user_images/Capture_décran_2014-08-07_à_14.jpg

LAURA LECOUTRE

Publié dans : Les articles Culture de Laura Lecoutre

Shaka Ponk à Bercy, un concert époustouflant !

Phénomène musical du rock français depuis 2011, Shaka Ponk promet depuis des mois un concert spectaculaire sur la scène de Bercy. Promesse tenue ?

Après une année 2012 bien remplie entre festivals (Solidays, fête de l'humanité,...) et concerts (Paris, Lille,...), les Shaka Ponk démarrent l'année 2013 sur les chapeaux de roue avec leur premier concert en tête d'affiche sur la scène de Bercy ce samedi 5 janvier.

Pas moins de 15 000 personnes, échauffées par une première partie des plus colorée avec Fishbone, groupe américain fondé dans les années 70, hurlent le nom de Shaka Ponk. Le concert démarre !

C'est parti pour 2h30 de spectacle inouïe. Le groupe commence, à leur habitude, avec Hombre Que Soy (Bad Porn Movie Trax) puis s'enchaine une série de leurs chansons les plus connues. Les graphiques et la mise en scène sont toujours aussi impressionnants et les fans y retrouvent la nouveauté attendue.

Première surprise, une chanson hors répertoire classique avec le premier invité du concert, le rappeur américain Beat Assailant. La scène se remplit alors de pom pom girls vêtues d'un des nouveaux t-shirts à l'effigie de SHKPNK.

S'en suit une série d'artistes venus rejoindre le groupe sur scène.

Le déjanté Angelo Moore coiffé d'une jolie perruque blonde ainsi que les autres membres de Fishbone s'egosillent devant un public en transe.

Enfin, après avoir partagé la couverture du magazine Rock&Folk, c'est la scène de Bercy qui témoigne de la complicité de Mat Bastard, chanteur du groupe de rock français Skip The Use, avec les membres de Shaka Ponk.

La blessure de Frah lors d'un concert à Orléans lui avait imposé quelques jours de convalescence et l'annulation de certains concerts. En milieu de spectacle, le chanteur prévient le public : il ne sautera pas ! Quelle surprise alors de le voir en fin de concert exercer son traditionnel slam en se jetant sur la foule en délire, suivi, non sans étonnement, de la chanteuse du groupe, Sam.

Dernière surprise et pas des moindres, la prestation tant attendu de Bertrand Cantat ! Nous ne dirions pas que nous ne l'attendions pas mais plutôt qu'il était espéré. En effet, à chaque représentation de SHK PNK, quand vient l'heure d'entendre la fameuse Palabra Mi Amor (The Geeks and The Jerkin' Socks), personne ne s'étonne d'entendre des "Bertrand revient" traverser le public. L'émotion est alors a son comble quand il interprète la chanson de Léo Ferré Avec le temps. Le message est clair. Sam en verse même quelques larmes.

Le concert se prolonge encore et encore pour le plaisir de tous. Après avoir hurlé, sauté, transpiré sur des rythmes entrainants, les fans repartent le sourire aux lèvres, fredonnant une des nombreuses chansons entendues ce soir... Dans l'attente du prochain album...

"You are little monkeys !

We are Shaka Ponk !"

À propos de l'auteur

user_images/Capture_décran_2014-08-07_à_14.jpg

LAURA LECOUTRE

Après des années de recherches, de formation et d'études sur les différentes
  • 11

    Articles
  • 6

    Séries
  • 0

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!