La mogette et le Beaujolais nouveau : un mariage de saveurs

Le Beaujolais nouveau vient d'éclore et la mogette de Vendée obtient l'Indication géographique protégée. De quoi oser un mariage des saveurs original !
10

Pour les amateurs de saveurs, et alors que la gastronomie française vient de trouver sa place au patrimoine immatériel de l’UNESCO il y a quelques jours, voici une idée de recette entre Beaujolais nouveau et la mogette de Vendée.

Cuvée 2010

Comme chaque année, il est davantage attendu pour l’aspect convivial et chaleureux qu’il véhicule que pour son goût, mais il reste un rendez-vous incontournable et sympathique de la fin d’année. Le Beaujolais nouveau, cuvée 2010, le voici, le voilà. Disponible en magasins et dans les caves depuis la semaine dernière, le Beaujolais de cette année a des saveurs qui se marient bien avec la mogette, entre autres.

Petit retour sur l’histoire du Beaujolais

C’est suite à la décision réglementaire de 1951 autorisant les mises en marchés anticipées et aux caractéristiques du Gamay noir à jus blanc favorisant de goûteux vins primeurs que le Beaujolais nouveau a pris une dimension internationale. Chaque année, le rendez-vous est fixé le troisième jeudi de novembre, à 00h, pour une grande fête populaire dédiée au vin.

La mogette reconnue

Il en est une autre qui se faisait attendre par les amateurs de gastronomie, c’est la mogette de Vendée. Le célèbre haricot, sec ou demi-sec, vient d’obtenir l’Indication géographique protégée enregistrée par le Journal Officiel de l’Union Européenne du 9 octobre dernier. L’INAO (Institut National de l’Origine et de la Qualité) la décrit comme un haricot à la « couleur variant de blanc à vert très clair en fonction du stade de récolte. Sa peau est fine, lisse et brillante. Sa texture fondante est à l’origine de son succès culinaire » .

Une garantie de terroir pour le consommateur

L’Indication géographique protégée limite la culture de la mogette de Vendée à un territoire bien précis : quelques communes du sud du département de la Loire-Atlantique ainsi que sur une grande partie du département de la Vendée à l’exception des cantons du littoral. Elle assure aux consommateurs que les produits portant cette appellation seront issus de ce terroir. En 2009, on comptait seulement 39 producteurs de mogette de Vendée en France.

Comment la cuisiner

Traditionnellement, la mogette de Vendée cuisait de longues heures avant d’être dégustée par exemple avec de l’agneau de Poitou-Charentes. Pour la cuisiner aujourd’hui, un bon moment est encore nécessaire puisqu’il faut faire tremper les mogettes toute une nuit dans une casserole d’eau avant de la faire cuire accompagner de gros cubes de tomates, d’un oignon et de quelques épices.

Comment déguster le vin et la mogette

Le Beaujolais nouveau s’apprécie avec une grande variété de plats, selon les producteurs : charcuteries, fruits de mer, pommes de terre gratinées avec des oignons ou encore tartare de poisson, sans oublier les tripes, boudins et autres andouillettes. Essayez aussi avec du fromage de chèvre et bien-sûr les mogettes de Vendée.

Quelques idées pour les préparer :

Grillées de mogettes

Frottez de l’ail sur une tartine de pain de campagne, puis beurrez-la. Ecrasez les mogettes tièdes, préalablement cuites, sur la tartine.

Mogettes au jambon

Faites cuire les mogettes à l’eau avec un bouquet garni et accompagner-les de jambon de Vendée grillé à la poêle dans du beurre salé.

Pour en savoir plus sur le Beaujolais, visitez ce site : www.beaujolais.com

Pour des idées recettes avec la mogette de Vendée, connectez-vous sur : http://alimentation.gouv.fr/la-mogette-de-vendee-fait-la-fete

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Sur le même sujet