communion, un retour dans le corps de l'Église, est également un re-créateur. Cela signifie qu'il donne la grâce au pénitent de devenir à ce qu'il aspire à être. Il signifie qu'il efface le péché et qu'il gagne en amour. La réconciliation est un don de Dieu.

Sur le même sujet