Comment visiter les îles lors d'un séjour en Polynésie française

Visiter une île inconnue du bout du monde nécessite de se mouvoir une fois sur place. Voyons quelles solutions s'offrent à nous, à Tahiti ou dans ses îles.
85

Si les agences de voyages, tour-opérateurs et autres offices de tourisme ne présentent à leurs clients pas grand-chose d’autre que l’incontournable (mais bien réelle) trilogie vahine-lagon-cocotier, découvrir Tahiti et ses îles ne saurait se concevoir sans pénétrer à l’intérieur de ces terres inconnues.

Donc, une fois installés dans le fare de vos rêves sur une plage idyllique au bord d’un lagon aux bleus improbables, reste à organiser votre découverte de cette île tant rêvée.

Toutes les îles ne se ressemblent pas

Avant toute chose, il faut être bien conscient que, suivant l’archipel et l’île de Polynésie où vous vous trouvez, les problèmes de transports ne se posent pas du tout de la même manière.

Ainsi, dans l’archipel des Tuamotu , la configuration même d’un atoll, ses dimensions et les conditions météorologiques qui y règnent font que le bateau et le vélo y sont les modes de transport les plus adaptés et les plus agréables.

Aux Marquises , la quasi absence de routes bitumées et les reliefs particulièrement accidentés font du 4x4 ou du cheval des modes de locomotion incontournables. Le vélo nécessitant ici un entraînement de vrai champion de la montagne!

Dans les archipels des Australes et de la Société , tout comme à Mangareva (aux îles Gambier) , ce sont les dimensions de l’île et le genre de ballade projetées qui vous imposeront le moyen de transport idéal. Plus l’île est grande et le réseau routier développé, comme à Tahiti, Raiatea ou Bora Bora par exemple, plus la voiture de location s’impose en raison même des distances à parcourir et des reliefs montagneux.

Visiter la Polynésie en vélo

Comme nous l’avons dit plus haut, le vélo est merveilleusement adapté aux îles basses et atolls.

Dans les îles les plus visitées, il y a toujours un ou plusieurs loueurs de vélos, en général installé(s) à proximité des grands hôtels. Ces derniers ne proposent que très rarement cette prestation directement à leurs clients.

Par contre, les pensions de familles disposent en général de bicyclettes, soit en prêt, soit en location.

Cependant, n’espérez pas trouver en location des VTT dernier cri. Ce sont quasiment toujours des engins lourds, sans dérailleur et dans un état très moyen.

Ceci ne pose aucun problème sur un atoll des Tuamotu où le col le plus élevé que vous aurez à franchir culmine au maximum à 1,50 mètre au-dessus du niveau du lagon. Dans une île comme Tahiti ou Nuku Hiva en revanche, des mollets de champions de la montagne vous seront indispensables!

En moyenne, la location d’une bicyclette en Polynésie revient à environ 1.400 Cfp (soit 12€). Mais sans tenir compte des pensions qui vous les prêtent, les prix peuvent aller du simple au double suivant les endroits.

Par contre, ne jamais oublier que les routes polynésiennes sont infiniment plus dangereuses que leurs homologues européennes…

Les îles polynésiennes en deux-roues motorisés

S’il paraît évident qu’il s’agit là du moyen de transport idéal pour visiter les îles de Polynésie française, c’est également celui qu’il est impossible d’utiliser.

En effet depuis une quinzaine d’années, face à un nombre très important d’accidents graves avec les scooters et autres motos de location, cette prestation a presque totalement disparu de Polynésie sous la pression tarifaire prohibitive des assureurs.

Aujourd’hui, sur l’ensemble des cinq archipels, nous n’avons pu recenser qu’un seul loueur de deux-roues motorisés. Il propose quelques scooters à Tahiti et à Moorea.

Par contre, on trouve de plus en plus souvent à la location des voiturettes découvertes équipées de moteur 125 cm3 pouvant embarquer deux personnes.

Exit donc le plaisir de la moto, mais votre sécurité y gagne considérablement, ce qui n’est pas à négliger.

Louer une voiture en Polynésie française

Dans toutes les îles desservies par une ligne aérienne régulière et où existent un ou plusieurs grands hôtels, il y a toujours au moins une agence de location de voiture.

Le plus souvent situés à proximité immédiate de l’aéroport, ces loueurs vous livreront en général sans difficultés la voiture à la porte de votre hôtel où à la descente de l’avion, si vous le désirez.

Cette activité économique étant maîtrisée par les franchisés de deux ou trois enseignes mondialement implantées, les tarifs de location (bien qu’élevés) sont assez homogènes sur l’ensemble des cinq archipels polynésiens.

Il est même possible, à Tahiti, de louer une Rolls Royce et une Cadillac avec chauffeur!

Se faire conduire, c’est mieux…

Dans la quasi-totalité des îles et atolls polynésiens exercent de nombreuses personnes qui vous proposent de vous faire faire le tour de l’île, ou des balades plus ciblées sur les plus grandes des îles, à bord de véhicules 4x4 équipés pour transporter de 6 à 10 personnes.

Certains d’entre eux sont, en plus, d’excellents guides et offrent des prestations en tous points remarquables.

C’est incontestablement la méthode que plébiscitent la plupart des touristes qui visitent la Polynésie. Il est vrai que, compte tenu de la durée en général assez brève des séjours, elle permet de voir l’essentiel dans un minimum de temps.

Elle présente par contre l’inconvénient des activités de groupes et ne laisse aucune place à l’improvisation.

Les routes polynésiennes sont très mal entretenues et dangereuses. Elles sont aussi peu nombreuses et permettent rarement, à part aux Marquises et dans les îles hautes les plus grandes, de faire plus que le tour de l’île.

Tour de l’île qu’il est impossible de ne pas faire au moins une fois sur chacune de celles que vous visitez.

Mais nos îles sont souvent bien petites et le vélo, tellement plus agréable, est largement suffisant pour en découvrir tous les charmes… et sans les polluer davantage qui plus est.

Sans oublier que bien des endroits sont inaccessibles autrement qu'en bateau.

Suivez tout le travail de journaliste de Julien Gué, et bien d’autres choses, en cliquant ici : Tahiti, ses îles et autres bouts du monde

A consulter :

http://www.tahiti-tourisme.pf/home.php?etabid=6

Sur le même sujet