Le premier bus hybride circule à Poitiers

Parce que l'environnement et l'innovation font partie des axes d'évolution des transports en commun, Poitiers joue le jeu et passe à l'hybride.

L’inauguration s’est déroulée le 31 janvier dernier au cœur du rond-point stratégique de la gare de Poitiers dans un froid glacial. La presse, forcément, avait fait le déplacement, les élus aussi et quelques voyageurs passionnés des transports en commun. Le bus hybride n’est donc pas passé inaperçu dans la ville, d’autant plus que les techniciens et ingénieurs d’Heuliez Bus, constructeur du tout nouveau véhicule, avaient fait le déplacement depuis Rorthais (Deux-Sèvres) pour transmettre des explications en direct. Avec un bus mi-gasoil, mi-électrique, le test sera grandeur nature…

VITALIS, ou la Régie des Transports Poitevins

Petit rappel historique. Le réseau de bus de Poitiers, actuellement en statut de régie, compte près de 330 salariés dont environ 220 conducteurs et est doté d’un parc de 120 bus standards ou articulés.

Le réseau poitevin a toujours été volontaire et engagé dans une démarche de transports plus propres, notamment grâce à l’impulsion d’un élu vert, Robert Rochaud, en charge ces dernières années du dossier «transport» avant de passer la main à Jean-Jacques Guérin, élu communiste à la mairie de Poitiers, désormais adjoint chargé des déplacements.

Le parc de bus s’est progressivement équipé de filtres à particules, de bus aux normes Euro les plus en pointe sur les émissions de gaz avant de se lancer dans le GNV (Gaz Naturel pour Véhicules).

Premier bus hybride en ligne à Poitiers

Aujourd’hui, un pas de plus est franchi en matière de préoccupation environnementale et de réduction de la consommation avec le bus hybride GX 427 qui roule depuis le 1er février sur la ligne 1 du réseau poitevin.

Testé par une vingtaine de conducteurs volontaires, ce nouveau véhicule sera expérimenté sur le terrain pendant plusieurs mois avec des échanges permanents avec les ingénieurs d’Heuliez Bus, partenaires de longue date de la Régie des Transports Poitevins.

Heuliez Bus, partenaire depuis plusieurs années

Côté technique, il faut préciser que l’industriel deux-sévrien a lancé en 2009 le développement d’une gamme d’autobus hybrides de type série, disposant d’un système de stockage batteries de technologie Lithium-Ion. Cette traction hybride proposée par Heuliez Bus a déjà été testée en milieu urbain notamment aux Etats-Unis où plus de 2000 bus fonctionnent sur ce modèle.

Cette technologie hybride a été conçue pour répondre aux besoins des environnements urbains exigeants en termes d’efficacité, d’émissions polluantes et de durée de vie. Elle fonctionne selon le principe suivant: le moteur diesel est couplé à une génératrice, également utilisée pour la fonction «stop and start», tourne à une puissance optimisée. Le moteur électrique quant à lui propulse le véhicule et récupère l’énergie cinétique durant les phases de décélération. Enfin le système de stockage de l’énergie fournit la puissance à l’accélération et récupère également au moment du freinage.

Des économies de carburant, de polluants et de bruit

En matière d’impact sur l’environnement, le constructeur Heuliez Bus fournit les résultats espérés: -33% de polluants (NOX) et -24% pour les particules. Pour les économies d’énergie, 20 à 25% de moins sont à attendre sur la facture de gasoil. Enfin, les bruits du bus (pour les voyageurs et pour les piétons à l’extérieur) sont diminués considérablement à l’arrêt grâce à la fonction «stop and start».

Reste donc à voir ce que donnera l’expérimentation en taille réelle. Le premier conducteur a avoir officiellement pris le volant ce 31 janvier dernier parlait déjà d’une «conduite plus souple, sans à-coups, à la fois dynamique et fluide »… Les prochains confirmeront sans doute tout cela.

CONT12

Sur le même sujet