INDABA 2011 ou le tourisme autrement

INDABA 2011, le salon Sud Africain du tourisme a dévoilé les stratégies du pays de Nelson Mandela pour les prochaines années.
2

Cette année, ce n’est pas à un simple salon que les participants ont eu droit. « Oublier l’ordinaire », c’est le leitmotiv de cette rencontre de 4 jours qui a réuni du 7 au 11 mai des milliers d’exposants, plus de 600 médias locaux et internationaux, près de 3000 visiteurs et acheteurs. Indaba a mis l’accent sur l’innovation et la créativité : innovation numérique, mais aussi créativité grâce à la technologie Poken, qui a facilité des échanges et permis le “Networking“, et la TouchTable, une première en la matière, utilisée comme outil marketing de l’Office Sud Africain du Tourisme. La TouchTable est une table interactive qui permet de travailler en groupe tout en restant connecté à Internet. Elle s’apparente à un bureau traditionnel sauf qu’elle est, ici, complètement mobile et digitale.

Enormes ambitions après 2010

Après la Coupe du Monde 2010 organisée en Afrique du Sud et son énorme succès (les arrivées touristiques sont passées de 7.011.865 en 2009 à 8.073.552 en 2010), le cap est mis sur 2020 avec comme objectif : faire passer le nombre d’arrivées de touristes en Afrique du Sud à 15 millions en 2020, et la contribution totale du tourisme à l’économie de 189 milliards de rands en 2009 à 499 milliards en 2020, et aussi créer 225 000 nouveaux emplois. C’est le Ministre du Tourisme Marthinus van Schalkwyk qui a révélé ces objectifs, indiquant que l’Afrique et le marché Sud Africain restent la priorité de l’Office Sud Africain du Tourisme avec un investissement marketing de 60 millions de rands pour l’exercice 2011/2012. L’Angola, le Nigéria, le Kenya et la République Démocratique du Congo sont ainsi identifiés comme des marchés clés africains avec un grand potentiel. Un accent sera également mis sur la consolidation des marchés touristiques principaux en Europe (Royaume-Uni, Allemagne, Pays-Bas et France), en Asie et en Amérique.

Pour l’Office Sud Africain du Tourisme, l’ingrédient magique de sa stratégie, ce qui fait la différence, c’est son peuple. Un point d’honneur est mis sur les contacts entre les touristes et le peuple Sud Africain lors de leurs séjours dans le pays. Il leur est donné l’occasion de découvrir la “nation arc-en-ciel“ dans toute sa beauté.

INDABA 2011 et Durban

C'est dans un cadre de toute beauté que le salon du tourisme s'est tenu.Durban,située dans la province du Kwazulu-Natal, au bord de l'océan Indien, offre un magnifique front de mer, bordé de longues jetées.On trouve aussi des banlieues balnéaires très agréables dans cette ville active.

Les premiers chiffres ont indiqué que 11.205 personnes ont franchi les portes du Inkosi Albert Luthuli International Convention Centre durant les quatre jours d'INDABA.De l'avis des nombreux participants,on retiendra bien deux choses d'INDABA 2O11:innovation et créativité

Sur le même sujet