"One Voice" : la défense des animaux sur tous les fronts

Créée et présidée par Muriel Arnal, One Voice a pour objectif de défendre les animaux partout dans le monde et d'informer le public sur leurs souffrances.
12

Parrainée à sa création par Théodore Monod, One Voice s'appuie sur "une éthique vivante, animale, planétaire". Pour elle, tous les êtres vivants peuplant cette planète ont le droit d'y vivre, d'être libres dans un milieu protégé et de ne subir ni tortures ni exploitation.

Au même titre que les humains, les animaux possèdent une "valeur intrinsèque". C'est le principe de "respect égalitaire". Les animaux ne sont pas là pour servir les hommes, ils existent par eux-mêmes et ne doivent pas être considérés par rapport aux besoins de l'humanité.

One Voice mène un combat pour les droits des animaux et pour "changer le regard que porte les humains sur les animaux". L'évolution des mentalités passe par une prise de conscience mondiale du sort terrible reservé aux animaux. Son mouvement "one world, one conscience" aspire à cet éveil général qui modifierait totalement le comportement des hommes pour "réduire l'empreinte nuisible des pratiques quotidiennes de consommation."

Ses moyens d'action

One Voice élabore son argumentation à partir d'études scientifiques qui apportent une crédibilité à ses affirmations, montrant ainsi qu'elle n'agit pas dans l'émotion, la généralisation de quelques cas, ou l'exagération, mais dans le calme et le sérieux.

Elle mène surtout des investigations dans le respect du principe de non-violence qui lui est cher. Effectuées dans des conditions difficiles, souvent en caméra cachée, ces enquêtes permettent d'apporter des preuves en images des maltraitances infligées aux animaux et d'agir grâce à la mobilisation de l'opinion publique choquée par ces vidéos (par exemple, dans les laboratoires sur les tests cosmétiques et les produits ménagers en 2000, au Vietnam sur la viande de chiens et la bile d'ours en 2003, sur les élevages de chinchillas en Croatie et de visons en France en 2003, ou encore dans un centre d'élevage de primates en 2009).

One Voice agit donc par une action directe mais non-violente visant à alerter l'opinion publique par des campagnes d'information réalistes et concrètes. Les images insoutenables, et pourtant réelles, des horreurs subies par les animaux dans tous les domaines, poussent le grand public à se mobiliser et à faire pression sur les autorités et les législateurs.

One Voice mène aussi des actions de terrain, comme la création d'une cellule anti-braconnage en Asie (Forestwatch) avec Wildlife SOS pour protéger les ours des trafics dont ils sont l'objet.

Ses missions

Elles s'organisent en plusieurs grands domaines:

  • la "santé sans torture " implique l'abolition de l'expérimentation animale qui sacrifie des millions d'animaux en Europe chaque année dans des souffrances indescriptibles. En plus d'être immorales, ces expériences sont inutiles car "aucune espèce ne peut servir de modèle biologique fiable pour une autre espèce". One Voice a créé son label "sans cruauté" pour les cosmétiques non testés sur les animaux et milite pour l'adoption de méthodes substitutives que l'association juge plus efficaces, moins coûteuses, et surtout qui épargnent des millions de vies. One Voice réclame aussi l'interdiction en Chine et au Vietnam de l'exploitation des ours dont la bile est censée avoir des "vertus curatives". Capturés dans la nature et détenus dans des fermes concentrationnaires, les ours sont maintenus sans pouvoir bouger, s'allonger ou se retourner dans des cages étroites. Ils survivent dans des conditions atroces, subissent des extractions de bile dont la douleur est au-delà du supportable, au point qu'ils périssent généralement dès la quatrième ponction, ce qui abrège leur calvaire, avant de finir à la boucherie (leurs pattes sont servies en soupe). One Voice tente de sensibiliser les populations locales à ces tortures.
  • les " loisirs et compagnie sans violence ". One Voice demande l'interdiction des animaux dans les cirques, la fin des delphinariums qui causent la mort de dizaines de dauphins et autres animaux marins lors de leur capture, leur transport ou leur détention. Elle lutte pour l'interdiction totale de la corrida, mais aussi de la chasse et de la pêche -qui sont pour elle des "sports" violents et de véritables tueries- et la protection des ours en Inde où il reste encore des spectacles d'ours dansants. Le respect pour les animaux familiers et sauvages doit être total, estime One Voice.
  • " L'alimentation et les vêtements sans barbarie " impliquent la fin de l'élevage intensif et de la pêche industrielle. Les chiffres sont ahurissants: les hommes consomment 275 millions de tonnes de viande chaque année, et près de 100 millions de tonnes de poissons (la moitié pêchée dans les océans, l'autre issue de fermes piscicoles) ce qui n'empêche pas une partie de l'humanité de mourir de faim. Selon One Voice, les conditions de vie, de transport et d'abattage des animaux de ferme sont un scandale et une honte pour notre civilisation, alors que des familles attendries se pressent au Salon de l'Agriculture chaque année pour caresser "nos amies les bêtes". La défense des chiens et des chats (tués pour leur viande et leur peau), la "libération des animaux esclaves de la mode" (pour leur fourrure) et l'interdiction du gavage font partie des revendications de One Voice.
sa boutique

Source: One Voice, pour une éthique animale et planétaire , 12 rue gustave Eiffel, 44810 Héric

02 51 83 18 10

Sur le même sujet