user_images/34305_fr_julie.jpg

JULIE TREVILY

Publié dans : Les articles Histoire de Julie Trevily

La triple alliance aztèque

au XIVème siècle, Itzacoatl, souverain aztèque décide de s'allier à deux autres cités pour développer sa puissance politique et militaire.

Issus de la tribu des Chichimèques, aux mystérieuses origines, les aztèques émigrent dans le bassin de Mexico. Peu considérés, ils ont de grosses difficultés à se faire accepter et sont rapidement réduits à l'esclavage par Culhuacan, souverain des abords du lac Texcoco. Fortement impressionné par les prouesses guerrières des aztèques, le souverain donne sa fille en mariage à leur chef, qui ne trouve rien de mieux à faire que de la sacrifier après d'atroces souffrances pour la changer en divinité guerrière. Très contrarié, le beau-père renvoie les aztèques qui s'installent finalement dans les marécages bordant le lac Texcoco.

Tenochtitlan, capitale aztèque

Le petit village péniblement installé dans le marais insalubre va progressivement prendre de l'importance, surtout après l'installation d'îlots artificiels, permettant d'augmenter les surfaces cultivables et l'apport en gibier frais. Ils conservent par ailleurs leurs compétences guerrières en servant comme mercenaires dans la ville voisine d'Azcapotzalco. Toutefois, ils s'y trouvent peu considérés voire traités avec cruauté et malveillance. Ils finissent par renverser le souverain d'Azcapotzalco grâce à une alliance avec Texcoco, renforcée par la suite par une troisième cité, Tlacopan. Désormais, Tenochtitlan est la capitale aztèque, tant politique et militaire qu'économique.

La Venise des Amériques

Perchée à plus de 2200 mètres d'altitude, la ville est construite au milieu du lac et protégée par des montagnes volcaniques. Le mythe de la ville veut que la tribu se soit installée à l'endroit où un aigle se poserait sur un cactus, que l'on retrouve dans le glyphe de la cité montrant un aigle sur un nopal, dévorant un serpent ou une figue de barbarie. Aujourd'hui, on l'appelle la Venise des Amériques car, comme la Venise d'Italie, elle dispose d'un double réseau de chaussées et de canaux traversés par de nombreux ponts. Les aztèques, très au fait en matière d'irrigation, ont pris soin de construire des digues à la fois pour garder un lien avec la terre ferme, et pour protéger l'eau douce du sud de l'île de l'eau salée du nord.

Une ville majeure dans la société aztèque

Comme dans toute ville aztèque, Tenochtitlan dispose d'une grande place rectangulaire qui permet de faire les sacrifices et autres cérémonies importantes. Mais elle possède également une enceinte sacrée protégeant plusieurs édifices religieux adossés au palais de Moctezuma II, composé de plusieurs bâtiments. Au rez-de-chaussée sont situés tous les bureaux, administratifs et judiciaires permettant de diriger le pays, tandis que le premier étage est réservé au souverain. Moctezuma II a pour caractéristique majeure, relevée par le conquistador Cortès, de ne jamais utiliser deux fois les choses, excepté peut-être pour ce qui est de ses piscines, dispersées dans d'immenses jardins luxuriants. Cortès va par la suite détruire toute une partie de la cité, afin de combattre les cérémonies païennes pour les remplacer par la religion catholique. Pour autant, Cortès étudia et respecta par ailleurs la société aztèque et au travers de ses lettres à Charles Quint, il révèle de nombreux détails historiques très importants. C'est sur les vestiges de Tenochtitlan que Mexico sera érigée, capitale remplaçant une capitale.

Pour approfondir :

Les Amérindiens, Sandrine Mirza, éditions Milan

LA conquête du Mexique, Hernan Cortès, éditions la découverte

À propos de l'auteur

user_images/34305_fr_julie.jpg

JULIE TREVILY

Docteur en sciences de l'information et de la communication
  • 53

    Articles
  • 15

    Séries
  • 0

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!